Archive

Articles taggués ‘monuments historiques’
2 commentaires 10/12/2013

Remise des prix de Wiki Loves Monuments 2013

Vendredi 29 novembre, accueillie par la Cité de l’architecture et du patrimoine au Palais de Chaillot, à Paris, Wikimédia France organisait la cérémonie de remise des prix du concours Wiki Loves Monuments français.

Les invités ont été conviés à une visite privée des collections.
(Thesupermat, CC-By-SA)

La soirée a commencé par une visite privée pour les invités, menée par la directrice du musée et un conservateur, passionnés et passionnants, qui ont fait découvrir les collections et, à travers elles, les questions et enjeux qui y sont associés.

La directrice de la Cité de l’architecture et du patrimoine a ensuite ouvert la cérémonie en rappelant à quel point il était significatif et intéressant que la cérémonie de remise des prix du concours Wiki Loves Monuments ait lieu à la Cité, lieu dédié historiquement aux monuments historiques et architecturaux français. Une manière de montrer que Wiki Loves Monuments œuvre dans le sens de la promotion et de la diffusion du patrimoine.

Rémi Mathis, président de Wikimédia France, a ensuite rappelé les fondements du concours et son extension, au fil des années, vers toujours plus de pays et notamment d’Afrique, mais aussi en Antarctique ou en Syrie.

Les prix ont ensuite été remis : 10 images gagnantes qui sont sélectionnées pour la remise des prix internationaux, 29 « images du jour » distinguées tout au long du concours et un prix remis par la Société française d’archéologie qui, pour la deuxième année, s’associe à Wiki Loves Monuments

Les participants à cette soirée ont ensuite pu partager autour d’un buffet et échanger, entre professionnels de la culture et wikimédiens, sur le concours et plus généralement sur la diffusion du patrimoine par les voies numériques.

Wikimédia France renouvelle ses remerciements à la Cité de l’architecture et du patrimoine pour son accueil, ses félicitations aux lauréats du concours et à tous les autres participants, et naturellement à tous les bénévoles qui ont rendu possible ce bel événement.

Le lauréat en France : Le pont Saint-Bénézet à Avignon.
(Chiugoran, CC-By-SA)


Ce billet a été rédigé collectivement par Adrienne Charmet-Alix, Jean-Frédéric, Guillaume et Natma.

Aucun commentaire 27/09/2012

Tous les monuments historiques de la Charente illustrés !

Le récent concours Wiki Loves Monuments a permis la création de plus de 20 000 images concernant les monuments historiques français. Ces images, hébergées sur Wikimédia Commons, sont utilisées pour illustrer les articles Wikipédia. Sur Wikipédia les contributeurs ont créé des listes de monuments historiques par département. Tout au long de l’année ils tentent d’améliorer ces listes en précisant la situation géographique des monuments ou en créant des illustrations manquantes.

Le concours de septembre est le point d’orgue de ce travail ; les contributeurs redoublent d’efforts pour aller illustrer tel ou tel monument. Cette année, Wiki Loves Monuments a été l’occasion d’une première : un département dispose d’une liste complète en termes d’illustrations. En effet, depuis le 25 septembre, tous les monuments historiques de la Charente sont illustrés sur Wikipédia.

Retour sur cet événement avec Françoise (Rosier sur les projets Wikimedia), contributrice sur Wikipédia et grande artisane de ce succès.

 

Bonjour Françoise, peux-tu te présenter brièvement :

Je suis retraitée, très intéressée par le patrimoine architectural et le patrimoine naturel.

Françoise, ou Rosier, croquée par un de ses collègues wikipédiens de l’ouest de la France.
(Coyau / Wikimedia Commons, CC-BY-SA)

Tu participes à Wikipédia depuis plusieurs années, tu rédiges des articles notamment en ce qui concerne la région dans laquelle tu habites. Quelles sont tes motivations ?
Très exactement je rédige des articles sur ce qui m’intéresse, les roses,  les papillons et pour la Charente les communes, les zones Natura 2000, les rivières et les monuments historiques.

Au cours du récent concours Wiki Loves Monuments, le  département de la Charente est devenu le premier département français pour lequel Wikipédia et Commons possèdent au moins une illustration pour chaque monument historique. Peux-tu nous en dire plus ? Était-ce un objectif  ?
Oui, c’était un objectif, durant ce mois de septembre j’ai complété les manques. Une journée entière avec un ami photographe pour le Confolentais et quatre demi-journées qui ont surtout été un jeu de piste pour trouver des monuments historiques cachés : la maison de la marbrerie à Angoulême, rue des juifs mais il n’y a plus de rue des juifs, en pleine campagne, gardés par les vaches comme la Grotte de Fontéchevade ou au milieu d’un élevage de canards dans le cas des ruines de l’église Saint-Maurice de l’Houme à Fouquebrune.

Depuis quand fais-tu des photos des monuments historiques charentais ?
J’ai commencé en 2007 pour illustrer les articles des communes proches de chez moi.

Combien de contributeurs plus ou réguliers ont travaillé sur la Charente ?
Sur le département de la Charente nous avons été plusieurs à contribuer, principalement Jack ma qui a fait un travail considérable,  Père Igor et de très nombreux autres dont Erdrokan.

Est-ce une fierté pour toi que ce soit la Charente qui sorte du lot ?
La Charente mérite d’être mieux connue : son fleuve, ses habitats préhistoriques, ses dolmens, ses châteaux, ses églises romanes mais aussi ses lavoirs, ses puits, ses pigeonniers et ses porches charentais.

Quelles ont été tes principales difficultés pour abattre ce travail ? 
Il y a les monuments que l’on ne trouve pas, ou que l’on trouve à un horaire inadapté, en contrejour ou avec une luminosité trop forte qui écrase les reliefs, quand ils ne sont pas cachés par les arbres. Au contraire, par exemple dans le cas du Château de Fleurac à Nersac c’est le propriétaire qui m’a demandé de venir, j’ai donc pu prendre des photos dans des conditions idéales.

Le tumulus de la Folatière, à Luxé en Charente. Classé au titre des monuments historiques.
(Rosier, CC-BY-SA)

As-tu une anecdote à nous raconter ? 
J’ai été coursée par les vaches en essayant d’approcher de plus près la Grotte de Fontéchevade ! Mais j’ai été très bien guidée pour atteindre les dolmens de Luxé alors que les routes sont coupées par les travaux en cours de la ligne TGV.

Et maintenant ? Tu comptes t’attaquer aux départements voisins ou continuer ton travail sur la Charente en essayant d’améliorer la qualité des illustrations ?
Comme je réside en lisière de la Charente-Maritime, j’ai déjà beaucoup participé, souvent à la demande de rédacteurs d’articles et je compte bien continuer. Et aussi améliorer certaines illustrations.
J’espère aussi avoir l’occasion de participer à des sorties de la NCO1 comme celles de Nantes, Rennes ou Amboise.

Merci à toi pour et bonnes balades photographiques en Charente.

Notes

  1. Groupe de Wikimédiens de l’ouest de la France []
Aucun commentaire 28/12/2010

Les monuments nationaux sur Wikipédia : bilan de Wiki Loves Monuments

Le moulin Etersheimer Braakmolen

Wiki Loves Monuments est la suite spirituelle d’un projet de recensement sur Wikipédia de tous les moulins des Pays-Bas.
(M.arjon, CC-BY-SA)

Au mois de septembre s’est déroulé aux Pays-Bas un rallye photographique baptisé « Wiki Loves Monuments ». Organisé par Wikimedia Nederland, le chapter néerlandais, le but était de photographier les rijksmonumenten, l’équivalent aux Pays-Bas des monuments historiques, reconnus pour leur intérêt esthétique, scientifique, historique ou culturel.

Un long travail a été réalisé en amont sur la Wikipédia en néerlandais. Des bénévoles ont compilé des listes exhaustives des 60 000 monuments, classés par province et par commune. Ils ont bénéficié de l’aide du Rijksdienst voor het Cultureel Erfgoed, l’agence gouvernementale en charge de la protection du patrimoine. La date a été choisie pour correspondre aux journées européennes du patrimoine, afin de profiter de l’ouverture exceptionnelle de sites habituellement fermés au public.

Pour être éligibles au concours, les photographies devaient être publiées selon les termes d’une licence libre permettant leur réutilisation par tous. Ensuite, chaque photo devait être accompagnée du numéro d’identification du monument dans le catalogue institutionnel. Cette identification a pu servir de base à des processus automatiques se chargeant du classement de la photographie et de son association à des métadonnées descriptives, notamment la géolocalisation. Ces éléments donnent une cohérence et une grande qualité documentaire au corpus ainsi constitué.

La photographie lauréate : le Vijzelstraat 31 à Amsterdam

L’un des 1371 monuments photographiés par le gagnant du prix de la quantité, également lauréat de la qualité.
(Rudolphous, CC-BY-SA)

Cette compétition amicale a mis en lice 235 photographes, et plus de 12 500 photographies ont été versées sur Wikimedia Commons. 7 854 monuments distincts ont été photographiés, amenant le nombre de rijksmonumenten documentés à 20 000. Ainsi, au delà du simple nombre de photographies, c’est la couverture du sujet par Wikipédia qui a été décuplée.

La compétition proposait deux prix. Le « prix de la quantité » récompense le plus grand nombre de monuments photographiés. Ses deux lauréats ont ainsi chacun photographié plus de 1 300 monuments distincts. Un « prix du jury » vient distinguer dix photographies. Si les photographies devaient répondre à un minimum de qualité technique, c’est aussi pour leurs qualités encyclopédiques et esthétiques qu’elles ont été retenues.

Si ces chiffres sont impressionnants, seul un tiers des 60 000 rijksmonumenten est documenté. Aussi, Wikimedia Nederland prépare d’ores et déjà une nouvelle édition de Wiki Loves Monuments, plus ambitieuse, à laquelle tous les pays européens sont conviés.

De la même façon que pour les rijksmonumenten, des contributeurs ambitionnent de documenter tous les monuments historiques français. Ils se sont fédérés autour d’un projet transversal alliant articles encyclopédiques sur la Wikipédia en français, iconographie documentaire sur Wikimedia Commons et documents sur Wikisource. Nul doute qu’ils répondront présent à cet appel européen pour créer un corpus complet de notre héritage culturel.

Troisième lauréat : Hallen van Stork, ancien complexe industriel à Amsterdam
(Apus apus, CC-BY-SA)

2 commentaires 06/09/2010

Les monuments nationaux à l’honneur sur la Wikipédia en néerlandais

Les Rijksmonumenten sont, aux Pays-Bas, des monuments reconnus pour leur intérêt esthétique, scientifique, historique ou culturel. Plus de 50 000 édifices ou objets sont ainsi protégés par l’État.

Logo de Wiki Loves Monuments :

Wiki Loves Monuments : une compétition amicale pour photographier les monuments nationaux des Pays-Bas.

Wikimedia Nederland, le chapitre néerlandais, organise ce mois-ci un rallye photographique baptisé « Wiki Loves Monuments ». Chacun est invité à participer et à prendre en photographie quelques Rijksmonumenten, et peut-être gagner l’un des prix.

Afin de préparer au mieux cet événement, la Wikipédia en langue néerlandaise a établi des listes de tous les Rijksmonumenten du pays, organisés par ville.  Grâce à la collaboration de l’organisme public qui gère ces monuments, ces listes sont très complètes et comprennent notamment les coordonnées géographiques.  Chaque participant peut ainsi aisément voir quels monuments restent à illustrer près de chez lui.

Les images sont au fur et à mesure versées sur Wikimedia Commons, sous les termes d’une licence libre permettant leur réutilisation.

Cet intérêt pour le patrimoine national est aussi très présent sur la Wikipédia en français.  De nombreux contributeurs sont ainsi actifs sur les monuments historiques, et se sont fédérés autour d’un projet dédié. Tout comme leurs homologues néerlandais, leur but est d’arriver à un corpus complet et illustré des quelques 43 000 monuments historiques de France.

Alors en septembre, pourquoi ne pas aller photographier un monument près de chez vous ?