Archive

Articles taggués ‘accessibilité’
Aucun commentaire 24/10/2013

Des musées suédois partagent librement des images de leurs collections

(Ce billet est écrit par Karin Nilsson et Fredrik Andersson de l’Armurerie Royale, du Château Skokloster et du musée Hallwyl en Suède, pour annoncer la publication des images de leurs collections et la mise à disposition de beaucoup d’entre elles sur Wikimedia Commons. Il a été publié sur le le blog de la Wikimedia Foundation sous licence CC-By-SA, et traduit par Jean-Frédéric, Guillaume, R. et Nicolas)

Porträtt, Rudolf II som Vertumnus. Guiseppe Arcimboldo – Skoklosters slott – 87582)

Aujourd’hui, ce 23 octobre, l’Armurerie Royale, le Château Skokloster et le musée Hallwyl s’associent à Wikimedia Suède pour annoncer la publication de plus de 12 000 images.

En début d’année, ces trois musées suédois (qui ensemble constituent une agence gouvernementale, dépendant du Ministère de la Culture) ont franchi un pas décisif vers une plus grande ouverture en publiant les collections de photographies haute-définition sur le site du musée. En octobre, nous avons commencé à verser des images sur Wikimedia Commons. Durant cette première étape, environ 19 000 fichiers ont été versés. Ce nombre devrait augmenter au fur et à mesure de l’avancée de la numérisation.

Les images ont été produites durant une longue durée, et ont pour but de documenter les collections, de permettre d’organiser des expositions, de publier des ouvrages ou de faire de la communication. Les originaux sont très divers, du négatif sur verre (avec l’image négative jointe) aux images numériques créées pour l’occasion.

Cette contribution nous est bénéfique de diverses façons :

  • Nous offrons une plus large audience à nos images, au niveau national comme international, en les publiant sur une plate-forme utilisée par plusieurs millions de personnes chaque jour.
  • Les informations sur les collections et les images des musées sont enrichies par la possibilité de créer des liens entre les images, individus et événements historiques, tant sur Wikimedia Commons que Wikipédia.
  • Tout le monde peut modifier l’information et contribuer à mieux contextualiser les images

Klänning, afton
(Hallwyl Museum / Jens Mohr / CC-By-SA)

Jamais autant d’images n’avaient été libérées par un musée suédois sur Wikimedia Commons, et il s’agit d’une des plus importantes libérations à l’échelle mondiale. Mais la contextualisation des images est plus importante que ce nombre. Toutes les métadonnées proviennent d’un important export des bases de données du musée. Elles sont donc particulièrement riches, comprenant des informations sur les anciens collectionneurs, les artistes, les événements historiques qui sont liés aux pièces, les expositions et publications, etc., et tout est relié aux articles de Wikipédia sur ces sujets.

Ces images appartiennent au domaine public (en raison de leur âge) ou sont placées sous licence libre

  • les images prises par les photographes des musées à partir des années 1990 sont placées sous licence CC-By-SA 3.0
  • elles sont placées sous CC0 quand le musée détient le droit d’auteur mais ne désire pas faire jouer ses droits (par exemple, les photos des négatifs sur verre numérisés)
  • elles appartiennent au domaine public quand le droit d’auteur a expiré, ou qu’il s’agit d’une reproduction mécanique d’une œuvre du domaine public

Ce projet a été rendu possible grâce au soutien financier de Vinnova, qui soutient l’Open Data, et à la forte implication d’André Costa de Wikimedia Suède.

Karin Nilsson, directrice du département des ressources numériques, et Fredrik Andersson, coordinateur numérique − Armurerie Royale, Château Skokloster et musée Hallwy.

3 commentaires 13/06/2010

Focus sur l’accessibilité

Faire évoluer l’ergonomie : toujours un défi !

Faire évoluer !
(Irønie, CC-BY-NC-ND)

Au mois de mai 2010 un groupe de travail sur l’accessibilité a été créé au sein des projets Wikimedia. Son but est de rendre les sites plus faciles d’accès et d’utilisation aux malvoyants, aux handicapés, et qu’ils soient plus respectueux des standards informatiques et ergonomiques afin de faciliter l’accès au savoir pour tous.

Pour rendre un site accessible, il faut passer en revue toute une foule de détails portant tant sur les plans technique que du contenu. Pour cela, il est nécessaire d’avoir une bonne dose de connaissances sur l’ergonomie, sur les handicaps et sur les technologies existantes (claviers Braille, lecteurs d’écran, loupes d’écran, standards, etc.).

Des normes techniques internationales définissent précisément ce qui doit être fait respectivement par les développeurs, les designers et les rédacteurs de contenu : l’accessibilité concerne en effet tout ces intervenants. Par exemple, une bonne pratique invite les développeurs à s’assurer que chaque lien de l’interface sera utilisable au clavier (pour les internautes handicapés moteurs qui ne peuvent utiliser une souris par exemple). Une autre invite les designers à veiller à respecter des contrastes de couleur suffisants (pour que le contenu soit perceptible pour des internautes ayant un handicap visuel). Une dernière demande aux rédacteurs de donner aux images une alternative textuelle, qui sera restituée à la place de l’image par les lecteurs d’écran (synthèses vocales) utilisés par les internautes aveugles.

Comme on le voit à travers ces exemples, l’accessibilité bénéficie à un public plus large que celui des personnes handicapées : d’autres utilisateurs apprécieront de pouvoir interagir avec Wikipédia via leur clavier, ou d’avoir une. page suffisamment contrastée pour être aisément lisible.

Ce groupe de travail, qui vient de naître, se propose de devenir un lieu central pour les questions d’accessibilité sur les projets Wikimedia et pourra fédérer les initiatives locales de quelques projets ; ce sera un lieu de discussion, tant avec les utilisateurs que les développeurs, et de mise en place des recommandations facilement utilisables par les projets, appliquant les normes WCAG (Web Content Accessibility Guidelines) et des ATAG (Authoring Tools Accessibility Guidelines) éditées par le W3C. Par exemple : à destination des contributeurs, montrer des bonnes et des mauvaises descriptions d’alternatives textuelles aux images, ou, à destination des développeurs, les inciter à vérifier systématiquement que les liens sont correctement et facilement utilisables au clavier.

Pour en savoir plus sur ce groupe de travail et, pourquoi pas, apporter votre pierre au projet, vous pouvez vous rendre sur le site du groupe de travail Accessibilité ou améliorer les articles relatifs à l’accessibilité sur Wikipédia.

[note : billet rédigé collaborativement par Seb35, Lgd, schiste, Trizek, Acer11, Lecartia et Stef48 – image de Irønie (pseudonymes de Wikipédia)]