Archive

Articles taggués ‘web sémantique’
Aucun commentaire 26/11/2012

Retour sur le partenariat Sémanticpédia avec le ministère de la Culture et l’Inria

Lundi 19 novembre dernier, Wikimédia France a eu la joie de signer un partenariat exceptionnel avec le ministère de la culture et Inria.

Ce partenariat met en place la plate-forme Sémanticpédia, dédiée à la sémantisation des contenus des projets Wikimédia.

Signature de la convention Sémanticpédia

Signature du partenariat Sémanticpédia par Michel Cosnard (Inria), Aurélie Filippetti (Ministre de la Culture) et Rémi Mathis (Wikimédia France) - par Thesupermat - CC-BY-SA

Le projet, initié il y a un an, a commencé par une extraction sémantique de la version francophone de Wikipédia. À cette occasion le projet est devenu correspondant (chapitre) français du projet Dbpedia.org, qui depuis 2007 travaille à l’extraction sémantique de Wikipédia. La nouveauté ici est de travailler directement sur la Wikipédia en français et non plus à partir de la Wikipédia en anglais, ce qui permet de traiter tous les articles de Wikipédia en français et non seulement ceux qui disposent d’un interwiki avec Wikipedia en anglais. C’est-à-dire que nous avons « gagné » entre 20 et 30% d’articles supplémentaires à extraire, fortement reliés à la culture française et francophone.

La suite du projet devrait voir naître une extraction sémantique du Wiktionnaire et pourquoi pas d’autres projets Wikimédia.

La ministre de la culture, Aurélie Fillipetti, a souligné l’importance d’une présence francophone sur le web de données, qui prend de plus en plus d’importance dans les architectures de gros sites internet et pour interconnecter les contenus et les données dans des projets de réutilisation de contenu. Rappelant l’importance, tant numérique que dans les usages, de Wikipédia sur internet, elle a expliqué pourquoi le ministère de la Culture désirait soutenir un projet concret de mise en relation des données entraînant indirectement une promotion de la langue et de la culture francophones sur internet.

Mais, allant plus loin, elle a également invité les institutions culturelles à directement contribuer sur Wikipédia, afin d’enrichir ces contenus qui, ensuite extraits par DBpedia, seront réutilisés très largement. Prônant un cercle vertueux là où les institutions pourraient apporter leur pierre experte à un édifice ensuite rediffusé à tous, cette invitation est une vraie reconnaissance de la place et de la qualité de Wikipédia et de ses contributeurs, ainsi qu’un appel à davantage participer au partage de la connaissance pour les institutions culturelles :

« Le partenariat entre le ministère de la culture, Wikimédia et Inria offre aux établissements culturels la possibilité d’enrichir de manière considérable les ressources culturelles mises à la disposition des internautes. Dans leurs domaines d’expertise, les établissements culturels ont tout intérêt à rejoindre leurs publics, là où ils viennent chercher l’information de première nécessité. Le caractère libre et réutilisable des informations présentes sur l’encyclopédie Wikipédia, disponibles sous plusieurs licences ouvertes, est à cet égard un gage de diffusion aussi large que possible des données qu’elle rassemble.

Mais ce partenariat ne saurait être à sens unique. Le savoir accessible sur Wikipédia est en perpétuelle construction et peut bénéficier pleinement de l’expertise du ministère. C’est pourquoi nos établissements sont invités à leur tour à consolider, à enrichir ou à rectifier s’il y a lieu les données figurant sur Wikipédia, afin non seulement d’augmenter la qualité de ses articles en langue française, mais aussi son efficacité sur le Web sémantique. » (discours d’Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, le 19 novembre 2012)

Comment_utiliser_DBpédia_en_français_-_Semanticpedia_2012

Table-ronde « comment utiliser DBpedia en français ? » - par Thesupermat - CC-BY-SA

Dans ce partenariat, le ministère de la Culture tient une place importante de soutien et de financeur de projetInria (Institut national de recherche en informatique et en automatique), centre de recherche renommé, apporte le développement technique et son expertise sur le web sémantique. Wikimédia France fait le lien avec les communautés wikimédiennes de contributeurs et donne sa connaissance des projets et de leur fonctionnement. Pour l’instant hébergée par Inria, la plate-forme Sémanticpédia sera à terme hébergée par Wikimédia France avec le soutien du ministère de la Culture.

D’ores et déjà, certains sites webs d’institutions culturelles commencent à réutiliser les données de Wikipédia via DBPedia pour enrichir et organiser leurs contenus, comme le site expérimental HDA-lab du ministère de la Culture et très bientôt la Cité de la Musique.

Wikimédia France est fière de participer à ce projet inédit de partenariat original entre un ministère public, un institut de recherche et une association de soutien aux projets Wikimédia, dédié au partage de la connaissance et à l’ouverture des données.

La signature du partenariat a été suivie d’une journée de présentation du projet et de ses potentialités, accompagnée de démonstrations de premières réutilisations ainsi que d’une table-ronde sur les projets de collaboration entre institutions culturelles et Wikimédia France. Plus de 200 personnes ont assisté à cette journée de signature, d’échanges et d’étude.

  • Diapositives des présentations lors de la journée de signature