Archive

Articles taggués ‘Libération de contenus’
Aucun commentaire 15/03/2010

Un wikipédien en résidence au British Museum

Les projets Wikimedia, notamment Wikipédia, ont pour but de diffuser auprès du plus grand nombre l’ensemble de la connaissance humaine. Si aujourd’hui les articles de Wikipédia offrent un large accès à la connaissance, il est toujours possible de mieux faire. Un des axes de développement se trouve dans les contenus existants des institutions culturelles.

British Museum great court roof

Toit de la grande cour du British Museum.
(Andrew Dunn, CC-BY-SA)

Aujourd’hui, de nombreux contenus culturels existent et sont disponibles, notamment dans tout ce que l’on appelle les GLAM (Galleries, Libraries, Archives and Museums, en français « galeries, bibliothèques, archives et musées »). Toutes ces organisations possèdent de riches fonds d’œuvres et de contenus, souvent dans le domaine public, qui peuvent à terme, enrichir les contenus de Wikipédia et ainsi être mis à disposition de l’ensemble des internautes.

Depuis plusieurs mois, les diverses organisations Wikimedia mènent des actions vers ces acteurs culturels pour organiser la libération de contenus. Grâce à de longues discussions, certains projets arrivent à terme, ce fut par exemple le cas avec les archives fédérales allemandes qui ont libéré 80 000 photos d’archives.

Le plus gros du travail, dans le genre de ce projet, est la sensibilisation. Expliquer ce qu’est le domaine public, les licences libres et ce que peut apporter la mise en ligne de ces contenus sur le projet Wikipédia.

Ce travail demande une très très forte implication et beaucoup de temps humain.

Liam Wyatt, vice-président de Wikimedia Australia, a pris à bras le corps ce dossier et a organisé en 2009 une conférence : “GLAM-WIKI : find the common ground” («GLAM/wiki : trouver un terrain d’entente »). Cette conférence a permis de réunir plusieurs dizaines de représentants des GLAM et de Wikipédia et d’échanger autour des attentes de chacun.

Suite à cette conférence, Liam a continué à faire part de ses réflexions sur son blog. L’une des conclusions étant que comme le travail de sensibilisation prend tant de temps, le mieux serait qu’un Wikipédien soit intégré aux équipes d’un musée pour détecter les possibilités de collaboration bénéfiques aussi bien au musée, gain de visibilité, qu’aux projets Wikimedia, gain de contenus de qualité.

Son article, loin d’être passé inaperçu, a été lu et apprécié par des membres du British Museum.

Au final, le British Museum a décidé d’accueillir en son sein Liam Wyatt, durant 5 semaines, pour travailler avec les collaborateurs du musée et identifier des opportunités. Annoncé par mail par Matthew Cock, le responsable Web au British Museum, la mise en œuvre de ce partenariat aura lieu en juin.

Liam aura plusieurs taches durant ces cinq semaines :

  • Créer et améliorer les articles concernant des objets ou sujets notables relatifs aux collections et à l’expertise du musée ;
  • Soutenir les wikipédiens qui éditent des articles liés au British Museum à la fois au niveau local et international ;
  • Travailler avec les employés du musée pour expliquer le fonctionnement de Wikipédia et comment ils peuvent contribuer aux projets directement ;

Après Britain loves Wikipedia, les musées et organisations culturelles anglo-saxonnes continuent donc leur découverte des projets Wikimedia.

Il reste à espérer que les musées francophones suivent l’exemple cette année !

Aucun commentaire 04/06/2009

Wikipedia loves Art

Affiche de la première édition de « Wikipedia loves Art » qui s’est déroulée dans 15 musées anglais et américains en février 2009Pour rebondir sur l’article de Johann montrant l’importance des articles culturels dans Wikipédia, je souhaite vous présenter une initiative intéressante : Wikipedia loves Art.

Organisée par nos confrères américains et anglais, le projet consiste à photographier des œuvres d’art dans les musées. 17 musées américains et un musée anglais ont participé à cette première édition. Le Brooklyn Museum a coordonné le projet.

Ce projet a rencontré un franc succès. Plus de 6 000 photos ont été réalisées et sont en train d’être vérifiées et classées. Elles seront ultérieurement mises en ligne sur Wikimedia Commons. Et bien entendu, toutes ces photos sont sous licence libre, vous permettant d’illustrer vos sites, vos journaux ou vos livres gratuitement et légalement.

Les photos sont pour l’instant consultables sur Flickr ainsi que la liste des différents prix décernés.

Staten Island and the Narrows, tableau de Thomas Chambers au Brooklyn Museum photographié par Katie Chao.

Staten Island and the Narrows par Thomas Chambers au Brooklyn Museum.
(Photographie par Katie Chao, CC-BY-SA).

Le franc succès de cette opération à amenée à la mise en place d’une seconde édition aux Pays-Bas. Sur la même thématique, l’association Wikimédia France obtient depuis près de deux ans des accréditations afin de prendre en photo des personnalités qui illustreront leur article sur Wikipédia. Les résultats de ces efforts sont visibles sur le site Wikimedia Commons.