Accueil > Projets Wikimedia, Wikimedia Commons > Un petit dessin vaut mieux qu’un long discours : connaissez-vous Wikimédia Commons ?

Un petit dessin vaut mieux qu’un long discours : connaissez-vous Wikimédia Commons ?

« Une image vaut mille mots » ; le projet Wikimedia Commons vaut donc environ 4 milliards et demi de mots.

Wikimedia Commons, c’est la médiathèque des projets Wikimedia. Elle contient 4,555,629 de fichiers : sons, vidéos, et surtout images. Tous ces fichiers sont « libres », c’est-à-dire que leur utilisation est permise sans restriction.

L’ensemble des projets de Wikimédia – l’encyclopédie Wikipédia, les actualités de Wikinews, les traités de Wikiversité, les documents de Wikisource – utilise les fichiers de Commons comme s’ils étaient hébergés localement. Un unique téléchargement sur Commons permet ainsi aux contributeurs d’irriguer toute la constellation des projets Wikimédia.

Commons n’est pas seulement un hébergeur pour les projets Wikimédia : c’est aussi un projet indépendant et surtout une immense mine d’images, certaines de très haute qualité, disponibles pour tous, et pour tous usages. On trouve ces images dans les journaux quotidiens, dans des livres, sur des tracts, des projets d’architectes, etc. Des images de haute qualité sur des sujets importants (lorsque des écoliers réalisent un exposé sur Louis XIV, par exemple) jusqu’aux sujets les plus particuliers (avez-vous jamais eu besoin de photographies de chars d’assaut gonflables ?).

Commons existe pour répondre à tous les besoins : de l’actualité aux reproductions de tableaux en passant par des pièces de musées, des portraits de célébrités ou des objets de la vie courante.

Louis XIV par Hyacinthe Rigaud, château de Versailles

Louis XIV par Hyacinthe Rigaud, château de Versailles

Toutes les images de Commons sont classées par thèmes dans des catégories et sous-catégories, où elles apparaissent sous forme de vignettes ; en cliquant dessus, on accède à la documentation de l’image qui fournit la légende, la licence, l’auteur, etc. Ces catégories sont accessibles depuis les articles correspondants de Wikipédia, ce qui permet une recherche rapide.

Char gonflable

Char gonflable
(domaine public)

Certaines images sont le travail de photographes professionnels ou d’amateurs avancés ; on trouve donc des images d’actualité ou d’histoire (le siège de Grozny par exemple), ainsi que les images de haute qualité en haute résolution. La qualité des images est sanctionnée par des labels : « image de qualité » pour l’excellence technique, « image de valeur » pour la meilleure sur un sujet donné, et « images remarquables » pour les plus belles et les plus frappantes.

Siège de Grozny, 1995 (Mikhail Evstafiev)

Siège de Grozny, 1995
(Mikhail Evstafiev, CC-BY-SA)

Les images de Commons proviennent d’abord de contributeurs bénévoles, tout comme les articles de Wikipédia. Il arrive que des projets spécifiques s’organisent pour systématiser des contributions : « Wikipedia loves art » (voir le billet de Pierre Beaudoin), où une journée de photographie est organisée dans des musées, en est un exemple.

Certains contributeurs de Commons partent aussi en reportage avec le soutien d’une association Wikimédia locale ; il a ainsi été possible de couvrir des manifestations culturelles ou politiques, et jusqu’au défilé du 14 juillet, comme une agence de presse – mais les photos sont libres.

Meeting du parti socialiste français, 2007. Photo : Marie-Lan Nguyen

Meeting du parti socialiste français, 2007.
(Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons, CC-BY)

Des groupes de contact entre Commons et des médiathèques publiques ont aussi amené la mise à disposition de fonds d’archives. A cet égard, la réussite la plus éclatante à ce jour est l’obtention par Wikimédia Allemagne de 250 000 images de la Deutsche Fotothek et 100 000 des Bundesarchiv, couvrant tout le XXème siècle.

Soldat devant le mur de Berlin, Deutsches Bundesarchiv

Soldat devant le mur de Berlin.
(Bundesarchiv, CC-BY-SA)

Une autre activité qui produit des images remarquables est la numérisation et la restauration informatique de gravures et photographies anciennes. Un petit groupe de contributeurs, les restaurateurs, s’est taillé une solide réputation dans le domaine : selon des archivistes professionnels, si un travail de cette qualité n’est pas techniquement hors de la portée des bibliothèques publiques, il serait en pratique trop cher à effectuer à grande échelle. Le travail des contributeurs de ce groupe sur Commons est dont remarquable.

Gekko Zuihitsu (esquisse de Gekko), une impression de Ukiyo-e à partir des « Vues du Mont Fuji » dOgata Gekkō

Gekko Zuihitsu (esquisse de Gekko), une impression de Ukiyo-e à partir des « Vues du Mont Fuji » d’Ogata Gekkō
(domaine public)

Que ce soit pour répondre à un besoin spécifique, par profession ou par loisir, ou que ce soit pour visiter un musée virtuel, le temps passé sur Commons n’est jamais vain. Et s’il y a en vous une fibre artistique, affirmée ou naissante, que ce soit pour le dessin, l’illustration d’information ou la photographie, Commons est aussi une fantastique école d’arts graphiques.

  1. 26/06/2009 à 23:48 | #1

    Ce serait sympa si les images de cette page était des liens vers les miniatures de common et pas vers les images grand format.

  1. Pas encore de trackbacks