Archive

Archives pour 12/2015
Aucun commentaire 28/12/2015

Alimenter Wikipédia avec des étudiants du supérieur : retour d’expérience

Cet article porte sur un travail mené lors du premier semestre 2015-2016 avec 5 étudiants du Master 2 Pro Histoire et document, spécialité métiers des bibliothèques, en collaboration avec Florence Alibert, MCF à l’Université d’Angers et membre du CERHIO.

Face à des discours trop régulièrement dépréciatifs par rapport à l’encyclopédie, l’objectif du lab’UA était de construire une séquence complète autour de Wikipédia et de son alimentation, et de former des étudiants avancés à la rédaction d’articles de bonne tenue dans l’encyclopédie collaborative. Enfin, il s’agissait également de construire un dispositif clé en main qui puisse être reproduit dans toutes les matières enseignées à l’Université.

Le fait que le projet s’adressait à des étudiants de second cycle a par ailleurs fortement structuré son déroulement, puisqu’il s’est tout du long coordonné au travaille de leur sujet de recherche de M1 : la connaissance qu’ils en avaient a permis d’aboutir à une approche de spécialistes sur les thématiques traitées, d’une part ; a largement joué sur leur implication et leur intérêt, d’autre part.

Organisation

Le volume horaire global prévu initialement était de 18 heures. Il a paru intéressant de consacrer les trois premières heures à une mise en perspective de Wikipédia par rapport aux Communs, et une conférence de Pierre-Carl Langlais a donc été organisée (et filmée intégralement) sur le sujet. Suite à cette conférence, le groupe a été réuni à 5 reprises, sur trois heures consécutives à chaque fois, au sein des locaux du lab’UA, chaque personne présente étant priée de venir avec son ordinateur personnel pour des raisons de souplesse et de facilité d’organisation.

Déroulé des séances

Il semblait important d’entrer progressivement dans le fonctionnement de Wikipédia, et de résister à l’envie première d’inciter le groupe étudiant à intervenir directement sur les articles de l’encyclopédie sans autre forme de procès. Le déroulé des séances a donc été prévu par étapes (apparemment) relativement modestes, en particulier pour éviter les effets que pouvaient générer des modifications ou rédactions qui auraient été en dehors des standards attendus sur la plateforme, avec les conséquences frustrantes possibles pour les apprentis-rédacteurs (suppression des éléments ajoutés/corrigés par des wikipédiens plus expérimentés).

Les étudiants ayant bénéficié d’un cours sur Zotero quelques semaines plus tôt, il avait été décidé en outre de profiter de cette session de TD pour leur faire utiliser concrètement le logiciel de gestion de références. Les étudiants avaient donc pour consigne d’y centraliser leurs travaux préliminaires, facilitant ainsi le suivi de leurs recherches pour les formateurs.

Séance #1

  • (Cours) Introduction à Wikipédia, à son écosystème, à sa structure et à ses règles (support) ;
  • Création de compte wikipédia, présentation de chacun sur sa page de profil en indiquant a minima le thème de travail choisi (comme indiqué ci-dessus, le thème du mémoire de master M1) ;
  • Mise en place d’un groupe Zotero, un sous-dossier par personne ;
  • Recueil des articles Wikipedia liés au sujet de travail choisi, en les enregistrant dans le groupe Zotero.

Séance #2

  • (Cours) Anatomie des articles Wikipédia, critères d’évaluation de la qualité des articles ;
  • Application aux articles repérés et étude des pages de discussion et d’historique.

À l’issue de cette séance, il a été demandé aux participants de rendre une synthèse écrite comportant :

  • une évaluation de l’écosystème et des articles existants sur le sujet choisi ;
  • des propositions d’amélioration et/ou de création (substantielle dans tous les cas) ;
  • une bibliographie (mise en ligne dans le groupe Zotero dédié).

Séance #3

Cette séance a consisté principalement à effectuer in vivo les premières corrections, sur les articles repérés lors de la séance #2. Il a été demandé par ailleurs d’utiliser autant que possible les pages discussions de chaque article visé, pour signaler les modifications envisagées lorsqu’elles étaient conséquentes (dans certains cas, il s’agissait de modifications structurelles lourdes sur le plan entier de certains articles) et avoir éventuellement des retours de la communauté sur ces modifications.

Séance #4

  • (Cours) La fonction “Livres” dans Wikipédia ; l’outil de traduction ;
  • Point d’avancement de chacun ;
  • Poursuite des modifications et ajouts.

Séance #5

  • Présentation-bilan de chaque participant :
    • les réalisations dans Wikipedia ;
    • les difficultés rencontrées ;
  • Retour des étudiants sur le dispositif et la manière dont il a été construit.

Conclusions

Le dispositif a été apprécié des participants et des formateurs. Les étudiants ont en particulier découvert le travail important que représentait la rédaction ou l’amélioration de contenus dans Wikipédia pour peu que l’on se donne pour objectif d’atteindre une qualité scientifique. Ce décalage entre l’impression de relative facilité de rédaction, et la réalité de l’exigence induite par le statut encyclopédique, explique en particulier que tous les objectifs n’ont pas été forcément atteints : la plupart des personnes du groupe avaient listé des articles à modifier et rédiger, sans parvenir à terminer cette liste à la fin du dispositif. Concrètement, les réalisations effectuées au final vont du remaniement d’articles à la création d’une page complète après traduction d’un article de la Wikipedia anglophone.

Les participants ont de plus clairement goûté l’alternance cours théorique / travail pratique à partir de leur sujet de prédilection, et n’auraient manifestement pas été opposés à y consacrer trois heures de plus. Tout laisse par ailleurs à penser que la greffe a pris et que les participants vont devenir des wikipédiens réguliers (c’est en tout cas ce qu’ils nous ont affirmé). C’était là, évidemment, un des principaux objectifs poursuivis.

Au-delà de cet article, il est prévu de présenter cette expérience dans le cadre d’une matinale du lab’UA programmée le 22 mars, et à laquelle vous pouvez déjà vous inscrire.

Article initialement publié par Daniel Bourrion et Stéphane Bouvier du lab’UA (service de la Direction du Développement du Numérique de l’Université d’Angers) sur : http://labua.univ-angers.fr/retours-experiences-UA/alimenter-wikipedia-un-retour-dexperience et reproduit ici en intégralité avec l’accord de ses auteurs.

Les projets de Wikimédia France vous parlent ? Soutenez la connaissance en faisant un don à l’association

par Mathieu Denel
Categories: Projets Wikimedia
un commentaire 23/12/2015

Les actions des wikimédiens de l’Ouest en 2015

Comme tous les ans, 2015 a été riche en activités organisées par les wikimédiens de l’ouest de la France. Sorties photo, chasses aux monuments, atelier Wikidata ou Opération Libre, voici un bilan des actions menées par les groupes locaux de Brest à Craon.

Sorties photos et journées contributives

Les week-ends photo et autres journées contributives sont des évènements simples à mettre en place, qui permettent d’améliorer les contenus des projets Wikimedia, tout en passant des moments conviviaux avec d’autres contributeurs. Il nous arrive également de nouer des contacts intéressants avec des acteurs extérieurs, musées ou associations, et travailler ensemble à partir de leurs ressources pour ajouter des contenus sur Wikipédia, Commons, Wikisource…

 

Le défi Mayenne, à la découverte de l’Ouest sauvage

En mai 2015, une dizaine de wikimédiens ont enfilé bottes et gants pour aller photographier les coins les plus reculés de la Mayenne. Partant de Craon, nous avons exploré les communes alentour et chassé sans relâche le monument historique isolé, puis importé de nombreuses photos sur Commons.

La Boissière

Château de La Boissière par GO69, CC-BY-SA

 

Des photos d’animaux et de collections scientifiques à Rennes 1

Un partenariat unit Wikimédia France et l’Université de Rennes 1, avec pour objet la mise en valeur des collections scientifiques de cette dernière. Les photographes rennais organisent régulièrement des séances de prise de vue d’une ou deux heures dans un laboratoire proche de la galerie zoologique, au cours desquelles ils photographient sous toutes les coutures des spécimens sortis des collections. Après un premier semestre au ralenti par manque de temps, le rythme s’est accéléré à la rentrée de septembre avec plusieurs séances chaque mois, avec en perspective l’exposition de l’Écomusée du Pays de Rennes consacrée à la famille Oberthür, qui a compté un entomologiste émérite. Les collections de lépidoptères de Charles Oberthür, d’une grande valeur historique et scientifique, ont été photographiées une à une avant leur départ en exposition. D’autres boîtes pédagogiques préparées par l’Université à destination des étudiants ont bénéficié de cette campagne de prise de vue.

Aidez-nous, contribuez ! La prise de vue, le traitement et l’import laissent peu de temps pour insérer les images sur les articles.

Écureuil de Raffles par EdouardHue, CC-BY-SA

Écureuil de Raffles par EdouardHue, CC-BY-SA

Lépidoptère par EdouardHue et Pymouss, CC-BY-SA

Lépidoptère par EdouardHue et Pymouss, CC-BY-SA

Prosopocoilus occipitalis par EdouardHue, CC-BY-SA

Prosopocoilus occipitalis par EdouardHue, CC-BY-SA

Voir aussi :

 

La sortie en Brière, des monuments aux oiseaux

En juillet 2015, sept wikipédiens sont allés explorer les marais de la Brière, en Loire-Atlantique, dans l’espoir de trouver et photographier des ensembles mégalithiques protégés au titre des monuments historiques. Accompagnés d’un guide, nous avons loué un bateau pour naviguer une journée dans les marais à la recherche de sujets photographiques. Nous avons accosté à plusieurs reprises sur de petites îles pour illustrer les monuments, la faune et la flore. Si tous les mégalithes n’ont pas été trouvés, en revanche de nombreuses photos d’animaux et de plantes ont été ajoutées sur Commons !

Les wikimédiens embarquant, par Ph. Saget, CC-BY-SA

Les wikimédiens embarquant, par Ph. Saget, CC-BY-SA

 

Le conservatoire botanique de Brest

Le groupe local de Brest a mené une action avec un nouveau partenaire : le Conservatoire botanique national de Brest. Durant tout l’été un groupe de contributeurs brestois a pris ses quartiers au Conservatoire botanique avec comme point d’orgue un week-end contributif durant les samedi 1er et dimanche 2 août réunissant des contributeurs bretons venant de Brest, Rennes, Josselin et Concarneau. Plus de dix personnes ont participé à ce week-end, dont l’objectif était de créer ou d’améliorer une dizaine d’articles Wikipédia sur des espèces menacées et de prendre en photo plus d’une trentaine d’espèces sauvegardées dans les quatre serres tropicales du Conservatoire botanique national de Brest. Le choix des espèces s’est fait en fonction de leur rareté et de leur degré de menace d’extinction. Retrouvez plus d’informations dans le billet de blog détaillé.

Wikimédiens durant l'éditathon à Brest, par Filyg, CC-BY-SA

Wikimédiens durant l’éditathon à Brest, par Filyg, CC-BY-SA

 

Wiki Takes Josselin, à l’assaut de la cité médiévale

Cela faisait longtemps que Tsaag Valren, contributrice spécialiste des chevaux et des animaux fantastiques, nous invitait à venir prendre des photos de la petite bourgade de Josselin, dans le Morbihan. Une dizaine de wikimédiens ont débarqué à la fin du mois d’août pour un week-end contributif. Nous nous sommes d’abord installés à la bibliothèque, où nous avons amélioré Wikidata, Wikipédia et Open Street Map sur des sujets liés à Josselin et son histoire. Puis, par équipes, nous sommes partis à la chasse aux monuments historiques et autres lieux intéressants à photographier, dans la ville et dans les communes alentour. Églises, fontaines et croix de chemin, de nombreux lieux sont à présent illustrés dans Wikimedia Commons. Entre visites, barbecue et camping, encore un chouette week-end wikimédien sous un soleil breton irréprochable !

Edouard photographiant une fontaine, par Auregann, CC-BY-SA

Wikiphotographes en pleine action, par Auregann, CC-BY-SA

 

Ateliers à destination du public

Des ateliers réguliers à Rennes

Wikipédien expliquant les critères d'admissibilité à deux participants, par Auregann, CC-BY-SA

Wikipédien expliquant les critères d’admissibilité à deux participants, par Auregann, CC-BY-SA

Depuis 2012, les wikimédiens rennais organisent des ateliers et des permanences mensuelles, d’abord à la Cantine Numérique, puis à la bibliothèque des Champs Libres et au Musée de Bretagne. En 2015, nous avons contribué avec des habitués du Musée autour de la préhistoire, présenté Wikisource et Commons à la bibliothèque, parlé du patrimoine immatériel, et animé plusieurs ateliers de contribution sur Wikipédia. Nous avons également décidé de sortir de Rennes et de travailler plus souvent avec des médiathèques dans les communes avoisinantes. En 2016, nous alternerons les permanences en centre-ville avec des ateliers dans les communes plus petites et des sessions de contribution réservées aux wikimédiens aguerris. Voir l’agenda de février à juin 2016

En octobre 2015, nous avons animé un atelier de découverte de Wikipédia à la bibliothèque de l’école d’ingénieur INSA. Nous avons pu former plusieurs bibliothécaires qui pourront ainsi présenter en détail le fonctionnement de Wikipédia aux étudiants. Nous avons aussi rencontré deux étudiants chargés d’améliorer les articles de Wikipédia sur l’informatique, et participé à une journée contributive à destination des ingénieurs et des chercheurs.

 

Participation à des évènements et communautés

Les wikimédiens ont de nombreux points communs avec d’autres associations et communautés, que ce soit autour du logiciel libre, des biens communs ou du partage de la connaissance. Chaque année, nous participons à plusieurs évènements existants, et nous côtoyons d’autres bénévoles : OpenStreetMap, la cartographie libre, les wikis de territoire comme Wiki-Brest et Wiki-Rennes, ou encore le Jardin Entropique (évènement autour du libre à Rennes) et Museomix.

Dans plusieurs villes, nous avons participé au programme du Temps des Communs en proposant des ateliers de découverte des projets. À Nantes, les wikimédiens ont tenu un stand à l’occasion du salon Alternatiba. Au Centre français du patrimoine culturel immatériel de Vitré, une journée contributive en février puis une réunion-formation en juillet ont permis de tisser des liens entre l’univers Wikimédia et le patrimoine immatériel.

En septembre, des wikimédiens venus de Nantes, Rennes et Paris ont contribué activement à l’Opération Libre à Chéméré (Loire-Atlantique), week-end visant à libérer des données et améliorer des contenus autour de la commune. Nous avons pris des photos, aidé des habitants à contribuer sur Wikipédia sur l’histoire de la commune et à numériser leurs cartes postales anciennes.

Erminig, mascotte des wikimédiens de l'ouest, par Auregann, CC-BY-SA

Erminig, mascotte des wikimédiens de l’Ouest, contribuant sur Chéméré, par Auregann, CC-BY-SA

 

Ateliers internes

Les rencontres entre wikimédiens sont également l’occasion de partager nos expériences respectives, de nous former pour rester en veille sur l’évolution des outils, ou de former d’autres wikimédiens à l’animation d’ateliers ou la mise en place de partenariats.

A Rennes, nous avons organisé deux ateliers ouverts aux contributeurs des projets et aux membres de Wikimédia France. Le premier présentait les nouveaux outils développés sur Wikipédia pour améliorer l’expérience de contribution : l’Éditeur Visuel et ses nombreuses fonctionnalités, l’outil de traduction qui a été entièrement refondu et permet de façon très simple de travailler sur la traduction d’un article d’une langue à une autre, et Flow, le système de discussion simplifié en cours de mise en place sur Wikipédia. Le second atelier était une présentation de la base de donnée Wikidata et de ses possibilités.

Dans l’optique de développer les groupes locaux dans l’Ouest, les wikimédiens rennais et nantais ont organisé une rencontre pour présenter Wikipédia et les projets Wikimédia, afin que tous les membres connaissent mieux les projets, avant de parler de l’animation d’ateliers et de stands. Très utiles pour que les membres se sentent à l’aise pour parler des projets et organiser des évènements, ces moments d’échanges pourraient être reconduits ailleurs !

Enfin, en novembre 2015, les wikipédiens rennais ont organisé une session de travail pour mettre à jour et réécrire « Bienvenue sur Wikipédia », le document de référence pour apprendre à contribuer. Une dizaine de contributrices et contributeurs ont participé à la mise à jour du document lors d’une journée intensive et néanmoins conviviale.

Formation des wikimédiens rennais et nantais, par Auregann, CC-BY-SA

Formation des wikimédiens rennais et nantais, par Auregann, CC-BY-SA

Nous contacter

Vous souhaitez en savoir plus sur nos actions, ou participer aux prochaines ? N’hésitez pas à nous envoyer un mail !

  • Groupe local de Nantes : nantes [at] wikimedia.fr
  • Groupe local de Rennes : rennes [at] wikimedia.fr
  • Groupe local de Brest : brest [at] wikimedia.fr
  • Adresse générale pour l’ouest de la France : ouest [at] wikimedia.fr

Plus d’informations sur les wikimédiens de l’Ouest sur le site de Wikimédia France et sur Wikipédia

par Auregann
Categories: Projets Wikimedia, Rennes
Aucun commentaire 19/12/2015

Automne en fête

Deux événements à succès se sont tenus en cette fin d’automne. Le 20 novembre se tenait la grande cérémonie de Wiki Loves Monument à la Conciergerie de Paris puis début décembre, Wikicheese, s’exportait à Montpellier. Retour sur ces deux soirées  d’exception.

Vendredi 4 décembre, de 18h30 à 20h, le club de la presse du Languedoc-Roussillon, implanté à Montpellier, en association avec Wikimédia France et Montpel’libre, a accueilli le projet Wikicheese pour une première édition en région.

Visuel_référence_WikiCheese

A cette occasion, Pierre-Yves Beaudouin, à l’initiative du projet, a photographié une trentaine de fromages dont la majorité fabriqués en Languedoc-Roussillon. Pour rappel, ce projet a pour objectif de favoriser la contribution des pages Wikipedia de fromages régionaux, souvent trop peu documentées.

Également présents à cette soirée, Nathalie Martin, Directrice de Wikimédia France, Pierre-Antoine Le Page, Chargé de mission organisation territoriale ainsi que Emeric Vallespi, Vice-Président. Ils ont rappelé le rôle fondamental de soutien de l’association en France pour la diffusion libre de la connaissance et pour les projets hébergés par la Wikimedia Foundation.

Pierre-Antoine Lepage, Nathalie Martin, Emeric Vallepsi et

Pierre-Antoine Lepage, Nathalie Martin, Emeric Vallepsi et Pascal Arnoux, membre de Montpel’Libre

 

Cette soirée, qui s’est conclue par une dégustation de fromages et de vins proposés par la cave Ormarine, est un beau préambule aux futurs projets qui pourront être soutenus par Wikimédia France en association avec les acteurs locaux au cours des mois à venir.

La grande soirée de remise des Prix du concours Wiki Loves Monuments 2015 s’est déroulée le vendredi 20 novembre ! Cette soirée récompensait les meilleures illustrations du patrimoine culturel français réalisées par des photographes et mises en ligne sur Wikimédia Commons. C’était aussi l’occasion de réunir les partenaires, les donateurs ainsi que les membres de l’association Wikimédia France.

Hugues Mitton – CC-By-SA – La Conciergerie où s’est tenue la cérémonie

Les participants ont été invités à entendre en ouverture de la cérémonie Christophe Henner, Président, Nathalie Martin, Directrice Exécutive de Wikimédia France ainsi que Philippe Bélaval, Président du Centre des Monuments Nationaux. Les discours d’ouverture ont pointé l’importance du libre et son rôle actuel dans notre société ainsi que l’importance du patrimoine culturel comme lieu de vie et de rassemblement.

Thesupermat – CC-By-SA – De gauche à droite Philippe Bélaval, Christophe Henner et Nathalie Martin

Les gagnants ont été récompensé par des sacs photos et des harnais. Les photographies des gagnants 2015 peuvent être consultées sur le site web de Wiki Loves Monuments.

 

Thesupermat – CC-By-SA

Cette soirée permettait aux visiteurs, non seulement de visiter l’exposition des 13 gagnants du concours Wiki Loves Moments, mais aussi de profiter des œuvres gagnantes du concours Wiki loves Earth !

Les projets de Wikimédia France vous parlent ? Soutenez la connaissance en faisant un don à l’association

par Chloé Masson
Categories: Projets Wikimedia
Aucun commentaire 14/12/2015

Un MOOC pour apprendre à contribuer à Wikipédia

Un cours en ligne, gratuit et accessible à tous, pour découvrir en cinq semaines le fonctionnement de Wikipédia et apprendre à y contribuer en rédigeant des articles… ça vous tente ? Ce cours, c’est le WikiMOOC, un MOOC (Massive Open Online Course en anglais, « cours en ligne ouvert à tous » en français), qui sera lancé le 22 février 2016, sur la plateforme France Université Numérique, propulsée par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Et les inscriptions (gratuites !) ouvrent aujourd’hui, lundi 14 décembre !

 

Inscrivez-vous !

 

Une douzaine de contributrices et contributeurs bénévoles de Wikipédia, expérimentés, soutenus par l’association Wikimédia France, travaillent à la conception du WikiMOOC depuis mai dernier. L’objectif ? Faire découvrir les coulisses de Wikipédia – septième site web le plus visité au monde, mais au fonctionnement pourtant méconnu –, augmenter le nombre de contributeurs de l’encyclopédie et enfin diversifier leur profil (jusque-là très majoritairement masculin et occidental).

By Marc Brouillon (WMFr) (Wikimédia France) [CC BY-SA 4.0]

Les cours, qui ne nécessitent aucun pré-requis et sont destinés à la francophonie dans sa diversité, seront dispensés à partir du 22 février 2016 durant cinq semaines ; il faut compter en moyenne 2 h 30 de travail par semaine (cours compris). Comme dans tous les MOOCs, ils sont caractérisés par le nombre important d’apprenants, le fait que ceux-ci constituent une communauté et les fortes interactions entre eux et avec les « enseignants » durant l’apprentissage.

Les projets de Wikimédia France vous parlent ? Soutenez la connaissance en faisant un don à l’association

par Jules Xénard
Categories: Projets Wikimedia
un commentaire 10/12/2015

Le Gouvernement « répond » à l’amendement de Wikimédia France

Le Gouvernement avait promis de répondre à plus de 200 amendements, non-retenus, dans le cadre de sa consultation sur le projet de loi pour une République numérique. Parmi eux, celui de Wikimédia France sur la liberté de panorama, que nous vous avions présenté dans un précédent post et qui n’a pas fait partie du texte transmis au Conseil d’État, il y a déjà un mois.

Sur la liberté de panorama

Axelle Lemaire peut-elle vraiment se féliciter de la réussite “démocratique” de sa plateforme, quand la 8e proposition la plus votée favorablement, mobilisant 3 295 votants, n’obtient pour seule réponse : qu’une réforme du droit d’auteur est en cours à Bruxelles, et qu’« il apparaît donc plus opportun d’examiner l’exception proposée dans le cadre européen général du droit d’auteur ». Les lobbies de l’industrie culturelle ont eu raison des précédents propos de la Ministre qui soutenait la liberté de panorama. Elle avait d’ailleurs pointé du doigt la problématique de l’absence de cette exception : « est-ce qu’on peut considérer qu’il y a véritablement un droit de propriété intellectuelle sur un patrimoine comme celui de la tour Eiffel, aujourd’hui, qui peut faire l’objet d’une utilisation collective au sens de l’intérêt général et du bien public ? ».

Les débats européens ne sont pourtant pas à prendre comme une fatalité qui empêcherait l’inscription, dans le droit national, d’une notion comme la liberté de panorama. Un pas français vers cette exception au droit d’auteur serait justement l’occasion d’avoir un impact auprès de la Commission européenne, qui vient seulement d’inscrire l’exception dans son agenda.

par Octra Bond, original : Jérôme Paniel [CC-BY-SA-3.0]

C’est aussi l’occasion pour nous, par ce billet de blog, de rétablir quelques vérités sur l’exception de panorama et de répondre à un document diffusé par certaines sociétés de gestion de droits d’auteurs.Puis-je partager les photos / vidéos sur un blog personnel ou les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter etc.) ?

NON. Ce n’est pas parce que les sociétés d’auteurs vous assurent qu’elles ne vous poursuivront pas que vous ne courrez aucun risque juridique. En l’absence de liberté de panorama en France, ces sociétés conservent la possibilité de vous attaquer en justice. Elles pourraient, notamment, être tentées de le faire si certaines images commençaient à attirer l’attention et à devenir connues via les réseaux sociaux.
De plus, la plupart des réseaux sociaux imposent dans leurs conditions générales d’utilisation de ne pas poster des images qui enfreignent les droits de propriété intellectuelle. Cela implique également que vous seriez en violation de vos engagements contractuels. Le fait que la plupart des sites ne surveillent pas les images uploadées ne change rien à ce que des milliers de français partagent innocemment des images et ne respectent pas la loi quotidiennement. A ce sujet, les utilisateurs devraient également savoir que les pénalités pour contrefaçon peuvent être lourdes (sanctions civiles et pénales).

Les journalistes, photographes ou réalisateurs peuvent-ils créer des photos / vidéos intégrant des œuvres de l’espace public ?

NON. L’exception de reproduction accessoire ne permet pas véritablement « d’intégrer » l’œuvre. En effet, en tant qu’exception prétorienne, il est difficile d’anticiper le positionnement de la jurisprudence pour un cas d’espèce précis. La jurisprudence envisage, l’œuvre accessoire, comme une œuvre en arrière-plan, n’étant pas le sujet principal traité. Les juges ont notamment recours à la notion d’« inclusion fortuite » de l’œuvre.
Ainsi, le photographe ou réalisateur ne prendra pas le risque d’intégrer l’œuvre en son entier, mais le fera en arrière-plan. Et c’est dommage, cela pourrait permettre un rayonnement du patrimoine culturel français à l’étranger et mettrait le travail des artistes en valeur. Il y aurait des retombées économiques consécutives à ce supplément de visibilité, que ce soit, pour le tourisme en France ou pour les artistes eux-mêmes (à travers l’obtention éventuelles nouvelles commandes). Le droit d’auteur est fait pour stimuler la créativité des auteurs, et la liberté de panorama concoure à celle-ci.

Sur la définition du domaine commun informationnel

Wikimédia contribue, à travers ses projets, à la mise en place d’une nouvelle économie, celle du partage de la connaissance, où la création collaborative de biens communs participe à l’innovation et à la croissance. C’est pourquoi, comme nous vous l’avions annoncé, Wikimédia France s’est ralliée, dès le mois d’octobre, à d’autres associations du libre pour faire la promotion des biens communs, notamment en défendant l’article 8 du projet de loi qui proposait la mise en place d’une définition du domaine commun informationnel.

Cet article, proposé par la ministre dans son projet de loi, n’avait pas survécu à une réunion à Matignon. C’est donc sans surprise que le Gouvernement a répondu, comme à Matignon, en nous promettant la constitution d’une mission en charge de proposer « des dispositions permettant de valoriser le domaine public et de favoriser la création de biens communs, essentiels à l’innovation et la croissance économique ». Pendant ce temps, le copyfraud peut continuer…

 

Le palais Bourbon par Getfunky Paris [CC BY 2.0]

Après avoir consulté directement les citoyens par une plateforme collaborative, il semblerait que le Gouvernement ait choisi d’engager la procédure législative accélérée pour ce projet de loi, tout juste présenté en Conseil des ministres. Paradoxal, non ? Quoiqu’il en soit, nous n’attendrons pas pour défendre la liberté de panorama, et plus généralement, les biens communs. La semaine prochaine, nous allons être auditionnés, en ce sens, à l’Assemblée nationale.