Accueil > Projets Wikimedia > Le temps des communs, ça continue !

Le temps des communs, ça continue !

Jusqu’à dimanche , le festival du temps des communs continue dans toute la Francophonie.
L’événementregroupe plus de 300 initiatives dans 7 pays pour mettre en lumière et faire fleurir les communs. Ces initiatives sont organisées par tout à chacun localement.
Wikimédia France participe à cette dynamique en étant partenaire du festival. A ce titre, on retrouve un certain nombre d’actions wikimédiennes.
Découvrons ensemble ce monde des communs, si proche et quotidien.

tdc

Les communs, c’est quoi ?

Ce sont les biens communs : l’air, l’eau, les savoirs, les logiciels et les espaces sociaux, et bien sûr la connaissance ! Ils facilitent la vie quotidienne et alimentent une économie. De nombreux biens communs sont pourtant menacés : substitution à la collectivité, commercialisation, destruction.
Le temps des communs est un projet collectif qui cherche à favoriser le partage de ces ressources, les cultiver et les valoriser.

Deux associations, une ambition commune

L’association Wikimédia France soutient le festival et l’association VECAM citoyenneté dans la société numérique. Jacques Robin et de Véronique Kleck, les fondateurs de VECAM souhaitaient que les citoyens et la société civile soient parties prenantes des réflexions et actions de ce grand basculement. Le rôle de VECAM est de donner aux citoyens les moyens et les clés pour comprendre et s’approprier ces transformations.
Wikimédia France développe des liens avec les membres actifs de VECAM depuis déjà quelques années. En 2014 Wikimédia France avait demandé à Valérie Peugeot, présidente de VECAM de participer à une table ronde sur l’inclusion par le numérique lors du forum Convergences. Ce partenariat est donc issu de premiers contacts déjà autour de l’économie sociale et solidaire.
D’ailleurs les deux associations partagent certains membres actifs comme Michel Briand, membre de Wikimédia France, actif dans le groupe local de Brest et sur les thématiques Éducation.
Pour Hervé Le Crosnier, Co-Organisateur du temps des communs et membre de l’association VECAM : “Wikipédia est un exemple reconnu, fécond et productif de construction d’un commun. Les acteurs de ce commun s’auto-organisent de façon à construire l’encyclopédie et surtout à conserver son ouverture au partage mondial. Wikipédia “n’appartient à personne” et pourtant, les wikipédiens l’entretiennent et l’offrent en partage de façon à ce qu’elle reste de la plus haute qualité possible.

Le festival

Le festival cherche à mieux faire connaître les communs et à en diffuser les pratiques dans toutes leurs diversités. Il incite chacun à participer à un mouvement plus général.
Les communs désignent l’activité des communautés qui s’organisent ou se régulent pour protéger et faire fructifier des ressources matérielles ou immatérielles en marge des régimes de propriété publique ou privée.
Au sein du festival, on peut trouver tout un ensemble de communs mis en valeur : des zones urbaines transformées en jardin partagé par les habitants, savoirs versés sur Wikipédia, cartographie OSM, savoirs traditionnels, logiciels libres, science ouverte, publication en libre accès, système d’irrigation agricole partagé, semences libres, justice participative.
A propos des contributions wikimédiennes apportées au sein du festival, Hervé Le Crosnier s’explique : “Nous pensons qu’une partie des communs, notamment tous les communs numériques se construisent directement par des citoyens / individus / commoners qui s’engagent dans cette construction avec l’esprit d’ouverture et de partage. Dès lors, montrer aux gens comment faire pour ajouter leur grain de sable est une activité très constructive dans le cadre du temps des communs. Nous voulons que ce festival ne soit pas limité à des discours sur les communs, mais aussi à montrer des communs existants (notamment lors des visites et des portes ouvertes) et également à commencer à construire en partage.

Finalement Hervé Le Crosnier conclut : “Les propositions de Wikimédia, autour de l’encyclopédie, mais également de Wikimédia Commons, des photographies… font parties de ce type d’initiatives par le “faire”, qui est essentiel pour que le festival perdure au delà des quinze jours d’octobre”.

Retrouvez les initiatives près de chez vous (et ailleurs !) sur l’agenda du Temps des Communs.

Quelques événements à ne pas rater :

15 octobre :

Brest, la Cantine Numérique : Brest en bien commun, versement sur Commons des photos sur les jardins partagés et Wikipermanence. Au pavillon du Conservatoire national botanique, restitution du temps estival
Saint-Sulpice-Les-Feuilles (81), Initiation à Wikipédia
Rennes, Bibliothèque de l’INSA, Initiation à Wikipédia

16 octobre :

Paris, La petite rockette, Atelier commun Wikimédia France / Électrocycle

17 octobre :

Nantes, Mediagraph Rencontre et débats Wikipédia et OpenStreeMap

23-24 octobre :

Montréal, Maison de l’Afrique, Initiation aux Journées contributives Wikipédia

par Sophie Roset
Categories: Projets Wikimedia
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks