Accueil > Projets Wikimedia > OpenStreetMap : Une carte géographique libre

OpenStreetMap : Une carte géographique libre

Demandez à des passants de citer une encyclopédie libre à laquelle chacun peut contribuer, beaucoup vous répondrons « Wikipédia ».
Maintenant demandez de citer une carte géographique, libre, et à laquelle chacun peut contribuer, certains vous répondrons OpenStreetMap, OSM pour d’autres.

Logo dOpenStreetMap, CC-by-sa-3.0

Logo d’OpenStreetMap
(OpenStreetMap Foundation, CC-by-sa-3.0)

Comment ça ? Des cartes géographiques libres ? Un concurrent de cartes telles que celles de Michelin, l’IGN ou Google Maps ? Oui, c’est possible !

Le but du projet OpenStreetMap est donc de cartographier le monde entier, en y ajoutant toutes les indications possibles que peut recevoir une carte (voie de circulation automobile, pédestre, ferrée ou fluviale, point et bâtiment remarquable, zone industrielle, etc.)

Mais comment construire une carte ? Tout simplement en utilisant un GPS, et en effectuant des relevés de points, qui seront ensuite envoyés sur le serveur, et à partir de ces ensembles de points, retracer les voies et leur ajouter des informations (voie unique, type de revêtement, vitesse limite, catégorie, ou tout simplement leur nom).

Deuxième source d’information : les fichiers du cadastre français. Pour cela il suffit d’afficher en arrière-plan l’image du plan du cadastre, et ensuite sur le calque de OSM, de mettre en place les traces. Le logiciel JOSM (Java OSM) le fait très bien par exemple.

Bref, dans quelque temps, la France aura une carte bien renseignée, tel que l’on peut le voir dans la zone Belgique, Pays-Bas, Allemagne ou aux États-Unis.
Et dans l’avenir : des GPS, tournant avec un système d’exploitation libre et utilisant une carte géographique libre.

Alors, vous aussi, arpentez les chemins et les routes avec un GPS pour y ajouter votre contribution.