Archive

Articles taggués ‘Action Wikimédienne’
Aucun commentaire 27/12/2011

Cérémonie de remise des prix de Wiki Loves Monuments

Vendredi 9 décembre, accueillie à l’hôtel de Cluny, Wikimédia France organisait la cérémonie de remise des prix du concours Wiki Loves Monuments français au musée du Moyen-Âge de Paris.

Préambule

Les invités ont été conviés à une visite privée des collections.
(Pierre-Selim, CC-BY)

La soirée a commencé par une visite privée pour les invités, menée par deux conservateurs du musée qui ont fait découvrir les collections. L’un d’entre eux a, à l’issue de la visite, discuté du métier de conservateur : sa mission est la conservation et la diffusion des œuvres. Il voit donc comme le prolongement direct de son métier et de sa mission de service public, la diffusion d’articles de Wikipédia et de photographies sur Wikimedia Commons des œuvres conservées au musée.

Cérémonie

Rémi Mathis, président de Wikimédia France, a ouvert la cérémonie.
(Léna, CC-BY)

La cérémonie s’est déroulée dans la salle Notre-Dame de l’hôtel de Cluny. Elle a été ouverte par Rémi Mathis, président de Wikimédia France. Lors de son discours, il a surtout appuyé sur le travail effectué par l’ensemble des contributeurs : ce concours a été une réussite car des milliers de personnes ont accepté de prendre et de verser leurs photos sur Wikimedia Commons. Or, ce travail ne bénéficie pas seulement à Wikipédia. Réutilisables, les photographies sont en effet utiles pour tous − curieux, historiens d’art, professionnels du tourisme ou d’un autre domaine, collectivités territoriales, etc. Lors de leur prise de vue, elles auront surtout permis à de nombreuses personnes de découvrir leur patrimoine de proximité et de nourrir leur curiosité intellectuelle. C’est ainsi que 9000 nouveaux contributeurs sont arrivés sur les projets Wikimedia grâce à ce concours.

Puis vint la remise des prix proprement dite, présentée par Benoît Evellin, Wikimédien en résidence au Château de Versailles au premier semestre 2011 et membre du jury du concours. Six des dix lauréats étaient présents pour recevoir leur prix. Ils profitèrent de leur passage au micro pour narrer les conditions dans lesquelles ils ont réalisé leur photo et leur projet personnel. Deux des lauréats qui n’avaient pu être présents avaient transmis leur message à Wikimédia France, et Sylvain Boissel, chargé de mission communauté/technologie de l’association, en fit la lecture au micro.

Pour finir, Jean-Frédéric, bénévole de l’association, évoqua le concours européen. Il en présenta les résultats, avec la lecture des commentaires du jury européen, dévoilés la veille lors de la conférence Digitral Strategy for Heritage à Rotterdam. La cérémonie se finit sur la promesse d’une nouvelle édition de Wiki Loves Monuments en 2012, qui sera cette fois-ci organisée à l’échelle mondiale.

Wikimédia France renouvelle ses remerciements au Musée de Cluny pour l’accueil, ses félicitations aux lauréats du concours et à tous les autres participants, et naturellement à tous les bénévoles qui ont rendu possible ce bel événement.


Ce billet a été rédigé collectivement par Sylvain Boissel, Jean-Frédéric, Julien, Léna, Rémi M., Symac, Thierry, Thesupermat et Pierre-Selim.

Aucun commentaire 19/10/2011

Wikimédia France à la Novela de Toulouse

Crâne de Babouin Cynocéphane

Babouin Cynocéphale Papio hamadryas cynocephalus.
(Didier Descouens, CC-BY-SA)

Dans le cadre du partenariat avec la mairie de Toulouse, Wikimédia France participera à de nombreux évènements lors de la Novela, le festival des savoirs partagés qui se tient du 7 au 23 octobre.

Muséum d’histoire naturelle

Ce mercredi 19 octobre, à 18h30, Amphithéâtre Picot de Lapeyrouse, Didier Descouens fera un état des lieux du Projet Phoebus qui vise à la mise en ligne sur Commons, la médiathèque libre, de photographies des collections du Muséum d’histoire naturelle de Toulouse accompagnée de notices d’explications trilingues (français, anglais et allemand). Cet état des lieux sera suivi d’une conférence de José Braga sur « Les Crânes » puis de la remise des prix du concours « le Crâne de Mon cousin ».

Ateliers scolaires

Vendredi 21 octobre, au musée des abattoirs de Toulouse, auront lieu des ateliers d’initiation à Wikipédia à l’intention d’élèves de CM1. Le but est de leur donner les clefs pour profiter au mieux et avec esprit critique de l’encyclopédie participative.

Convergence bibliothèques et projets Wikimédia

Toujours le vendredi 21 octobre aux Abattoirs, des membres de l’association discuteront avec des bibliothécaires des collaborations possibles entre les projets Wikimédia et les bibliothèques : présentation des projets Wikimédia (Wikipédia, Commons, Wikisource) et des licences OpenData ainsi que réflexion sur les ateliers passés (partenariat avec le château de Versailles ou le centre Pompidou) et à venir.

Ateliers pour tous

Enfin, le samedi 22 octobre aux Abattoirs, des bénévoles accueilleront le grand public pour un atelier découverte de Wikipédia.

Aucun commentaire 01/09/2011

Wiki Loves Monuments : ça commence aujourd’hui !

Aujourd’hui 1er septembre débute l’opération Wiki Loves Monuments, rallye photographique européen consacré à notre patrimoine culturel !

Hospice de la Grave

La cinquantième photographie versée en France : l’hôpital de la Grave à Toulouse.
(Pierre-Selim, CC-BY)

Le principe en est simple : il y a, par exemple, plus de 43 000 monuments historiques en France, 750 000 en Allemagne, et des milliers d’autres encore partout ailleurs en Europe ; du 1er au 30 septembre, chacun est invité à charger ses photographies de monuments sur Wikimedia Commons.

Seulement douze heures après le lancement de l’événement, plus de 500 photographies avaient été chargées dans 14 pays, dont plus de 50 en France.

Pour plus de renseignements, lisez le communiqué de presse et rendez-vous sur le site de l’événement !

4 commentaires 23/08/2011

Ateliers au Centre Pompidou pour créer des articles Wikipédia sur l’art moderne

Le Centre Pompidou et Wikimédia France ont conjointement organisé des ateliers afin d’améliorer la qualité d’un certain nombre d’articles de Wikipédia sur des œuvres contemporaines. L’enjeu est double : pour Wikimédia, jouir de l’accompagnement d’experts et obtenir pour ses contributeurs un accès privilégié aux œuvres afin d’améliorer les articles sur un thème où la marge de progression est importante. Pour le Centre Pompidou, pouvoir réutiliser des textes de qualité, notamment dans le cadre d’une application de visite sur smartphone.

Atelier Pompidou à la BPI

Les participants à l’atelier à la BPI
(Lionel Allorge, CC-BY-SA)

L’atelier a eu lieu les mardis 7 et 14 juin et a réuni une vingtaine de personnes, dont quatre wikipédiens expérimentés – (:Julien:), Xaviateur, Lionel Allorge et Remi Mathis. Les participants ont eu la chance de visiter la salle 7 du musée national d’art moderne (4e étage). La salle rassemblait six œuvres de Fernand Léger, deux statues de Brancuşi et une d’Henri Laurens. Un conservateur a expliqué aux visiteurs la signification des ces œuvres cubistes/abstraites, les remettant dans leur contexte historique, expliquant la volonté de l’artiste, etc. Les visiteurs ont ensuite posé des questions. Nous sommes ensuite passés à la bibliothèque Kandisky, la bibliothèque de recherche du MNAM, où nous avons discuté avec les conservatrices. Les projets Wikimédia et l’association Wikimédia France ont été présentés aux visiteurs. Discussions sur le droit d’auteur. Le groupe a ensuite préparé la rédaction des articles Wikipédia (articles autour de Léger, de Brancusi et des œuvres exposées) en se renseignant à l’aide du riche fonds de la bibliothèque Kandisky.

La seconde partie, toujours au centre Pompidou le 14 juin, était directement centrée sur la rédaction des notices. Après un nouveau passage auprès des œuvres originales, la BPI (bibliothèque publique d’information) a accueilli les participants et mis à disposition des ordinateurs et ses riches fonds en histoire de l’art. Des binômes ont été formés afin que des personnes ayant déjà contribué à Wikipédia travaillent avec des débutants complets − les membres de Wikimédia France étant toujours présents en support.

Au terme d’un après-midi de travail, plusieurs articles bien renseignés ont été créés. Au-delà, des personnes qui ne connaissaient pas toujours très bien les projets ont pu comprendre comment fonctionne Wikipédia, le travail en collaboration, l’importance des sources, etc. − y compris la difficulté à travailler sur des œuvres protégées par le droit d’auteur et qu’il est donc impossible de montrer sur Wikipédia − avec l’espoir qu’ils poursuivent leurs efforts pour une meilleure visibilité de l’art contemporain sur Internet en général et sur les projets Wikimedia en particulier.

Aujourd’hui nous travaillons à renouveler ce type de rencontre et d’atelier d’écriture sur Wikipédia avec le Centre Pompidou.


Ce billet a été rédigé collaborativement par Julien Fayolle, Rémi Mathis et Adrienne Alix

Aucun commentaire 30/05/2011

Wikimédia France reçue au collège des Bernardins et à la bibliothèque Sainte-Geneviève

En ce mois d’avril, des photographes membres de l’association ont été reçus pour plusieurs séances privées de prises de vues, avec accès à des espaces habituellement fermés au public.

Toit de la grande salle du Collège des Bernardins

Hall du collège des Bernardins
(Lionel Allorge, CC-BY-SA)

Le 6 avril, le collège des Bernardins a ouvert ses portes aux Wikimédiens. Ancien collège cistercien de l’Université de Paris, il est aujourd’hui un lieu de discussions et de réflexion sociétale, ainsi qu’un centre de formation théologique et biblique. Accueillis par Romain Pouzol, la séance a commencé par une présentation de l’histoire du collège, suivie par une visite guidée de l’établissement où les photographes ont pu réaliser de nombreux clichés. La visite s’est clôturée par la remise d’un ouvrage portant sur l’histoire du collège à l’un des trois wikimédiens présents ce jour pour qu’il enrichisse l’article Wikipédia en se basant sur une source de qualité.

Les photographies sont disponibles sur Wikimedia Commons.

Toit de la grande salle du Collège des Bernardins

Collège des Bernardins
(Thesupermat, CC-BY-SA)

Salle de lecture de la Bibliothèque Sainte-Geneviève

Salle de lecture de la Bibliothèque Sainte-Geneviève
(Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons, CC-BY)

La veille, une autre photographe a été reçue pour une visite privée de la bibliothèque Sainte-Geneviève, faisant suite à Sainte-Barbe et Mazarine.

Située place du Panthéon, à Paris, elle est l’héritière de la bibliothèque de l’abbaye Sainte-Geneviève de Paris, à laquelle elle a survécu après la Révolution française, occupant jusqu’en 1842 le dernier étage de l’édifice abbatial qui abritait alors l’École centrale du Panthéon, aujourd’hui lycée Henri-IV. Elle occupe depuis 1851 son bâtiment actuel, édifié par l’architecte Henri Labrouste et agrandi par la suite.

La visite inclut à la fois les espaces publics en dehors des heures d’ouverture et des espaces privés, dont les restes de l’ancien cabinet de curiosité de l’abbaye Sainte-Geneviève.

Les photographies sont disponibles sur Wikimedia Commons.

Bureau du directeur, Bibliothèque Sainte-Geneviève

Bureau du directeur, Bibliothèque Sainte-Geneviève
(Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons, CC-BY)