Archive

Articles taggués ‘Étapes marquantes des projets Wikimédia’
Aucun commentaire 16/01/2012

Wikimedia Commons passe les douze millions de fichiers

Après avoir passé les huit millions de fichiers en janvier 2011 et les dix millions en avril 2011, Wikimedia Commons, la médiathèque libre, a franchi il y a quelques jours le cap des douze millions de fichiers. Wikimedia Commons confirme être un projet à la croissance impressionnante, avec quatre millions de nouveaux fichiers en un an. C’est également la seconde plus grande communauté d’utilisateurs des projets Wikimedia.

Un douze millionième fichier en clin d’œil à Wiki Loves Monuments

L’« Egyptian Building », Richmond, Virginie

Le 12 millionième fichier versé.
(Crazyale, CC-BY-SA)

Le douze millionième fichier est un bâtiment de style égyptien, construit à Richmond en Virginie aux États-Unis. Il est classé site historique au National Register of Historic Places, équivalent fédéral américain des monuments historiques en France.
Cela rappelle fortement un des événements majeurs pour Wikimedia Commons en 2011 : le concours Wiki Loves Monuments. Il a permis de rassembler plus de 160 000 fichiers en septembre dernier, et ainsi contribué à atteindre cette étape si rapidement. L’édition 2012, d’ores et déjà prévue, passe à l’échelle mondiale et inclura notamment les États-Unis.

Des fichiers librement réutilisables par tous

Toutes les images de Wikimedia Commons sont librement réutilisables, par tous, pour tous les usages. Être repris dans un cours, sur un site web, y compris s’il s’agit d’un site professionnel, être imprimés dans des publications, servir de matière première à une nouvelle œuvre… Autant d’exemples témoignant l’importance et de l’utilité de ce bien commun.
Par exemple, la photographie du Temple d’Antonin et Faustine a été reprise par le Musée des Antiques de Toulouse dans le catalogue de l’exposition temporaire L’Image et le Pouvoir : le siècle des Antonins.
La seule condition est de respecter les termes de la licence.

Une communauté aux multiples visages…

Portrait de Jean-Baptiste Colbert par Robert Nanteuil

Portrait de Jean-Baptiste Colbert, versé sur Commons par le Centre de recherche du château de Versailles.
(Louis-Gustave Thibault, domaine public)

Si la grande majorité des fichiers disponibles proviennent du travail de bénévoles, ce ne sont pas les seuls artisans de cette médiathèque.
En 2011 encore, de plus en plus d’institutions, des gouvernements à la presse en passant par des laboratoires de sciences, partagent les œuvres qu’ils détiennent ou ont produites, et enrichissent Wikimedia Commons.
En tête du mouvement se trouvent les institutions culturelles (musées, archives, bibliothèques), qui utilisent ce projet comme un prolongement de leur travail, soit en versant des fonds du domaine public dont ils ont la garde, soit en prenant eux-mêmes des photographies de leurs collections.

…qui n’attend que vous !

Bonga

Le musicien Bonga au Festival du bout du monde 2011.
(Thesupermat, CC-BY-SA)

Comment participer à Commons ? Cela peut se faire au quotidien, ou lors d’événements : vous pouvez prendre en photo les œuvres du domaine public exposées dans les musées, les monuments historiques près de chez vous, les plats que vous préparez, les rencontres sportives, les manifestations politiques, les salons artistiques, le travail des artisans… Wikimédia France peut vous accompagner dans vos contributions, en vous aidant à obtenir accréditations et financements pour l’enrichissement des projets..


Ce billet a été rédigé collaborativement par Léna et Jean-Frédéric avec l’aide de Trizek, Vigneron, Pierre-Selim et Wikinade

3 commentaires 14/01/2011

Huit millions de fichiers dans la médiathèque libre Wikimedia Commons !

Alors que nous passons le cap de 2011, Wikimedia Commons vient de passer celui des huit millions de fichiers. L’occasion de revenir sur ce projet et sur les événements majeurs qui en ont marqué l’histoire cette année.
Lire la suite…

4 commentaires 23/09/2010

Wikipédia atteint un million d’articles en français !

Logo spécial de Wikipédia choisi pour célébrer le millionième article.

Wikipédia atteint un million d’articles

Née en mars 2001, la version en français de l’encyclopédie en ligne Wikipédia a franchi cette nuit le seuil symbolique du million d’articles. Après la version en anglais (qui compte actuellement 3,4 millions d’articles) et la version en allemand (1,1 million), la version en français est la troisième à franchir cette barre. Les prochaines versions millionnaires pourraient être celles en italien et en polonais.

Le succès de cette entreprise ambitieuse est fondé sur la participation bénévole de tous les internautes. Pour la seule version en français, ce ne sont pas moins de 60 millions de modifications que les internautes ont dû réaliser pour créer un million d’articles répartis en près de 1 000 portails thématiques, le portail « Cinéma » regroupant à lui seul 45 000 articles.

Plus de 300 000 contributeurs francophones enregistrés ont ainsi participé depuis neuf ans à la rédaction de ce million d’articles, sans compter les centaines de milliers d’internautes non enregistrés (c’est-à-dire ne disposant pas d’un compte utilisateur).

En 2010, tous les mois ce sont environ 15 000 contributeurs enregistrés et des dizaines de milliers de personnes non enregistrées qui enrichissent l’encyclopédie en effectuant au moins une modification du contenu de Wikipédia en français.

Après la période de forte croissance des années 2005-2006, marquée par l’ajout d’articles géographiques (36 000 communes françaises), la version en français semble avoir atteint un rythme de « croisière » et s’enrichit de plus de 300 nouveaux articles par jour ; le projet est toujours rejoint par plus de 800 nouveaux participants tous les mois.

Le projet d’encyclopédie, dont la politique éditoriale est entièrement confiée aux internautes bénévoles, est cadré par quelques principes de base :

Projet international et multilingue, Wikipédia est déclinée en 272 versions linguistiques totalisant près de 14 millions d’articles qui ont nécessité plus d’1 milliard de contributions de la part d’internautes de tous les pays. Le gigantisme est tel que la comparaison avec les encyclopédies classiques, telles que Universalis ou Britannica, perd presque tout sens en termes de nombre d’entrées.

Ce graphique représente la taille de wikipédia ainsi que celle de trois autres encyclopédies généralistes « classiques ».  La surface du toit des bâtiments est proportionnelle au nombre d'article. Affiché dans sa taille originale, un pixel représente un article. La hauteur des bâtiments est fonction du pourcentage de conflits dans la catégorie correspondante. Les catégories et les conflits ne sont pas montrés pour les encyclopédies classiques.  Chaque fenêtre rouge correspond à 1000 éditeurs très actifs (avec plus de 100 éditions par mois), les bleus représentent 1000 contributeurs actifs (plus de 5 éditions par mois). Chaque bonhomme bâton représente un million de visiteurs uniques par mois. Du fait du manque d'information concernant les encyclopédies classiques, il n'y a aucun visiteur dessiné près d'elles. Certains bonshommes transportent de petits carrés, qui représentent chacuns 21 nouveaux articles par mois (un pixel par article dans les proportions normales).

Ce graphique représente la taille de Wikipédia ainsi que celle de trois autres encyclopédies généralistes « classiques » (cliquez pour agrandir)

La volonté des internautes et les potentialités de l’ère numérique rendent presque infinies les possibilités de développement des sujets traités : de la culture populaire (sport, séries télévisées,…) aux articles scientifiques pointus (astronomie, chimie,…) en passant par l’histoire, la géographie ou la littérature, Wikipédia affiche un éclectisme impressionnant. Son mode de fonctionnement particulier, basé sur le wiki, permet en outre une grande réactivité et une mise à jour permanente.

Illustrée grâce aux contenus de la médiathèque libre Wikimedia Commons (qui a atteint les 5 millions de fichiers il y a un an), Wikipédia fait partie d’un ensemble de projets frères fondés sur les mêmes principes : le Wiktionnaire (dictionnaire et thésaurus, avec plus de 1,5 million d’entrées en français), la Wikiversité (communauté pédagogique proposant plus de 1 000 leçons en français), Wikisource (bibliothèque libre, qui vient d’engager un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France), etc.

S’il est devenu l’un des sites les plus consultés au monde, wikipedia.org, hébergé par une fondation caritative à but non lucratif de droit américain (la Wikimedia Foundation), reste fondé sur des principes atypiques dans le monde du web : son financement, ainsi que celui de l’ensemble de ses projets frères, repose exclusivement sur les dons des internautes et d’autres fondations ainsi que sur le mécénat. L’intégralité de son contenu est gratuit, librement réutilisable et sans publicité.

Souvent critiquée pour son mode de rédaction ou pour la fiabilité de certains de ses articles, Wikipédia est un projet en constante évolution qui compte sur la participation de tous pour s’améliorer.
Avec environ 17 millions de visiteurs uniques par mois en France (près d’un internaute sur deux, chiffres Médiamétrie de mai 2010), le nombre de ses contributeurs potentiels est énorme.

Pourquoi pas vous ?

Aucun commentaire 17/03/2010

La Wikiversité francophone atteint les 1 000 leçons

La Wikiversité francophone a atteint, le 15 mars 2010, les 1 000 leçons avec Coniques, courbes paramétrées. La Wikiversité est un projet soutenu par la Wikimedia Fondation. Il s’agit d’une communauté pédagogique libre existant actuellement en 11 langues différentes, disponible sur le Web et écrite par les internautes grâce à la technologie wiki. Après avoir été proposée à la suppression (dans sa version anglophone) en août 2005, elle devient finalement un projet Wikimedia indépendant et sa version francophone est créée en décembre 2006.

Logo Wikiversity

Logo de la Wikiversité
(Tous droits réservés, Wikimedia Foundation, Inc.)

Comme l’indique la première ligne de sa page d’accueil, la Wikiversité a pour slogan : « La communauté pédagogique libre à laquelle chacun peut prendre part ! ». Comme Wikipédia, ce projet a pour but de créer et distribuer le savoir de la meilleure qualité possible à chaque personne sur la terre dans sa langue maternelle.

L’originalité de la Wikiversité se dégage également par le fait qu’elle offre un espace, non seulement pour héberger les travaux de recherche, mais aussi pour faciliter la recherche au travers de communautés de chercheurs. Contrairement à Wikipédia, son ambition ne se limite pas uniquement à exposer des connaissances déjà établies et reconnues. Les travaux personnels ou originaux ont aussi leur place sur la Wikiversité.

un commentaire 06/10/2009

Wiktionnaire : un million et demi d’entrées !

Le Wiktionnaire est le projet Wikimedia francophone le plus important : il vient de franchir le cap des 1 500 000 articles ce mois-ci.

Bien moins connu que son grand frère Wikipédia, la version francophone du Wiktionnaire possède cependant deux fois plus d’entrées que Wikipédia et devance même la version anglophone du Wiktionnaire qui contient 1 400 000 entrées.

Créé le 22 mai 2004 dans sa version française, soit plus de trois ans après Wikipédia, le Wiktionnaire est l’un des projets les plus actifs depuis sa création.

Initialement le projet Wiktionnaire devait servir de complément lexical à Wikipédia. À l’instar de son grand frère, le Wiktionnaire a dépassé les attentes initiales pour, aujourd’hui, devenir, en plus d’un dictionnaire multilingue, un thésaurus, dictionnaire de rime, des expressions et locutions, des synonymes, et bien plus encore. Le Wiktionnaire contient des entrées en plus de 700 langues.

Comme tous les autres projets Wikimedia, le Wiktionnaire est un projet collaboratif ouvert à tous et publié sous une licence libre permettant la libre modification et réutilisation de ses contenus.

Le cap des 1,5 millions d’articles est franchi grâce à un mot très proche de l’actualité puisqu’il s’agit du mot écoredevance.

Article sur l'ecoredevance sur Wiktionary

Article sur l'ecoredevance sur Wiktionary