Archive

Articles taggués ‘action de Wikimédia France’
Aucun commentaire 18/11/2013

À venir sur Toulouse

Ce week-end, Wikimédia France mènera différentes actions à Toulouse pour faire découvrir Wikipédia et ses projets frères. Nous serons ainsi présents à Capitole du Libre, événement consacré au libre, et nous organiserons un atelier à la médiathèque José Cabanis.

Conférence “Les 10 ans de Wikipédia” à Capitole du Libre 2011.
(Pierre-Selim, CC-BY-SA)

Rencontre avec des Wikipédiens

Samedi, de 11h à 20h, des bénévoles tiendront un stand à l’ENSEEIHT, dans le cadre de Capitole du Libre. Ils seront là pour vous faire découvrir le fonctionnement des projets Wikimédia et répondre à toutes vos questions concernant Wikipédia, Wikimédia Commons, le Wiktionnaire, Wikisource, etc.

Wikipédia, Wikimédia : du nouveau dans les projets

Wikivoyage, Wikidata, éditeur visuel… Les nouveautés dans les projets Wikimédia ont été nombreuses ces derniers mois. Samedi de 16h à 17h, une conférence fera le point sur ces évolutions et les nouveautés à venir.

Wikidata : les données ont leur projet !

Lancé il y a un an, Wikidata est un projet de base de données collaboratif pour aider à la mise à jour des données de Wikipédia. Dimanche matin, de 9h30 à 12h30, un atelier vous permettra de découvrir ce projet et d’y faire vos premiers ajouts.

L’immigration à Toulouse

Samedi, de 14h à 16h, nous organisons un atelier de contribution sur le thème « L’immigration maghrébine à Toulouse », à la médiathèque José Cabanis. Vous pourrez apprendre à contribuer à Wikipédia et disposerez de sources. Vous pourrez par exemple rédiger des articles sur l’immigration à Toulouse, le quartier Arnaud-Bernard, Zebda… ou tout autre sujet lié à ce thème. Les inscriptions se font par mail à inscription-ateliers@wikimedia.fr

Informations pratiques

  • Capitole du Libre
  • Atelier à la médiathèque
    • Lieu : Médiathèque José Cabanis, 1, allée Jacques Chaban-Delmas (à l’@telier, au rez-de-jardin)
    • Inscriptions : inscription-ateliers@wikimedia.fr
Aucun commentaire 05/11/2013

Ateliers aux Archives de Rennes

Dans le cadre du festival Villes en biens communs et du Mois de la contribution, les wikipédiens rennais ont organisé deux ateliers de découverte et de contribution en collaboration avec les Archives municipales de Rennes. Ces ateliers ont permis la formation de plusieurs contributeurs et la mise en ligne de documents sous licence libre. Un compte rendu écrit à plusieurs mains par le groupe rennais de contributeurs aux projets Wikimédia, la NCO.

Deux ateliers aux Archives

Arquebusiers s’entraînant au tir au papegaut sur la tour du Chêne (XVIe siècle), Rennes.

Arquebusiers s’entraînant au tir au papegaut sur la tour du Chêne (XVIe siècle), Rennes.

De précédentes rencontres et ateliers, ainsi que quelques échanges sur Twitter nous avaient permis de prendre contact avec Maïwenn Bourdic (d’aïeux & d’ailleurs), responsable de la salle de lecture des Archives municipales de Rennes et contributrice à Wikipédia. Intéressée par la mise en valeur des fonds des Archives, et avec le soutien de sa direction, Maïwenn a décidé d’organiser deux ateliers contributifs sur Wikipédia. L’objectif était de faire découvrir les projets Wikimédia aux visiteurs des archives et d’initier les participants à la contribution sur la thématique de l’histoire et du patrimoine rennais. Ces deux ateliers ont eu lieu les mercredis 9 et 16 octobre 2013, de 16h à 20h, dans la salle de lecture des Archives.

Chaque atelier a commencé par une présentation de l’institution et une visite des magasins de conservation des documents. Les ateliers se sont poursuivis avec une explication du fonctionnement et des règles de Wikipédia aux participants et une présentation des différentes fonctionnalités du site. Grâce à la documentation éditée par Wikimédia France, les participants ont commencé à effectuer leurs premières modifications sur plusieurs articles : Jeu de paume de RennesThéâtre du Vieux-Saint-ÉtienneBasilique Notre-Dame-de-Bonne-NouvelleArchives municipales de Rennes.

Un des grands intérêts de cet atelier a été de permettre aux participants d’accéder à la bibliothèque historique des Archives pour documenter leurs recherches : aidés de Maïwenn, ils ont pu trouver des informations dans les ouvrages disponibles et les citer comme sources sur Wikipédia.

Des illustrations fournies par les Archives

Carte postale de la gare de Rennes, Archives de Rennes, domaine public.

Carte postale de la gare de Rennes, Archives de Rennes, domaine public.

Dans le cadre des ateliers, il avait été convenu avec la direction des Archives de verser des documents numérisés du domaine public pour illustrer les articles de Wikipédia. Maïwenn a donc importé 82 fichiers en pleine résolution sur Wikimedia Commons, pour la plupart à la demande des participants. Ces derniers ont été heureux de voir les articles sur lesquels ils travaillaient illustrés par des documents numérisés de haute qualité. Par ailleurs, la licence habituellement appliquée aux collections numérisées des Archives interdisant une réutilisation commerciale, le versement de ces images et plans constitue une première et très encourageante ouverture des contenus de la part des Archives de Rennes !

Une opération à renouveler

Les deux ateliers ont été un succès. Les quatre contributeurs formés et les wikipédiens présents ont enrichi le contenu d’articles naissants et spécifiques au patrimoine rennais. L’apport de sources et d’illustrations a permis d’améliorer le niveau d’avancement de ces articles. Les nouveaux contributeurs ont montré beaucoup d’intérêt pour Wikipédia et ont exprimé l’intention de continuer à participer.

Les documents importés sur Commons et utilisés sur Wikipédia vont gagner en visibilité et par conséquent augmenter celle des Archives de Rennes. Souhaitons que cette expérimentation soit un premier pas vers une ouverture plus large de ces contenus patrimoniaux.

Nous espérons que ces ateliers auront une suite pour devenir un rendez-vous régulier, en complément des permanences proposées chaque mois à la cantine numérique rennaise.

un commentaire 17/09/2013

Partenariat entre Wikimédia France et le Centre Pompidou

Le mercredi 18 septembre prochain à 18h le Centre Pompidou et Wikimédia France vous invitent à une conférence d’introduction et à la signature de leur partenariat axé autour de la contribution sur Wikipédia dans la thématique de l’art moderne et contemporain.

Logo du Centre Pompidou

Logo du Centre Pompidou

Ce partenariat fait suite à une première expérience réussie en 2011  où des contributeurs de l’encyclopédie libre Wikipédia et des professionnels et amateurs du musée s’étaient réunis pour écrire et améliorer des articles de Wikipédia consacrés à des artistes ou des œuvres présents au Centre Pompidou.

Le projet est aujourd’hui repris à une échelle bien plus grande, prévoyant au long de l’année 2013-2014 une vingtaine d’ateliers et de conférences destinés à un public amateur du Centre Pompidou et aux professionnels du musée, afin de contribuer à un meilleur partage des connaissances sur les artistes et œuvres majeurs de l’art contemporain. Les ateliers formeront à la contribution sur Wikipédia sur les thématiques de l’art moderne et contemporain, en prenant appui sur les ressources documentaires et bibliographiques du Centre Pompidou, avec le soutien des professionnels du musée et de la bibliothèque.

La conférence introductive du mercredi 18 septembre portera sur le travail collaboratif dans la société, mais aussi dans son rapport avec les pratiques institutionnelles et le travail traditionnel. Elle sera assurée par Antonio Casilli (Telecom ParisTech) Louise Merzeau (Université Paris Ouest) et Henri Verdier (Etalab)

Une présentation des ateliers de contribution sera également faite. Si vous êtes intéressés pour participer à ces ateliers (50 places maximum), contacter le service Multimedia du Centre Pompidou : servicemultimedia@centrepompidou.fr

—————-

Conférence du 18 septembre : 18h, Centre Pompidou, Petite salle (entrée libre)

Calendrier indicatif des ateliers et conférences :

  • 18/9 ; 17h : Présentation du projet (salle triangle) – 18h conférence introductive
  • 26/9 ; 17h30 : 1er atelier pratique, création de compte, prise en main de l’outil (salle 434 ?) – apporter ordinateurs
  • 30/9 ; 18h : Atelier n°2, travail sur le plan d’un article d’histoire de l’art (salle 434 ?)
  • 8/10 ; 17h : Atelier n° 3, travail à partir de documentation préparée (BK ?)
  • 16/10 ; 15h : Atelier n° 4, travail sur les infoboxes (salle triangle ?)
  • 24/10 ; 19h : Atelier n°5, travail à partir des dossiers d’œuvres (salle triangle ?)
  • 28/10 ; 17h : atelier n°6, rencontre avec un conservateur sur l’approche des œuvres
  • 5/11 ; 18h : atelier n°7, atelier libre d’écriture
  • 13/11 ; 19h : atelier n° 8, travail sur les espaces de discussion / méta de Wikipédia
  • 21/11 ; 18h30 : atelier n°9, insertion de médias, notes et liens
  • 25/11 ; 19h30 : atelier n°10, atelier libre d’écriture
  • 3/12 ; 18h : atelier n°11, travail à partir de documentation préparée
  • 11/12 ; 17h : atelier n°12, écriture de médiation, de vulgarisation
  • 13/01/14 ; 16h : atelier n°13, atelier libre d’écriture
  • 21/01 ; 19h : atelier n°14, sur les mécanismes communautaires de régulation
  • 29/01 ; 16h : atelier n°15, atelier libre d’écriture ; 2e conférence
  • 6/02 ; 17h : atelier n°16, atelier libre d’écriture
  • 10/02 ; 18h30 : atelier n°17, atelier libre d’écriture
  • 4/03 ; 18h : atelier n°18, atelier libre d’écriture
  • 12/03 ; 17h30 : atelier n°19, atelier libre d’écriture
  • 20/3 ; atelier libre n°20
  • 9/04 : pique-nique / rencontre de conclusion des ateliers ; conférence de conclusion
un commentaire 19/07/2013

Les actions de Wikimédia France durant ces trois derniers mois

Depuis début 2013, Wikimédia France édite la WikiRevue : un rapport trimestriel des actions de l’association afin de remercier et tenir informés nos donateurs des dernières activités de l’association.

Au menu de la WikiRevue n°2, les projets menés entre avril et juin 2013 avec notamment : le projet Afripédia, un retour sur le week-end Opération libre à Brocas, la signature de notre partenariat avec les Archives nationales, les derniers projets des programmes Éducation et GLAM, les nombreuses actions menées par nos groupes locaux ainsi qu’une interview de Sébastien Baijard, notre chargé de mission levée de fonds et mécénat.

Bonne lecture !

WikiRevue n°2 (Avril-Juin 2013), PDF 1,3Mo

WikiRevue n°2 (Avril-Juin 2013)

(Vous pouvez aussi consulter le premier numéro couvrant janvier à mars 2013).

Aucun commentaire 26/11/2012

Retour sur le partenariat Sémanticpédia avec le ministère de la Culture et l’Inria

Lundi 19 novembre dernier, Wikimédia France a eu la joie de signer un partenariat exceptionnel avec le ministère de la culture et Inria.

Ce partenariat met en place la plate-forme Sémanticpédia, dédiée à la sémantisation des contenus des projets Wikimédia.

Signature de la convention Sémanticpédia

Signature du partenariat Sémanticpédia par Michel Cosnard (Inria), Aurélie Filippetti (Ministre de la Culture) et Rémi Mathis (Wikimédia France) - par Thesupermat - CC-BY-SA

Le projet, initié il y a un an, a commencé par une extraction sémantique de la version francophone de Wikipédia. À cette occasion le projet est devenu correspondant (chapitre) français du projet Dbpedia.org, qui depuis 2007 travaille à l’extraction sémantique de Wikipédia. La nouveauté ici est de travailler directement sur la Wikipédia en français et non plus à partir de la Wikipédia en anglais, ce qui permet de traiter tous les articles de Wikipédia en français et non seulement ceux qui disposent d’un interwiki avec Wikipedia en anglais. C’est-à-dire que nous avons « gagné » entre 20 et 30% d’articles supplémentaires à extraire, fortement reliés à la culture française et francophone.

La suite du projet devrait voir naître une extraction sémantique du Wiktionnaire et pourquoi pas d’autres projets Wikimédia.

La ministre de la culture, Aurélie Fillipetti, a souligné l’importance d’une présence francophone sur le web de données, qui prend de plus en plus d’importance dans les architectures de gros sites internet et pour interconnecter les contenus et les données dans des projets de réutilisation de contenu. Rappelant l’importance, tant numérique que dans les usages, de Wikipédia sur internet, elle a expliqué pourquoi le ministère de la Culture désirait soutenir un projet concret de mise en relation des données entraînant indirectement une promotion de la langue et de la culture francophones sur internet.

Mais, allant plus loin, elle a également invité les institutions culturelles à directement contribuer sur Wikipédia, afin d’enrichir ces contenus qui, ensuite extraits par DBpedia, seront réutilisés très largement. Prônant un cercle vertueux là où les institutions pourraient apporter leur pierre experte à un édifice ensuite rediffusé à tous, cette invitation est une vraie reconnaissance de la place et de la qualité de Wikipédia et de ses contributeurs, ainsi qu’un appel à davantage participer au partage de la connaissance pour les institutions culturelles :

« Le partenariat entre le ministère de la culture, Wikimédia et Inria offre aux établissements culturels la possibilité d’enrichir de manière considérable les ressources culturelles mises à la disposition des internautes. Dans leurs domaines d’expertise, les établissements culturels ont tout intérêt à rejoindre leurs publics, là où ils viennent chercher l’information de première nécessité. Le caractère libre et réutilisable des informations présentes sur l’encyclopédie Wikipédia, disponibles sous plusieurs licences ouvertes, est à cet égard un gage de diffusion aussi large que possible des données qu’elle rassemble.

Mais ce partenariat ne saurait être à sens unique. Le savoir accessible sur Wikipédia est en perpétuelle construction et peut bénéficier pleinement de l’expertise du ministère. C’est pourquoi nos établissements sont invités à leur tour à consolider, à enrichir ou à rectifier s’il y a lieu les données figurant sur Wikipédia, afin non seulement d’augmenter la qualité de ses articles en langue française, mais aussi son efficacité sur le Web sémantique. » (discours d’Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, le 19 novembre 2012)

Comment_utiliser_DBpédia_en_français_-_Semanticpedia_2012

Table-ronde « comment utiliser DBpedia en français ? » - par Thesupermat - CC-BY-SA

Dans ce partenariat, le ministère de la Culture tient une place importante de soutien et de financeur de projetInria (Institut national de recherche en informatique et en automatique), centre de recherche renommé, apporte le développement technique et son expertise sur le web sémantique. Wikimédia France fait le lien avec les communautés wikimédiennes de contributeurs et donne sa connaissance des projets et de leur fonctionnement. Pour l’instant hébergée par Inria, la plate-forme Sémanticpédia sera à terme hébergée par Wikimédia France avec le soutien du ministère de la Culture.

D’ores et déjà, certains sites webs d’institutions culturelles commencent à réutiliser les données de Wikipédia via DBPedia pour enrichir et organiser leurs contenus, comme le site expérimental HDA-lab du ministère de la Culture et très bientôt la Cité de la Musique.

Wikimédia France est fière de participer à ce projet inédit de partenariat original entre un ministère public, un institut de recherche et une association de soutien aux projets Wikimédia, dédié au partage de la connaissance et à l’ouverture des données.

La signature du partenariat a été suivie d’une journée de présentation du projet et de ses potentialités, accompagnée de démonstrations de premières réutilisations ainsi que d’une table-ronde sur les projets de collaboration entre institutions culturelles et Wikimédia France. Plus de 200 personnes ont assisté à cette journée de signature, d’échanges et d’étude.

  • Diapositives des présentations lors de la journée de signature