Archive

Archives pour 12/2013
Aucun commentaire 20/12/2013

Creative Commons version 4.0

(Ce billet est une traduction et adaptation d’un billet publié sur le blog de la Wikimedia Foundation par Luis Villa sous licence CC-BY 3.0, traduit par Seb35, Matou91, PCL, st27 (Annick), Moyg et un anonyme).

Creative Commons a annoncé fin novembre la sortie de la version 4.0 de ses licences, version qui se veut plus internationale, plus facile d’utilisation et plus durable. En tant qu’utilisateur des licences Creative Commons et supporter de longue date, nous félicitons Creative Commons pour cette sortie. Nous pensons que cela améliore les outils légaux du mouvement de la culture libre et espérons que cela augmentera le partage et les re-créations.

Cette nouvelle licence est le résultat de deux ans de travail, commencé au Sommet mondial 2011 de Creative Commons et annoncé en ligne plus tard dans l’année. Puisque les projets Wikimedia utilisent la version 3.0 de la licence, plusieurs Wikimédiens, dont ceux de l’équipe juridique de la Wikimedia Foundation et de différents chapitres Wikimedia, ont pris part au processus d’élaboration ; d’autres créateurs d’œuvres culturelles ouvertes ont également participé. Nous nous attendons donc à ce que la nouvelle licence soit largement adoptée dans les mois et les années à venir, comme l’ont été les versions précédentes.

En ce qui concerne les projets Wikimedia, la version 4.0 est notamment :

  • plus accessible : la version 4.0 est 20 % plus courte que la version 3.0. Elle est plus claire et lisible de plusieurs points de vue. Surtout, le texte est mieux structuré, on comprend ainsi plus clairement quelles conditions s’appliquent lorsqu’on copie ou partage du contenu sous licence CC ;
  • plus claire au niveau de l’attribution : les obligations d’attribution dans la licence sont plus faciles à comprendre. Les pratiques d’attribution existant à Wikimedia sont désormais explicitement compatibles avec la licence ;
  • plus internationale : un des principaux objectifs de la version 4.0 était d’aider les licences « à  opérer au niveau international » et de veiller à ce qu’elles soient « solides, applicables et faciles à adopter dans le monde entier ». Par exemple, les licences sont désormais rédigées de façon à pouvoir être traduites sans nécessiter de changements juridiques entre juridictions différentes. Cela, nous l’espérons, permettra à la CC-BY-SA 4.0 d’être une licence unique, disponible et applicable en plusieurs langues, plutôt qu’une famille de licence similaires avec des changements entre langues et juridictions différentes ;
  • et intégrant le droit des bases de données : c’est peut-être le changement le plus important de la version 4.0. La licence a été étendue afin d’intégrer les obligations relatives à ce qu’on appelle le « droit des bases de données » créées par l’Union européenne et quelques autres juridictions. Comprendre et évaluer l’impact de ces clauses est extrêmement important étant donné l’importance croissante des bases de données à Wikimedia, à travers des projets comme Wikidata.

Comme expliqué par la Wikimedia Foundation, la création et la publication de ces nouvelles licences ne changera pas la licence par défaut des projets Wikimedia, pas plus que les autres licences acceptées pour la contribution sur les projets Wikimedia. Ces changements ne devraient pas survenir tant que la communauté Wikimedia n’aura pas évalué et discuté publiquement de la nouvelle licence et tant que, dans le cas d’un changement de la licence par défaut, le Board of Trustees de la Wikimedia Foundation n’aura pas approuvé formellement un changement des conditions d’utilisation. L’équipe juridique de la Wikimedia Foundation prendra part à la discussion de la communauté sur ces questions.

Aucun commentaire 19/12/2013

Wikimédia France à Toulouse

Dans le cadre de l’élaboration du plan d’actions à deux ans et du projet stratégique de l’association, Nathalie Martin, directrice exécutive de Wikimédia France, va à la rencontre des différents groupes de bénévoles répartis aux quatre coins de la France.

La Cabale toulousaine devant la statue de Saint-Exupéry au Jardin Royal de Toulouse.
(PierreSelim, CC-By-SA)

Il n’est pas étonnant que la première escale soit Toulouse, première et seule ville à avoir un partenariat avec l’association. Les discussions ont à la fois permi d’aborder la situation actuelle, avec de très nombreuses collaborations avec les institutions culturelles locales : bibliothèque, muséum, musée des Augustins et archives municipales, mais aussi des initiatives plus populaires, comme la participation au Forom des langues organisé par le carrefour culturel Arnaud Bernard.

Le planning 2014 s’annonce déjà riche pour la ville rose avec la tenue de la journée du domaine public le 26 janvier, mais aussi des activités dans les autres villes de Midi-Pyrénées comme une conférence à la médiathèque du Grand Albigeois le 22 février ou des ateliers de contribution à la médiathèque de Saint-Étienne-de-Tulmont, près de Montauban, tout le long des mois de janvier et février. Mais les toulousains ont bien d’autres projets en tête : photographies d’événements sportifs, culturels et politiques, de parcs ou de monuments, ateliers de contribution à thèmes, rapprochement avec le Tetalab… 365 jours ne seront pas de trop pour mener à bien toutes les actions que les Toulousains préparent !

Aucun commentaire 18/12/2013

Cartes de vœux Wikimédia France

bandeau-recap

Envie de souhaiter une bonne année à vos proches avec les plus belles photos de Commons et soutenir l’association ?

Wikimédia France propose des cartes de vœux dont les images sont tirées des meilleurs clichés du concours Wiki Loves Monuments et des images de qualité de Wikimedia Commons.

carte-demo

Le lot de 10 cartes est vendu 12€. Ce lot est constitué de 10 cartes différentes qui ne peuvent être dissociées.

Pour commander vos cartes, c’est très simple :

  • Envoyez un mail indiquant le nombre de lots souhaité, ainsi que votre adresse postale, à nadia.ayachi@wikimedia.fr
  • Envoyez un chèque à l’ordre de Wikimédia France à l’adresse suivante :

Wikimédia France
27 avenue Ledru-Rollin
75012 PARIS 12e

Merci pour votre soutien et très bonne fin d’année à tous !

par Auregann
Categories: Wikimédia France
2 commentaires 10/12/2013

Remise des prix de Wiki Loves Monuments 2013

Vendredi 29 novembre, accueillie par la Cité de l’architecture et du patrimoine au Palais de Chaillot, à Paris, Wikimédia France organisait la cérémonie de remise des prix du concours Wiki Loves Monuments français.

Les invités ont été conviés à une visite privée des collections.
(Thesupermat, CC-By-SA)

La soirée a commencé par une visite privée pour les invités, menée par la directrice du musée et un conservateur, passionnés et passionnants, qui ont fait découvrir les collections et, à travers elles, les questions et enjeux qui y sont associés.

La directrice de la Cité de l’architecture et du patrimoine a ensuite ouvert la cérémonie en rappelant à quel point il était significatif et intéressant que la cérémonie de remise des prix du concours Wiki Loves Monuments ait lieu à la Cité, lieu dédié historiquement aux monuments historiques et architecturaux français. Une manière de montrer que Wiki Loves Monuments œuvre dans le sens de la promotion et de la diffusion du patrimoine.

Rémi Mathis, président de Wikimédia France, a ensuite rappelé les fondements du concours et son extension, au fil des années, vers toujours plus de pays et notamment d’Afrique, mais aussi en Antarctique ou en Syrie.

Les prix ont ensuite été remis : 10 images gagnantes qui sont sélectionnées pour la remise des prix internationaux, 29 « images du jour » distinguées tout au long du concours et un prix remis par la Société française d’archéologie qui, pour la deuxième année, s’associe à Wiki Loves Monuments

Les participants à cette soirée ont ensuite pu partager autour d’un buffet et échanger, entre professionnels de la culture et wikimédiens, sur le concours et plus généralement sur la diffusion du patrimoine par les voies numériques.

Wikimédia France renouvelle ses remerciements à la Cité de l’architecture et du patrimoine pour son accueil, ses félicitations aux lauréats du concours et à tous les autres participants, et naturellement à tous les bénévoles qui ont rendu possible ce bel événement.

Le lauréat en France : Le pont Saint-Bénézet à Avignon.
(Chiugoran, CC-By-SA)


Ce billet a été rédigé collectivement par Adrienne Charmet-Alix, Jean-Frédéric, Guillaume et Natma.