Archive

Articles taggués ‘collège’
Aucun commentaire 12/11/2013

Wikipédia au collège, retour sur le travail d’élèves de quatrième à Toulouse

Professeur documentaliste au collège Marengo à Toulouse, Sandrine Gandon-Rauch partage son expérience de Wikipédia dans le cadre d’un projet pédagogique avec sa collègue d’histoire et ses élèves de quatrième sur l’enrichissement des articles liés à l’urbanisme de Toulouse au XIXe siècle.

Encadrés par les professeurs d’histoire et le professeur documentaliste, les élèves de trois classes de quatrième ont contribué à enrichir Wikipédia. Le XIXe siècle étant au programme d’histoire en quatrième, et les articles sur l’urbanisme de Toulouse à cette époque étant assez succincts, nous avons retenu cette thématique : l’urbanisme de Toulouse au XIXe siècle. L’objectif était que les élèves, qui utilisent cet outil très souvent, s’en emparent pour l’enrichir, qu’ils participent à cette entreprise de partage des connaissances. Je note au moins deux avantages à cela : les rendre acteurs et auteurs au lieu d’être simple consommateurs ; et leur faire découvrir l'”envers du décor” d’un outil complexe, dont ils bénéficient très facilement, sans forcément mesurer ce qu’il suppose comme travail et exigences par rapport à la qualité des textes, à leurs références, aux discussions et travail en collaboration.

Que proposer à nos collègues ?

Nous avons précisé à nos collègues des différentes disciplines que les contributions des élèves, surtout en collège, devraient se limiter à des actions très simples : enrichir les fonds d’images en veillant au respect du droit d’auteur ou en allant prendre des photos eux-mêmes (pour les monuments, rues, musées, etc.) ; enrichir Wikiquote, le recueil de citations ; écrire un petit paragraphe sur un musée, un monument de Toulouse après avoir fait des recherches au collège ou dans les lieux mêmes ; donner des références, etc. Nos séances de travail se sont adaptées à ces objectifs.

Nos séances et progressions

En amont des recherches documentaires et du choix de la thématique, Carol Ann, de Wikimédia France, est intervenue auprès des classes de quatrième pour prendre en main et découvrir le fonctionnement de Wikipédia. Suite à cette présentation, nous avons préparé deux séances de recherches documentaires que j’encadrai. Les élèves ont également pu visiter les archives municipales de Toulouse dans le cadre d’une visite interactive et sur fac-similé de documents d’archives, avec des plans de la ville en relief. Nous nous sommes intéressés à l’évolution de la structure urbaine de Toulouse. La remise des travaux des élèves sur fichier texte a fait l’objet d’une séance où nous avons pu corriger les textes, suivi d’une séance de mise en ligne des travaux par les élèves. Pour conclure ce projet, une séance de présentation des travaux des élèves à la classe a eu lieu.

Pas à pas

Place des Carmes, Toulouse (1905)- Eugène Trutat - DP

Place des Carmes, Toulouse (1905)- Eugène Trutat – DP

L’étape de la recherche documentaire est délicate, voire fastidieuse, elle est à pondérer également avec la motivation des élèves selon les sujets à traiter. Pour exemple, quelques sujets que nous avons proposés : les percées haussmanniennesle marché des Carmes, le château d’eau, La halle aux grains, la grande crue de 1875, etc. En tout, ce sont vingt-cinq sujets que pouvaient traiter les élèves. Pour chaque sujet, nous disposions d’assez de ressources en ligne ou de documents accessibles en CDI (en plus des ressources déjà acquises aux Archives municipales) pour nourrir les recherches. La difficulté résida plutôt dans le choix de l’emplacement de la contribution au sein des articles, ainsi que l’évaluation de sa pertinence. Autre point, les sujets sur le jardin des plantes et la gare de Matabiau, qui demandaient d’enrichir les articles déjà conséquents, n’ont pas été bien traités. Par contre, lorsqu’il n’existait pas d’article ou juste une ébauche, les élèves, motivés par la création d’un article ou par la substantielle modification du contenu de l’article, ont mieux travaillé et le résultat s’en ressent. Par exemple, ceux sur la halle aux grains, Urbain Maguès ou sur le marché des Carmes sont plutôt réussis pour nous. La mise en ligne s’est bien passée. Les élèves étaient vraiment contents de voir en direct leurs contributions s’afficher sur l’écran. Pour la suite, les corrections et reprises des Wikipédiens furent précieuses. Les élèves ont ensuite présenté leur contribution à la classe, en parlant certes du contenu, mais aussi de leur manière de procéder, des retours des Wikipédiens, de ce qu’est devenue leur contribution grâce au travail de collaboration.

C’est reparti pour un tour

Ce travail riche et dynamisant pour les élèves ainsi que pour les enseignants se doit d’être poursuivi et amélioré :

Poursuivi sur le même thème en assurant le suivi des articles et en continuant à les corriger et à les enrichir. Poursuivi au sens où d’autres projets sont en cours, en sciences et en anglais. Notamment sur les tribus des Indiens d’Amérique, dont les articles en anglais sont très riches et peu développés en français. Nous souhaitons travailler pour cette année scolaire 2013-2014 sur la synthèse et le compte rendu d’articles anglais en français.

Amélioré au sens où nous serons plus attentifs désormais à la pertinence des contributions en amont, pour éviter les suppressions totales. Attentifs aussi à la qualité de l’orthographe (qui a menacé nombre de contributions, comme celle de l’église Saint-Aubin) et de la syntaxe. Nous serons plus exigeants sur les sources à apporter pour éviter les bandeaux comme celui de l’article Urbain Maguès, qui menace d’être supprimé puisqu’il n’a qu’une seule référence.

L’avantage de cette méthode, de cette organisation par collaboration discipline-documentation, est qu’elle implique la classe entière. Ce sont 90 élèves qui ont pu voir l’an dernier qu’il est possible et souhaitable pour tout un chacun, et chacun à son niveau et à sa manière, d’enrichir et de contribuer à cette entreprise de partage des connaissances qu’est Wikipédia. Même si la contribution fut pour certains fastidieuse, la majorité des expériences était positive et valorisante ; l’écoute et l’attention des Wikipédiens, fort motivante.

Sandrine Gandon-Rauch

 

 

 

6 commentaires 23/05/2011

Wikipédia au collège, ami ou ennemi ?

Salle multimédia du CDI du lycée Pierre-et-Marie-Curie

Le CDI du lycée Pierre-et-Marie-Curie, Indre.
(Lycée PMC, domaine public)

La revue de l’Association des professionnels de l’information et de la documentation (ADBS), Documentaliste / sciences de l’information, propose, dans sa livraison de mars 2011, un article d’Anne Cordier intitulé « Les collégiens et la recherche d’informations sur Internet : entre imaginaire, contraintes et prescriptions ».

Doctorante en sciences de l’information et de la documentation à l’université de Lille 3, l’auteur s’appuie sur deux ans d’observation au sein de trois collèges différents, plus spécialement auprès d’élèves de sixième. Elle en déduit que les élèves n’ont le sentiment de se livrer à une recherche sur Internet que lorsque celle-ci se fait dans un cadre formel, soit au collège soit pour le collège ; inversement l’utilisation d’Internet a des fins personnelles n’est jamais perçue comme une recherche, alors même que la démarche relève souvent d’une recherche d’information. L’étude montre aussi que les jeunes collégiens comprennent relativement bien la nécessité d’une utilisation d’Internet sous surveillance d’un aîné (grande sœur, enseignant ou parent), mais pas forcément la manière dont celle-ci s’exerce.

Car il semble bien qu’Internet suscite une certaine méfiance de la part du corps enseignant et spécialement des professeurs documentalistes : accès à Internet soumis à autorisation, nécessité d’indiquer l’objet de la recherche, surveillance accrue. Cela peut aller plus loin : à un élève demandant son aide devant un écran de résultats d’une recherche de site, un documentaliste va tout simplement fermer le navigateur et renvoyer l’élève sur l’outil BCDI (logiciel documentaire du CDI). Selon l’auteur de l’étude, cette attitude des enseignants aurait deux buts : développer chez les collégiens une forme de « culture livresque », mais aussi contribuer à légitimer leur propre rôle professionnel.

Or, il ressort aussi de l’étude que Wikipédia est un des sites qui cristallise les différences d’attitudes entre les collégiens et leurs enseignants. Les premiers semblent apprécier l’encyclopédie collaborative, les seconds goûtent moins que leurs élèves s’en servent. Cela se traduit par des stratégies d’évitement ou de contournement de la part des adolescents. C’est ainsi que Chloé (collège B) prend des infos sur Wikipédia… mais affiche le plus vite possible une autre page, car, dit-elle, le professeur « va pas aimer ça du tout » !

Bibliothèque de la Kenneth Comprehensive School

Bibliothèque de la Kenneth Comprehensive School, Angleterre.
(Robertvan1, CC-BY)

Il faut bien sûr se garder de tirer des conclusions hâtives de la lecture d’un article ne faisant que résumer une recherche dont le travail de terrain porte sur trois collèges. Il semble tout de même que ces professeurs documentalistes, ont, dans leur approche avec les élèves, des attitudes pratiquement conservatrices voire réactionnaires dans la mesure où elles se construisent en réaction aux démarches « documentaires » des élèves. Quant à la défiance vis-à-vis de Wikipédia, ses causes sont sans doutes multiples, mais résident sûrement en grande partie dans le supposé manque de fiabilité d’une encyclopédie où chacun peut écrire, et donc rédigée par des amateurs. Sans doute aussi au fait que les enseignants ne souhaitent pas que les élèves bornent une recherche à un ou deux articles de l’encyclopédie collaborative. Il serait sans doute utile de sensibiliser davantage les professeurs documentalistes au cours de leur formation initiale et continue, comme lors de la journée réalisée il y a deux ans à Poitiers. Sans oublier le rôle que peut jouer Vikidia auprès des élèves et de leurs enseignants.