Archive

Archives pour 10/2015
un commentaire 28/10/2015

Audit qualité par la chaire Entrepreneuriat social de l’ESSEC

Constance Bonet, Cécile Coulomb et Damien Héron, étudiants de la chaire Entrepreneuriat social de l’École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC) ont réalisé durant les trois derniers mois un audit de l’association Wikimédia France intitulé « ESSEC – Bonnes pratiques et transparence associatives ».

Cet audit, qui entre dans le cadre de la formation diplômante des étudiants, leur a permis de découvrir les rouages de l’association et les acteurs du mouvement Wikimédia. Ils ont également pu mener une véritable enquête de terrain complémentaire de leur enseignement théorique.

L’association a été auditée sur plusieurs volets dont la gouvernance, la gestion financière et les procédures de ressources humaines. À ce titre, différents entretiens ont eu lieu dans les locaux de l’association réunissant les étudiants et certains membres de l’équipe salariée, du conseil d’administration ou encore de différents groupes de travail internes à l’association.

À la suite des entretiens menés, une version provisoire du rapport « ESSEC – Bonnes pratiques et transparence associatives » a été transmis à l’association en vue de préparer le compte-rendu oral des résultats préliminaires par les étudiants. Cette session de présentation a eu lieu le jeudi 28 mai dans les locaux de l’École et réunissait sur l’ensemble de la journée la totalité des associations auditées par la chaire et les étudiants concernés.

Par Marjorie Bonnaire [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Photo par Marjorie Bonnaire [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Le rapport est librement consultable et permettra à l’association de capitaliser sur ses points forts ainsi que d’améliorer d’autres éléments remontés par les étudiants.

À noter que si vous êtes une association et souhaitez solliciter la chaire pour un audit de votre structure, vous pouvez vous rendre sur cette page de présentation des audits ESSEC.

par Mathieu Denel
Categories: Projets Wikimedia, Stratégie
un commentaire 26/10/2015

Quand les Archives nationales rencontrent Wikipédia…

Wikimédia France noue un certain nombre de partenariats avec les institutions culturelles de France et de Navarre. Parmi elles, les Archives nationales s’étaient lancées dans l’aventure, il y a maintenant plus de deux ans. À l’issue de cette première phase d’expérimentation, la décision a été prise en septembre 2015 de reconduire et élargir les actions entre nos deux organisations. L’occasion de revenir sur la vie de ce projet, structuré autour de deux idées : favoriser le partage de contenus sur les projets Wikimédia ; et sensibiliser et former les personnels de l’institution à la contribution sur Wikipédia. C’est Rémi Mathis, alors président de l’association, qui avait initié ce partenariat avec un travail préparatoire effectué dès début 2013, puis une formalisation en juin 2013.

Un bilan positif

Catégorie contenant les 185 documents téléversés sur Wikimedia Commons par les Archives nationales

Catégorie contenant les 185 documents téléversés sur Wikimedia Commons par les Archives nationales

Un travail dense et constant a depuis été conduit par les différentes parties-prenantes : au total, ce sont pas moins de 923 articles qui ont été modifiés sur Wikipédia et 5 téléversements de corpus de 30 à 60 documents qui ont été effectués sur Wikimedia Commons (dont le dernier est en cours de finalisation). En 20 mois, les documents mis en ligne ont d’ailleurs comptabilisé plus de 30 millions de vues indirectes !

En parallèle de ces téléversements, 4 ateliers d’écriture ont été organisés pour les agents des Archives nationales. Ces ateliers de formation à la contribution étaient encadrés par des wikimédiens bénévoles, en vue de favoriser l’autonomie des personnes et de pérenniser leurs contributions.

Manuel et Caroline, tous deux membres de Wikimédia France, ont été les principaux artisans de ce bilan très positif. Ils nous disent ce qui les a poussés à s’investir dans cette action :

 Caroline : “Ce que j’ai trouvé particulièrement intéressant, c’est le travail de sélection effectué par les Archives Nationales. Il s’agit à chaque fois d’un petit nombre de documents soigneusement sélectionnés pour leur grande valeur historique. Il est donc possible de les valoriser un par un, soit en les ajoutant directement aux articles Wikipédia pertinents, soit par la catégorisation sur Commons qui permet à d’autres personnes de les ajouter plus tard.”

Kikuyu3
Manuel : “Quand ce sont des spécialistes des documents anciens, des professionnels de la source historique, qui souhaitent apprendre à contribuer à Wikipédia, l’appel prend une allure impérieuse. Nous avons eu des gens très à l’écoute, et visiblement avides de tirer profit du temps toujours trop court d’un atelier. De plus, les sites des Archives nationales, à Paris comme à Pierrefitte, méritent vraiment le détour. Il me tarde d’être à nouveau appelé. Du côté des bénévoles, les bonnes volontés n’ont pas été chiches de leur engagement, et il faut les remercier.”

Et après ?

Après deux ans, la convention de partenariat arrive à son terme. Cette expérimentation ayant satisfait nos deux organisations, une nouvelle convention sera signée le 3 novembre 2015 lors de l’inauguration de l’exposition “Le secret de l’État”.

Cette nouvelle phase du partenariat devrait permettre d’aller explorer la contribution à d’autres projets tels que Wikisource ou Wikidata, pourquoi pas sur le modèle de ce qui est actuellement fait avec BANQ au Québec ? Wikisource pourrait aussi se révéler un terrain de jeu de choix pour la mise à disposition de document présentés lors des conférences « Trésor du patrimoine écrit ».

Sur Wikimedia Commons, de nouveaux lots d’images issus de la numérisation de la base Archim ou des expositions temporaires seront proposés aux commonistes.
Les wikimédiens seront en effet chaleureusement conviés aux visites presse des expositions et le projet d’accueillir un Wikipédien en résidence aux Archives nationales est en bonne voie. Les augures sont riches de superbes perspectives pour la suite de la collaboration !

Iconographie : Stéphane Méziache, Archives nationales, France [CC BY-SA 3.0] / Domaine public, Archives Nationales / Léna / Myriam Bérard
par Sophie Roset
Categories: Projets Wikimedia
Aucun commentaire 20/10/2015

Création d’un kit pédagogique à destination des acteurs éducatifs

Jean-Philippe WMFr CC-BY-SA

En cette nouvelle année scolaire, l’association Wikimédia France accroît son effort en direction de la communauté éducative, avec laquelle elle construit un nombre croissant de projets – parmi lesquels le Wikiconcours lycéen, reconduit pour la troisième année consécutive.

Ainsi, l’association et plusieurs contributeurs bénévoles de l’encyclopédie proposent désormais un portail dédié aux enseignants et acteurs de l’éducation, consultable directement sur Wikipédia. Ce portail, développé sous la forme d’un kit pédagogique, recense les avantages à développer chez les élèves une utilisation éclairée de cet outil – développement de l’esprit critique, travail collaboratif, recherche documentaire, initiation au droit d’auteur, etc. –, des exemples de projets menés par des enseignants du supérieur ou des professeurs du secondaire ainsi que des livrets d’aide.

Ce portail dispose également d’un espace de discussion sur lequel il est possible d’échanger avec des contributeurs bénévoles de Wikipédia.
La création de ce portail s’inscrit dans une dynamique plus large de sensibilisation aux projets Wikimédia en classe, du primaire à l’université, et ce notamment depuis l’obtention de l’agrément du 9 octobre 2014 reconnaissant Wikimédia France comme association éducative complémentaire de l’enseignement public.

 

par Mathieu Denel
Categories: Projets Wikimedia
Aucun commentaire 16/10/2015

Projet de loi numérique : soutenons les biens communs !

Wikimédia France, qui s’engage actuellement pour la liberté de panorama, vient de rejoindre plusieurs associations du libre afin de présenter un ensemble de propositions d’amendements à l’avant projet de loi pour une République numérique.  

Le projet de loi, actuellement soumis à consultation citoyenne, ouvre la voie à la reconnaissance légale des biens communs. Nous saluons cette avancée mais nous considérons que ces propositions sont en-deçà de l’ambition affichée.

Cet appel a pour objet de mettre en valeur les contributions de chaque association dans un document unique.

Pour valoriser ces initiatives, nous vous invitons à prendre connaissance, partager et promouvoir les propositions soutenues par nos différentes organisations jusqu’à dimanche !

 

Nathalie Martin, Directrice exécutive              Christophe Henner, Président

 

par Conseil d'Administration
Categories: Projets Wikimedia
Aucun commentaire 15/10/2015

Le temps des communs, ça continue !

Jusqu’à dimanche , le festival du temps des communs continue dans toute la Francophonie.
L’événementregroupe plus de 300 initiatives dans 7 pays pour mettre en lumière et faire fleurir les communs. Ces initiatives sont organisées par tout à chacun localement.
Wikimédia France participe à cette dynamique en étant partenaire du festival. A ce titre, on retrouve un certain nombre d’actions wikimédiennes.
Découvrons ensemble ce monde des communs, si proche et quotidien.

tdc

Les communs, c’est quoi ?

Ce sont les biens communs : l’air, l’eau, les savoirs, les logiciels et les espaces sociaux, et bien sûr la connaissance ! Ils facilitent la vie quotidienne et alimentent une économie. De nombreux biens communs sont pourtant menacés : substitution à la collectivité, commercialisation, destruction.
Le temps des communs est un projet collectif qui cherche à favoriser le partage de ces ressources, les cultiver et les valoriser.

Deux associations, une ambition commune

L’association Wikimédia France soutient le festival et l’association VECAM citoyenneté dans la société numérique. Jacques Robin et de Véronique Kleck, les fondateurs de VECAM souhaitaient que les citoyens et la société civile soient parties prenantes des réflexions et actions de ce grand basculement. Le rôle de VECAM est de donner aux citoyens les moyens et les clés pour comprendre et s’approprier ces transformations.
Wikimédia France développe des liens avec les membres actifs de VECAM depuis déjà quelques années. En 2014 Wikimédia France avait demandé à Valérie Peugeot, présidente de VECAM de participer à une table ronde sur l’inclusion par le numérique lors du forum Convergences. Ce partenariat est donc issu de premiers contacts déjà autour de l’économie sociale et solidaire.
D’ailleurs les deux associations partagent certains membres actifs comme Michel Briand, membre de Wikimédia France, actif dans le groupe local de Brest et sur les thématiques Éducation.
Pour Hervé Le Crosnier, Co-Organisateur du temps des communs et membre de l’association VECAM : “Wikipédia est un exemple reconnu, fécond et productif de construction d’un commun. Les acteurs de ce commun s’auto-organisent de façon à construire l’encyclopédie et surtout à conserver son ouverture au partage mondial. Wikipédia “n’appartient à personne” et pourtant, les wikipédiens l’entretiennent et l’offrent en partage de façon à ce qu’elle reste de la plus haute qualité possible.

Le festival

Le festival cherche à mieux faire connaître les communs et à en diffuser les pratiques dans toutes leurs diversités. Il incite chacun à participer à un mouvement plus général.
Les communs désignent l’activité des communautés qui s’organisent ou se régulent pour protéger et faire fructifier des ressources matérielles ou immatérielles en marge des régimes de propriété publique ou privée.
Au sein du festival, on peut trouver tout un ensemble de communs mis en valeur : des zones urbaines transformées en jardin partagé par les habitants, savoirs versés sur Wikipédia, cartographie OSM, savoirs traditionnels, logiciels libres, science ouverte, publication en libre accès, système d’irrigation agricole partagé, semences libres, justice participative.
A propos des contributions wikimédiennes apportées au sein du festival, Hervé Le Crosnier s’explique : “Nous pensons qu’une partie des communs, notamment tous les communs numériques se construisent directement par des citoyens / individus / commoners qui s’engagent dans cette construction avec l’esprit d’ouverture et de partage. Dès lors, montrer aux gens comment faire pour ajouter leur grain de sable est une activité très constructive dans le cadre du temps des communs. Nous voulons que ce festival ne soit pas limité à des discours sur les communs, mais aussi à montrer des communs existants (notamment lors des visites et des portes ouvertes) et également à commencer à construire en partage.

Finalement Hervé Le Crosnier conclut : “Les propositions de Wikimédia, autour de l’encyclopédie, mais également de Wikimédia Commons, des photographies… font parties de ce type d’initiatives par le “faire”, qui est essentiel pour que le festival perdure au delà des quinze jours d’octobre”.

Retrouvez les initiatives près de chez vous (et ailleurs !) sur l’agenda du Temps des Communs.

Quelques événements à ne pas rater :

15 octobre :

Brest, la Cantine Numérique : Brest en bien commun, versement sur Commons des photos sur les jardins partagés et Wikipermanence. Au pavillon du Conservatoire national botanique, restitution du temps estival
Saint-Sulpice-Les-Feuilles (81), Initiation à Wikipédia
Rennes, Bibliothèque de l’INSA, Initiation à Wikipédia

16 octobre :

Paris, La petite rockette, Atelier commun Wikimédia France / Électrocycle

17 octobre :

Nantes, Mediagraph Rencontre et débats Wikipédia et OpenStreeMap

23-24 octobre :

Montréal, Maison de l’Afrique, Initiation aux Journées contributives Wikipédia

par Sophie Roset
Categories: Projets Wikimedia