Accueil > Projets Wikimedia, Wikipédia > Des Wikipédiens invités à la Knesset

Des Wikipédiens invités à la Knesset

En février, des Wikipédiens israéliens étaient invités à la Knesset, le parlement israélien, pour fêter le 100 000e article de la Wikipédia en hébreu.

Au-delà de ce nombre symbolique, la rencontre a permis à deux mondes d’exprimer leurs points de vue lors d’une réunion du comité « science et technologie » de la Knesset.

L’organisatrice de la réunion, la députée Ioulia Chamalov-Berkovitch, a soutenu que les articles de Wikipédia sont plus susceptibles d’être biaisés que ceux d’une encyclopédie papier. Les Wikipédiens présents ont répondu que la multiplicité des intervenants dans le processus d’écriture collaborative et la transparence des choix éditoriaux étaient au contraire des gages d’impartialité.

Ensuite, des universitaires ont fait valoir que Wikipedia pouvait être un outil puissant dans l’enseignement et que les universitaires pourraient participer davantage pour augmenter le nombre d’articles.

Le Dr. Gilad Raviv de l’Université Ben Gourion, a indiqué que l’utilisation de Wikipédia n’était pas problématique à l’université et qu’il suffit « d’enseigner aux étudiants les façons appropriées de faire une lecture critique des articles de Wikipédia

Autre sujet de discussion : les ressources sous licence libre. Les Wikipédiens se sont plaints que les articles autour d’Israël manquent souvent d’images, en partie parce que les organismes publics, tel que le service de presse gouvernemental, refusent de mettre leurs images sous licence libre. D’autres gouvernements placent leurs productions sous licence libre, ce qui permet leur réutilisation et leur diffusion.

Les Wikipédiens avaient un exemple parlant : lors de l’opération militaire « plomb durci » les contributeurs de Wikipédia se sont plaints que les seules images disponibles pour leurs articles provenaient de Palestiniens, parce que l’armée israélienne refusait de diffuser ses photographies.

Le président du comité, Meir Sheetrit, s’est étonné de cette politique de l’armée, ajoutant qu’un accès libre à l’information est crucial pour les étudiants, en particulier ceux dont les parents ne peuvent pas se permettre d’acheter de nombreux livres.

Ensuite, les Wikipédiens ont défendu que les cultures israélienne et hébraïque devenaient plus facilement accessibles avec Wikipédia : de nombreux textes classiques sont disponibles sur Internet et de manière légale. Les œuvres du poète Shaul Tchernichovsky, mort en octobre 1943, devraient être disponibles d’ici quelques années (les droits patrimoniaux des auteurs courent pendant 70 ans après leur mort).

Wikipédia en hébreu est la 30e version linguistique de Wikipédia en nombre d’articles sur les 272 versions linguistiques.  Elle est juste devant la Wikipédia en lituanien et juste derrière celle en serbe.


Adapté d’un article du Jerusalem Post.

par Sleboucher
Categories: Projets Wikimedia, Wikipédia
  1. Ttoutfoutoi
    20/04/2010 à 19:10 | #1

    News super intéressante, j’ai pris plaisir à la lire. Merci. Nous, par contre, on peut toujours rêver.

  2. Kimdime
    21/04/2010 à 09:54 | #2

    Il faut signaler que le chapter Israël est très actif malgré sa petite taille, notamment grâce à l’excellent Dror Kamir qui sans pathos politique, sans tambours ni trompettes est quelqu’un de très engagé dans le dialogue interculturel grâce en particulier à sa connaissance de la langue arabe. C’était un plaisir lors de la wikimania 2009 de le voir lui ainsi que les autres Israéliens s’entretenir de manière tout à fait chaleureuse avec leurs homologues des pays musulmans, brisant sans complexes les clichés que les observateurs extérieurs pourraient avoir sur la question. Je soutiens avec enthousiasme la proposition d’organiser une wikimania à Haïfa en 2011, ville qui constitue un véritable hub culturel et technologique, un parfait symbole pour les projets Wikimedia en somme.

  3. Felix P
    14/05/2010 à 11:15 | #3

    Etonnant ! Ce doit être vraiment gratifiant pour les wikipédiens en question d’être invités dans une institution aussi prestigieuse. D’autant plus que, si je ne me trompe pas, ce qu’ils font pour wikipédia est totalement bénévole.

    C’est très positif de voir le succès des différents projets Wikipédia ; à mes yeux, c’est probablement une source d’espoir pour bon nombre de personnes. Bravo =)

  1. Pas encore de trackbacks