Archive

Articles taggués ‘pédagogie’
3 commentaires 16/09/2016

Plaidoyer pour enseigner Wikipédia, suite mais pas fin.

Après avoir écrit le billet Plaidoyer pour enseigner Wikipédia, j’ai participé à une table ronde Wikipédia à l’école à la Wikiconvention francophone puis discuté de l’enseignement de Wikipédia à l’EdCamp Paris à l’ICP, dans le cadre d’un “kindergarten” organisé par Wikimédia France. J’ai pu échanger avec des enseignants et contributeurs de Wikipédia sur ce thème, et j’en profite ainsi pour écrire une suite au premier billet qui tiendra également lieu de compte rendu pratique.

Il existe tout d’abord plusieurs façons d’utiliser Wikipédia dans l’enseignement supérieur et la vision des objectifs pédagogiques vus par Wikipédia et par l’enseignant ne sont pas forcément les mêmes. Ziko Van Dijk, autre intervenant de la table ronde à la Wikiconvention exprime cela en distinguant que l’objectif d’améliorer l’encyclopédie (c’est à dire produire du contenu), et former de nouveaux wikipédiens n’est pas forcément contenue dans l’idée pédagogique de l’universitaire.

Les collègues enseignants les plus réticents à Wikipédia ont comme objectif d’apprendre à s’en méfier : Wikipédia est associée à la peur du plagiat et à la question de la fiabilité. Nombreux sont ceux qui ont une vision très négative et stéréotypée. Il y a ensuite l’objectif d’apprendre à s’en servir, parfois pas très éloigné parfois d’ apprendre à s’en servir à des fins autopromotionelles : c’est la vision de “valorisation” du travail de recherche.

D’autres encore voient en Wikipédia la possibilité d’évaluer l’étudiant par l’écriture d’articles. Apprendre à écrire pour de vrai et être jugé par des pairs est déjà une activité plus en phase avec Wikipédia. L’une des variantes consiste à apprendre une matière en écrivant ; se pose alors le problème de la répétabilité d’une année sur l’autre. Une autre variante est d’apprendre à sourcer. C’est un objectif pédagogique constituant une des meilleures réponses à la vision méfiante vis-à-vis de Wikipédia.

Enfin il est possible d’utiliser Wikipédia comme vecteur ; apprendre à pénétrer un monde nouveau (dans le cours de Lionel Barbe, enseignant à Paris-Ouest également, ce dernier se définit comme un passeur de sciences plutôt qu’un maître). Dans mon cas, Wikipédia est un vecteur d’apprentissage de littératie numérique, ou plus exactement, comme le rappelle Milad Douheihi à la conférence inaugurale de l’EdCamp, une littératie numérique en tant que culture plutôt que technique ; développer une culture numérique critique de Wikipédia et du monde numérique par Wikipédia

Mon but est de parvenir à faire partager ma vision distanciée mais pas complètement de Wikipédia, faire toucher du doigt comment Wikipédia est un monde avec des aspects techniques, des aspects politiques, des aspects sociologiques, démocratiques, juridiques, épistémologiques….uniques et surtout complètement entremêlés les uns aux autres, et je le fais en racontant des anecdotes….des anecdotes qui ont pour but de révéler ces enchevêtrements en racontant une histoire. L’anecdote est censée surprendre sur un sujet que tout le monde connaït mais que personne ne connaît ET révéler les tensions et interpénétrations de tous ces thèmes, mais aussi provoquer des questions-réponses, particulièrement si l’anecdote a ou a eu un succès médiatique, si elle a été relatée dans la presse…

Par exemple : quand est abordée dans la pédagogie de l’écriture la question de l’ajout de photos, les principes de wikimedia commons, et/ou les règles du copyvio, l’anecdote du selfie du macaque met en lumière ces sujets, leur enchevêtrement, et leurs implications à la fois juridiques, techniques, procédurales, et de choix de licence, tout en traitant du militantisme du copyleft. L’anecdote est donc tout sauf futile : elle met en lumière cette complexité.

Mais dans la pratique, pour l’enseigner, la structure académique pose d’autres problèmes qu’un manque de vision pédagogique. Elle pose aussi des problèmes concrets à la fois pédagogiques et techniques :
Le premier problème est la nécessité (pour l’enseignant et l’étudiant) d’un cours hybride : à moitié en présentiel et à moitié en ligne. Dans la mesure où intervenir dans Wikipédia est une activité propre à une communauté en ligne et qui réagit de manière asynchrone, la partie active de l’enseignement n’est pas du tout adaptée à être présents obligatoirement en classe/amphi tout le temps en même temps ensemble. Pour tout ce qui est présentation, exemples, principes, débat dans la classe… le présentiel s’impose, il est même crucial : enseigner Wikipédia en ligne serait possible mais la description critique des mécanismes d’une part, l’accompagnement dans les premiers pas et la conclusion d’autre part sont plus faciles en présentiel. Mais d’un autre côté, dans toute la partie où l’étudiant doit plonger dans Wikipédia, y agir, y interagir ne se prête pas du tout à des séances en présentiel à heures et durée fixes : l’interaction avec la communauté est asynchrone.

Pire, obliger les étudiants à intervenir ensemble en même temps sur Wikipédia est une aberration technique : puisque tous les ordinateurs d’une même salle (voire même de toute une université ) sont vus par l’extérieur comme une seule adresse IP, la probabilité d’être vu comme une attaque en déni de service par Wikipédia est énorme et rend l’écriture dans Wikipédia impraticable. Wikipédia, pour se protéger, possède un mécanisme : pas plus de quelques interventions par minute provenant d’une même adresse IP avant blocage. La conséquence est de rendre impossible l’écriture dans Wikipédia dès que le nombre d’étudiants dépasse une poignée.

Une des conséquences de cet asynchronisme souhaité, est que la remise d’un écrit, d’une contribution à Wikipédia ne devrait PAS être l’aboutissement, ni d’un rendu, ni d’un cours, parce qu’il faut laisser le temps à la communauté de réagir ET à la classe d’en discuter. C’est une notion qui perturbe le schéma pédagogique ou le rendu conclut traditionnellement un cours, laissant au maître le soin d’évaluer, une fois le cours fini.

La question de l’évaluation s’est de fait beaucoup posée à la Wikiconvention. Si les enseignants savent tirer profit de Wikipédia pour imaginer une évaluation “par les pairs”, ils se posent souvent la question de comment évaluer l’évaluation, ou plus prosaïquement, comment transformer cette évaluation en note quantitative et compatible avec la logique universitaire de notation. Cet abandon de souveraineté de l’enseignant aux pairs est aussi à mettre en parallèle avec la question de choix du sujet de contribution d’un étudiant: en laissant à ce dernier la possibilité de s’exprimer (comme Wikipédia le recommande) dans un domaine qui lui est cher, l’enseignant est possiblement confronté à la possibilité de ne pas être l’expert du sujet.

De cette interrogation venant de collègues qui n’ont pas hésiter à plonger dans Wikipédia, on peut déduire qu’il n’est pas conseillé d’imaginer un cours et une évaluation de ce style sans avoir un minimum d’expérience de Wikipédia, d’être soit même lettré en Wikipédia.

Il reste beaucoup de choses à faire pour rendre l’Université et l’enseignement de Wikipédia compatibles, mais de plus en plus de gens s’y mettent…et en débattent.

Ce billet, deuxième d’une série sur l’enseignement de Wikipédia à l’Université est écrit par Alexandre Hocquet (Membre de Wikimédia France, Professeur des Universités à l’Université de Lorraine, appartenant au laboratoire de philosophie et d’histoire des sciences « Archives Henri Poincaré » dont le domaine est les STS, ou plus spécifiquement les Software Studies, et sa méthode l’analyse de conversations en fil).

par Mathieu Denel
Categories: Projets Wikimedia
, , ,
Aucun commentaire 04/10/2013

Retour sur les Rencontres Wikimédia 2012, en images (3/4)

Les 14 et 15 décembre 2012, Wikimédia France organisait deux journées de Rencontres sur le thème de l’éducation. Une occasion de réunir les acteurs de l’éducation autour des pratiques collaboratives en ligne favorisant le libre accès à la connaissance et des retours d’expériences d’enseignants qui travaillent avec leurs élèves en s’appuyant sur Wikipédia.

Au programme de cette troisième demi-journée, après une introduction de Gilles Braun, conseiller technique pour le numérique au ministère de l’éducation, la première conférence, proposée par Éric Bruillard, professeur des universités et directeur du laboratoire STEF – ENS Cachan – IFÉ, avait pour thème Wikipédia face aux institutions. La seconde conférence, de Dominique Cardon, sociologue au Laboratoire SENSE d’Orange Labs et chercheur associé au Centre d’études des mouvements sociaux, a traité de la pédagogie du savoir collectif sur Wikipédia.

Cette troisième demi-journée s’est terminée par une table ronde axée sur le travail collaboratif et les apprentissages autonomes. Animée par Aude Mugnier, membre de Wikimédia France, avec Isabelle Gonon, chargée d’accompagnement aux usages des TICE au CNAM de Paris, Mathias Damour, président de Vikidia, et Yann Leroux, docteur en psychologie et psychanalyste.

Conférence : Wikipédia face aux institutions

Rencontres Wikimedia 2012-Wikipédia Face aux… par Wikimedia_France

Conférence : Le pédagogie du savoir collectif sur Wikipédia

Rencontres Wikimedia 2012 – Pédagogie du savoir… par Wikimedia_France

Table ronde : Travail collectif et apprentissages autonomes
PARTIE 1

Rencontres Wikimedia 2012-Travail collaboratif… par Wikimedia_France

Table ronde : Travail collectif et apprentissages autonomes
PARTIE 2

Rencontres Wikimédia 2012-Travail collaboratif… par Wikimedia_France

Le site dédié aux Rencontres Wikimedia : http://rencontres.wikimedia.fr