Archive

Articles taggués ‘Francophonie’
Aucun commentaire 17/11/2014

WikiDay bordelais : un edit-a-thon simultané dans 10 lieux différents

Dans le cadre du mois de la contribution francophone, un edit-a-thon géant dans 10 institutions de la ville en simultané, a été organisé à Bordeaux le 18 octobre dernier.
Cet événement est venu clôturer la 4ème édition de la semaine digitale organisée par la ville sur le thème de l’innovation et du numérique.
 wiki-bordeaux_mba_affiche
A 9h30, l’ensemble des participants avaient rendez-vous au musée d’Aquitaine pour une présentation des thématiques choisies par les structures participantes.
S’en suivi une présentation de l’association Wikimédia France et des grand principes de la contribution sur Wikipédia par Symac, un des référents du groupe local bordelais.
La ville avait chaleureusement organisé un buffet le midi qui fut l’occasion pour les différents acteurs en présence  – Wikimédiens, personnels des institutions culturelles, contributeurs et grand public – de faire connaissance.
Les nouveaux contributeurs se répartirent ensuite dans les différentes institutions culturelles participantes en début d’après midi. 5 places étaient disponibles dans chaque institution permettant ainsi un accompagnement de proximité pour les Wikipédiens en herbe. En effet, 2 Wikimédiens étaient présents dans chaque structure en plus des bibliothécaires ou conservateurs présents pour orienter le public vers les sources adéquates.
Point de départ d’une étroite collaboration entre  Wikimédia France et la ville de Bordeaux, la signature d’une convention  de partenariat en fin de journée est venue conclure  cette journée contributive intensive.
Au total, 45 personnes ont participé à cet edit-a-thon. Près d’une trentaine d’articles ont  été travaillés au cours de la journée  et le travail de contribution s’est poursuivi  les jours suivants.
Les institutions participantes étaient les suivantes :
  • Musée d’Aquitaine
  • Musée des beaux-arts de Bordeaux
  • Musée des arts décoratifs de Bordeaux
  • CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux
  • Conservatoire de Bordeaux (CRR)
  • Muséum d’histoire naturelle de Bordeaux
  • Archives municipales de Bordeaux
  • Centre Jean-Moulin de Bordeaux
  • Cap Sciences
  • Musée national des Douanes
    Pour plus d’infos:
par Pierre-Antoine
Categories: Groupe local, Wikifranca
, , ,
5 commentaires 06/02/2010

Réflexions nocturnes autour de Wikipédia

Le risque quand vous devenez contributeur à Wikipédia est d’en devenir rapidement accro, ce qui dans le jardon wikipédien s’appelle un wikipédiholique (dérivé du mot-valise anglais workaholic, un drogué du boulot). Il existe même un test pour savoir si vous êtes atteints, et à quel degré, par ce symptôme. Contributeur actif à Wikipédia, je m’étais déjà amusé à faire ce test humoristique de 119 questions pour un résultat attendu : « Accro à Wikipédia » ce que quelques nuits à « wikifier » ou à corriger des articles les plus divers m’avaient déjà laissé deviner.

Sauf que cette nuit je n’étais pas sur Wikipédia : J’étais plongé dans les différents statuts juridiques et fiscaux pour une création d’entreprise, bien loin de l’univers encyclopédique. Mais un chemin improbable allait m’y ramener. Ayant un petit creux et une envie de pain, j’ai le réflexe de faire une rapide recherche sur Google avec comme phrase clé « trouver du pain la nuit à Versailles ». Le célèbre moteur de recherche cette nuit là avait décidé de ne pas « être mon ami » : il ne me proposa aucun lien pertinent. Plus curieux, avant même la liste des boulangeries de la ville, le lien qu’il fit apparaître en second était un article de Wikipédia avec au premier abord peu de rapport avec ma recherche : « journées des 5 et 6 octobre 1789 ! »

Toute personne tiraillée par la faim, aurait immédiatement cliqué sur la liste des boulangeries mais le Wikipédiholique repenti que je suis ne put s’empêcher de cliquer sur le premier. On sait que Google place souvent les articles de Wikipédia en tête de son classement mais qu’est ce qui avait pu faire qu’un article sur la Révolution française me soit proposé dans les premiers résultats pour une recherche d’une boulangerie ouverte la nuit ? L’entête de l’article allait vite me donner l’explication et me rafraichir la mémoire (programme de seconde à mon époque) : Des Parisiennes sont venues au château de Versailles réclamer du pain à Louis XVI lors des journées révolutionnaires du 6 et 7 octobre 1789 !

Lafayette baisant la main de la Reine Marie Antoinette sur un balcon du château de Versailles pour apaiser la foule.
(Gravure anonyme, domaine public, Wikimedia Commons)

Et me voila parti à lire l’article, curiosité qui peut caractériser tout à chacun, corriger la petite faute d’orthographe, ce que peut faire un simple amoureux d’une encyclopédie bien écrite. Le rajout de liens internes caractérise déjà plus le réflexe wikipédien mais quand j’ai commencé à cliquer sur le Modifications récentes de la colonne de gauche, je savais que je retombais dans le travers du wikipédiholisme…

Ce lien vous permet de voir « en direct » toutes les modifications, corrections ou créations d’articles sur l’encyclopédie en ligne. Et il permet de constater que Wikipédia n’est pas une encyclopédie figée mais un projet bien vivant où chaque minute plusieurs dizaines d’articles sont corrigés, modifiés, créés mais aussi (et beaucoup) discutés. Chaque jour, entre 400 et 500 nouveaux articles apparaissent sur la Wikipédia en français, nuit incluse. Je devrais dire nuit en France car Wikipédia en français est un projet sur lequel contribuent des personnes du monde entier. Si une majorité d’entre eux se trouvent en France (environ 70%) ou dans la francophonie proche (Suisse, Belgique, Luxembourg), on trouve des contributeurs et encore plus des lecteurs sur les différents fuseaux horaires du globe (Québec, France d’Outre-mer, Afrique et autres pays francophones) sans oublier les amoureux de notre langue des pays non francophones qui constituent une part non négligeable des contributeurs. Ainsi Wikipédia, sans faire de bruit, est probablement devenue un vecteur important de la diffusion du français dans le monde et un exemple réussi de ce que l’on pourrait appeler la « Francophonie 2.0 ». A l’exemple de ce professeur russe, rencontré à Toula une ville située à 180 km au sud de Moscou (connue pour Tolstoï et sa manufacture d’armes) qui, lecteur de Chateaubriand, avait découvert ma ville de Saint-Malo au travers des articles de Wikipédia.

Si le rythme de corrections, contributions ou créations d’article est moins actif à 4h00 GMT, il n’en reste pas moins de plusieurs par minute. Les modifications défilent. Les Québécois sont présents, l’actualité du monde aussi avec un vandalisme anonyme sur l’article Toyota aussitôt révoqué par le contributeur Alphos en patrouille RC. Il a été plus rapide que le fidèle Salebot, ce génial petit logiciel robot présent 24 heures sur 24 pour lutter contre le vandalisme. Un contributeur mathématicien, probablement un futur Wikipédiholique qui s’ignore, corrige des articles dont rien que le titre me rappelle de douloureux souvenirs. Je cherche quelques contributeurs des antipodes, Tahitiens, Néo-Calédoniens ou Australiens francophones qui en cette fin d’après-midi débuteraient leur WE sur l’encyclopédie.

Village de la Petite Diomede à flanc de volcan avec l'école du village sur la gauche.
(National Science Foundation, domaine public, Wikimedia Commons)

Cela me rappelle que sur ce même fuseau horaire, se trouvent les îles Diomède, deux petites îles glacées au milieu du détroit de Béring, partagées entre la Russie et les Etats-Unis. J’étais rentré en contact avec l’une des institutrices de l’unique village, accroché au raz de l’eau sur un flanc abrupt de la Petite Diomède, l’île américaine de l’archipel. Je souhaitais vérifier la superficie de l’île (en plein dans ma période alaskienne de wikipédiholisme aggravé). Les versions russe et anglophone de Wikipédia donnaient deux chiffres différents et les autres encyclopédies ignoraient ces îles ou donnaient des chiffres fantaisistes (on devrait parler plus souvent des erreurs ou omissions des encyclopédies dites classiques, j’essayerai d’y revenir un jour sur ce blog).

J’avais été étonné que même dans cet endroit reculé, on utilisait Wikipédia. Quelques écoles d’Alaska se servent des versions en langue amérindienne locale pour que les jeunes Inupiaks, Yupiks ou Gwich’in n’oublient pas leur langue et leur culture. Wikipédia existe en plus de 260 langues et pour certaines, elle est la seule encyclopédie disponible voire le seul support électronique. Wikipédia, sauvegarde des langues en danger 2.0 !

Je décidais d’arrêter là au risque de passer le reste de ma nuit sur Wikipédia. Avec une pensée à tous les wikipédiholiques anonymes qui contribuent 24 h/24 sur ce projet passionnant. Si un Wikipédiholisme sévère peut sans doute nuire à la vie sociale réelle du contributeur, il faut reconnaitre que cela contribue grandement à la qualité de l’encyclopédie. Pour la fin de l’histoire, j’ai réussi à trouver dans Paris, une boulangerie avec un distributeur automatique de pain 24/24 avec cuisson rapide à la demande. Mais le temps d’un long crochet sur les articles pain et boulangerie pour voir si cette providentielle invention était mentionnée puis d’écrire ce billet et … la boulangerie de mon quartier s’apprête à ouvrir. Juste le temps de prendre un café sur le bistrot de Wikipédia !

par Thierry Coudray
Categories: Projets Wikimedia, Wikipédia