Archive

Articles taggués ‘conférence’
Aucun commentaire 29/01/2014

Conférence au Centre Pompidou : tous éditeurs ?

Dans le cadre du partenariat entre Wikimédia France et le Centre Pompidou, trois conférences sont organisées en marge des ateliers de contribution qui se déroulent depuis le mois de septembre.

Elles ont pour but de susciter et alimenter la réflexion sur la question de la contribution en ligne, de la production collaborative de connaissance, des nouveaux modes de diffusion du savoir et de l’art grâce au numérique.

Logo du Centre Pompidou

Logo du Centre Pompidou

Après une conférence introductive au partenariat Wikimédia France / Centre Pompidou organisée en septembre et dédiée à la question du travail collaboratif, la seconde conférence a lieu jeudi 30 janvier prochain de 19h à 21h au Centre Pompidou (Petite salle). Elle sera consacrée aux nouvelles formes d’édition numérique : « Éditions, édition numérique : tous éditeurs ? »

Le Centre Pompidou reçoit pour cette conférence Virginie Clayssen (Directrice de la stratégie numérique, groupe Editis), Nathalie Paquet (Fondatrice d’Urban Expé), Alexandre Gefen (Chargé de recherche CNRS-Université Paris 4 Sorbonne, à CNRS) et Anthony Masure pour la synthèse (Enseignant en design graphique et numérique, il prépare une thèse sur le «design des programmes» à Paris1 Panthéon-Sorbonne).

Les intervenants réunis se pencheront sur ce que le numérique et les pratiques collaboratives et d’échanges (dont Wikipédia est un exemple emblématique) changent en matière d’édition et d’édition numérique.

Toutes les informations sont disponibles sur le site du Centre Pompidou.

 

Aucun commentaire 26/11/2012

Retour sur le partenariat Sémanticpédia avec le ministère de la Culture et l’Inria

Lundi 19 novembre dernier, Wikimédia France a eu la joie de signer un partenariat exceptionnel avec le ministère de la culture et Inria.

Ce partenariat met en place la plate-forme Sémanticpédia, dédiée à la sémantisation des contenus des projets Wikimédia.

Signature de la convention Sémanticpédia

Signature du partenariat Sémanticpédia par Michel Cosnard (Inria), Aurélie Filippetti (Ministre de la Culture) et Rémi Mathis (Wikimédia France) - par Thesupermat - CC-BY-SA

Le projet, initié il y a un an, a commencé par une extraction sémantique de la version francophone de Wikipédia. À cette occasion le projet est devenu correspondant (chapitre) français du projet Dbpedia.org, qui depuis 2007 travaille à l’extraction sémantique de Wikipédia. La nouveauté ici est de travailler directement sur la Wikipédia en français et non plus à partir de la Wikipédia en anglais, ce qui permet de traiter tous les articles de Wikipédia en français et non seulement ceux qui disposent d’un interwiki avec Wikipedia en anglais. C’est-à-dire que nous avons « gagné » entre 20 et 30% d’articles supplémentaires à extraire, fortement reliés à la culture française et francophone.

La suite du projet devrait voir naître une extraction sémantique du Wiktionnaire et pourquoi pas d’autres projets Wikimédia.

La ministre de la culture, Aurélie Fillipetti, a souligné l’importance d’une présence francophone sur le web de données, qui prend de plus en plus d’importance dans les architectures de gros sites internet et pour interconnecter les contenus et les données dans des projets de réutilisation de contenu. Rappelant l’importance, tant numérique que dans les usages, de Wikipédia sur internet, elle a expliqué pourquoi le ministère de la Culture désirait soutenir un projet concret de mise en relation des données entraînant indirectement une promotion de la langue et de la culture francophones sur internet.

Mais, allant plus loin, elle a également invité les institutions culturelles à directement contribuer sur Wikipédia, afin d’enrichir ces contenus qui, ensuite extraits par DBpedia, seront réutilisés très largement. Prônant un cercle vertueux là où les institutions pourraient apporter leur pierre experte à un édifice ensuite rediffusé à tous, cette invitation est une vraie reconnaissance de la place et de la qualité de Wikipédia et de ses contributeurs, ainsi qu’un appel à davantage participer au partage de la connaissance pour les institutions culturelles :

« Le partenariat entre le ministère de la culture, Wikimédia et Inria offre aux établissements culturels la possibilité d’enrichir de manière considérable les ressources culturelles mises à la disposition des internautes. Dans leurs domaines d’expertise, les établissements culturels ont tout intérêt à rejoindre leurs publics, là où ils viennent chercher l’information de première nécessité. Le caractère libre et réutilisable des informations présentes sur l’encyclopédie Wikipédia, disponibles sous plusieurs licences ouvertes, est à cet égard un gage de diffusion aussi large que possible des données qu’elle rassemble.

Mais ce partenariat ne saurait être à sens unique. Le savoir accessible sur Wikipédia est en perpétuelle construction et peut bénéficier pleinement de l’expertise du ministère. C’est pourquoi nos établissements sont invités à leur tour à consolider, à enrichir ou à rectifier s’il y a lieu les données figurant sur Wikipédia, afin non seulement d’augmenter la qualité de ses articles en langue française, mais aussi son efficacité sur le Web sémantique. » (discours d’Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, le 19 novembre 2012)

Comment_utiliser_DBpédia_en_français_-_Semanticpedia_2012

Table-ronde « comment utiliser DBpedia en français ? » - par Thesupermat - CC-BY-SA

Dans ce partenariat, le ministère de la Culture tient une place importante de soutien et de financeur de projetInria (Institut national de recherche en informatique et en automatique), centre de recherche renommé, apporte le développement technique et son expertise sur le web sémantique. Wikimédia France fait le lien avec les communautés wikimédiennes de contributeurs et donne sa connaissance des projets et de leur fonctionnement. Pour l’instant hébergée par Inria, la plate-forme Sémanticpédia sera à terme hébergée par Wikimédia France avec le soutien du ministère de la Culture.

D’ores et déjà, certains sites webs d’institutions culturelles commencent à réutiliser les données de Wikipédia via DBPedia pour enrichir et organiser leurs contenus, comme le site expérimental HDA-lab du ministère de la Culture et très bientôt la Cité de la Musique.

Wikimédia France est fière de participer à ce projet inédit de partenariat original entre un ministère public, un institut de recherche et une association de soutien aux projets Wikimédia, dédié au partage de la connaissance et à l’ouverture des données.

La signature du partenariat a été suivie d’une journée de présentation du projet et de ses potentialités, accompagnée de démonstrations de premières réutilisations ainsi que d’une table-ronde sur les projets de collaboration entre institutions culturelles et Wikimédia France. Plus de 200 personnes ont assisté à cette journée de signature, d’échanges et d’étude.

  • Diapositives des présentations lors de la journée de signature
Aucun commentaire 24/11/2010

Annonce de la conférence GLAM-WIKI:Uk

Nous traduisons ici le communiqué de presse que vient de publier Wikimédia UK sur son blog.

« Être une institution aimée vous permettra de traverser les périodes financièrement difficiles mieux que l’argent ne vous permettra de traverser les moments où vous n’êtes pas une institution pertinente. »

– Cory Doctorow

19 novembre 2010, Royaume-Uni : est-ce que le secteur culturel doit accepter le récent uppercut et réduire ses activités – ou doit-il essayer d’impliquer cette communauté en ligne de e-bénévoles qui touche déjà un tiers de la population britannique tous les jours ? Wikipédia est déjà ce programme GLAM de e-bénévolat, seulement les institutions ne le soutiennent pas encore.

Les 26 et 27 novembre, la conférence GLAM-WIKI au British Museum réunira les galeries, les bibliothèques, les archives, les musées et Wikimedia pour une série de présentations percutantes. Lors de cette conférence, vous entendrez de quelle manière certains musées sont déjà en train de tirer parti du lien entre le fait de partager une partie de leurs collections avec Wikimedia et celui de voir des retombées spectaculaires – comme une croissance rapide de la fréquentation de leur site et une augmentation de leurs ventes. Les participants comprendront mieux comment l’intérêt des Wikimédiens rejoint celui des conservateurs du patrimoine culturel.

La National Portrait Gallery

Tom Morgan, Directeur des Droits et des Reproductions à la National Portrait Gallery, fera une présentation sur « Wikipédia et la National Portrait Gallery – un premier rendez-vous manqué ? Perspective sur les relations qui se développent entre Wikipédia et les organisations du patrimoine culturel. » Ce sera la première fois que la NPG pourra exprimer son point de vue à une audience intéressée de Wikimédiens depuis le débat houleux de l’année dernière.

Cory Doctorow

Le blogueur, scientifique et futurologue en ligne Cory Doctorow (intervenant à la conférence GLAM-WIKI:UK le 26 novembre) a dit à Wikimedia UK : « échanger la pertinence contre des fonds, c’est faire une  mauvaise affaire ».  Les coupes dans le financement signifient que la route vers moins de pertinence s’ouvre devant nombre d’institutions comme une menace réelle. Cette conférence porte sur les solutions qui peuvent empêcher une chose aussi désastreuse d’arriver.

But de la conférence

« Pour employer le jargon actuel », dit Andrew Turvey, président de Wikimedia UK, « il y a une alternative ! » C’en est une que le secteur doit considérer maintenant, dès lors que les dépenses prioritaires sont définies pour les prochaines années, et que les budgets opérationnels pour les 2-4 prochaines années deviennent plus clairs. C’est de travailler plus étroitement avec le secteur bénévole. De nombreuses organisations, comme Wikimedia UK, ont pour principaux objectifs, la diffusion de patrimoine culturel commun à une audience aussi large que possible.

Wikimedia UK est prêt à écouter les problèmes auxquels font face ceux qui protègent notre héritage culturel. Notre communauté souhaite que nous travaillions plus étroitement avec le secteur pour explorer la manière dont nous pouvons tirer parti de notre présence comme cinquième site plus consulté au monde – et l’apporter au profit des institutions audacieuses qui fournissent du contenu à Wikipédia et aux autres projets. Avoir un petit pourcentage du contenu d’une institution créera un buzz dans l’univers en ligne, buzz qui pourrait aboutir à des profits à la fois culturel et peut-être commerciaux pour les donateurs -  par une plus grande fréquentation de leur site web. En effet, des liens plus étroits avec Wikipédia et les autres projets ajouteront du “wiki-jus” aux résultats de recherche web et signifient que les petites institutions verront vraisemblablement un regain d’intérêt pour ce qu’elles font.

La suite : GLAM-WIKI France à Paris

La construction de partenariats GLAM est un effort mondial du mouvement Wikimédia.  Wikimédia France organise un événement dans le même sens les 3 et 4 décembre : le but est aussi de présenter les partenariats GLAM et d’élargir la réflexion sur les cultures collaboratives numériques en impliquant de nombreux acteurs du secteur culturel.  Plus de 50 intervenants et 300 participants se réuniront pour bâtir ce dialogue, et travailler à l’avenir de la culture en ligne.

Notes des éditeurs

Autres informations

Le programme de la conférence est disponible sur http://glamwiki.org

Au sujet de Wikimédia

Le terme « Wikimedia » désigne à la fois les projets soutenus par la Wikimedia Foundation et le mouvement des bénévoles qui y contribuent et les maintiennent. Ces projets sont : Wikipédia, Wikimedia Commons, Wikiversité, Wikispecies, Wikinews, Wikisource, Wikibooks, Wikiquote, Mediawiki et Wiktionnaire. Ces projets forment l’un des cinq premiers sites du monde.

Au sujet de Wikimedia UK

Wikimedia UK est un chapitre Wikimedia local couvrant le Royaume Uni. Wikimedia UK est une organisation indépendante qui soutient la connaissance libre et ouverte à travers toute le Royaume-Uni, y compris les projets de l’organisation à but non lucratif Wikimedia Foundation.

Au sujet de la Wikimedia Foundation

Wikimedia Foundation Inc. est une organisation à but non lucratif située aux États-Unis qui fait fonctionner quelques uns des plus grands projets de référence édités collectivement dans le monde. Ceux-ci incluent Wikipédia, l’un des 10 sites les plus visités dans le monde, et Wikimedia Commons.

Contacts

Michael Peel, Secretary, Wikimedia UK

  • Email: michael.peel@wikimedia.org.uk
  • Phone: +44 (0)7988 013 646
2 commentaires 21/09/2010

Les Rencontres Wikimédia 2010, c’est le 3 et 4 décembre au 101 rue de l’Université (Paris)

Trois ans après l’organisation de son premier colloque, l’association Wikimédia France est heureuse de vous convier aux Rencontres Wikimédia 2010 — deux jours de conférences sur le thème « Patrimoine culturel et web collaboratif ».

Ces journées auront lieu les vendredi 3 et samedi 4 décembre 2010 au 101 rue de l’Université, 75007 Paris.  Elles se tiendront dans la salle Victor Hugo de l’immeuble « Jacques Chaban-Delmas » de 9h00 à 19h00 (accès direct par la station de métro Assemblée nationale.)

Ces Rencontres s’intègrent aux conférences internationales GLAM-WIKI, dont le but est de présenter les projets collaboratifs réunissant les associations Wikimédia et les institutions culturelles.  Il s’agit aussi, lors de ces conférences, de mener une réflexion de fond sur les nouvelles possibilités offertes par le web de diffuser la culture plus largement, plus librement et de manière plus participative.

La première conférence GLAM-WIKI a eu lieu en Australie en octobre 2009 et la seconde aura lieu à Londres en novembre 2010.

La participation à cette conférence sera libre et gratuite, dans la limite de capacité de la salle.  L’inscription est obligatoire — le site pour les inscriptions sera mis en ligne le 15 octobre.  Le programme sera prochainement annoncé.

Faites passer le message, et réservez vos dates !

GLAMWIKI

Wikimédia France is pleased to announce the first edition of the Rencontres Wikimédia series – a two-days conference on « cultural heritage and collaborative web ».

The conference is hosted at the 101 rue de l’Université, Paris, in the “Victor Hugo” conference room, on the 3rd and 4th of December 2010.  The closest métro station is Assemblée nationale.

This edition of the Rencontres Wikimédia is part of the international GLAM-WIKI conferences, where cultural projects led by Wikimedia chapters and cultural institutions are presented.  It’s also a unique opportunity for cultural policy makers to gather with wikimedians and researchers and to discuss how innovative web tools promote free culture and participation of all.

The first GLAM-WIKI conference happened back in October 2009 in Australia, the second will take place in London, november 2009.

Entrance for the Rencontres Wikimedia is free.  Registration will be opened on October 15th.

Please join us at Rencontres Wikimédia!