Archive

Archives pour 10/2012
3 commentaires 09/10/2012

Wiki Loves Monuments entre dans le livre Guinness des records !

Quelques jours seulement après la fin du concours Wiki Loves Monuments 2012 le 30 septembre, le livre Guinness des records a validé l’édition 2011 du concours comme la plus grande compétition photo au monde. Wiki Loves Monuments 2011 a rassemblé plus de 5 000 participants dans 18 pays, qui ont partagé 168 208 photographies sous une licence libre, utilisables sur Wikipédia et d’autres projets.

En 2012, Wiki Loves Monuments a été étendu à 35 pays, incluant de nouveaux participants tels que les États-Unis, l’Italie, l’Argentine, l’Afrique du Sud et l’Inde. Cette année, plus de 15 000 photographes ont proposé plus de 350 000 photos, soit plus du double du record certifié par le Guinness des records en 2011. Parmi les contributeurs, plus de 11 000 n’avaient encore jamais participé aux projets Wikimédia. Alors que le concours est en train d’être finalisé et que les résultats ne sont pas encore définitifs, les participants ont d’ores et déjà découvert à quel point le partage de photos était une manière simple d’aider Wikipédia à développer la connaissance libre… et pour eux l’occasion de découvrir le patrimoine qui les entoure.

La partie centrale du plafond de la Galerie des Batailles au Château de Versailles pris par -donald-. Photo sous CC-BY-SA 3.0

La partie centrale du plafond de la Galerie des Batailles au Château de Versailles pris par -donald-. Photo sous CC-BY-SA 3.0

Pour Lodewijk Gelauff, l’un des coordinateurs du projet au niveau international, « ce record est une reconnaissance pour les centaines de volontaires qui ont contribué à ce concours au cours des dernières années. »

À l’occasion de l’édition 2012, la Wikimedia Foundation a développé une application mobile qui a permis, pour la première fois, la mise en ligne de photos sur les projets wikimédia depuis un terminal mobile. Plus de 3 000 contributions ont été faites par ce biais.

Dans ce concours organisé par des bénévoles, les photographies récompensées dans les différents pays sont sélectionnées pour être présentées au jury international qui se réunira en novembre et désignera sa photo favorite début décembre. Le vainqueur gagnera un voyage à Hong Kong, au moment de la conférence Wikimania 2013.

Nous souhaitons remercier tous les bénévoles à travers le monde qui ont permis de faire de cette édition 2011 un record : les centaines de bénévoles qui ont aidé à l’organisation, et les milliers de personnes qui ont partagé leurs photographies pour qu’elles puissent être utilisées sur Wikipédia, et ainsi contribué à la constitution de ce bien commun.

5 commentaires 08/10/2012

Une clé USB avec tout Wikipédia et des logiciels libres !

C’est une idée qui trottait dans la tête des deux associations depuis quelques temps… Associer la Framakey, clé USB lancée par Framasoft depuis 2005, avec les contenus hors-ligne de Wikipédia consultables via le logiciel Kiwix. Une belle association de contenus et de valeurs qui prend forme aujourd’hui, avec le lancement de la première clé Bêta Framakey Wikipédia.

clé Framakey Wikipédia

Clé Framakey Wikipédia
(Kelson, CC-BY-SA)

Le principe est simple : offrir sur une simple clé USB une collection raisonnée et choisie de logiciels libres, accompagnés de l’intégralité du contenu de Wikipédia en français. Rendre tout cela accessible d’un simple clic, utilisable partout, dans les écoles, dans les lieux faiblement connectés, dans des situations d’itinérance, bref partout où les utilisateurs ont besoin d’une solution simple et solide pour accéder à des contenus et utiliser leur ordinateur avec des logiciels fiables et libres.

Une véritable « boîte à outils » numériques qui trouve sa cohérence dans la libre diffusion des connaissances et des outils, au plus grand bénéfice de tous.

 

Comment ça marche ?

La clé Framakey Wikipédia se branche simplement sur son ordinateur et, une fois ouverte, donne accès à une quarantaine de logiciels libres ainsi qu’à leur description. Il n’est pas nécessaire d’installer les logiciels sur l’ordinateur hôte, leur simple exécution sur la clé les rend utilisables. De même pour Wikipédia, l’intégralité du contenu est accessible en cliquant sur l’icône, sans qu’une connexion internet soit nécessaire : il suffit de naviguer dans les articles, les catégories et les portails, exactement comme sur Wikipédia

Le projet vise à la fois à faire découvrir le mouvement de la culture libre mais aussi à permettre un accès facilité et mobile à l’encyclopédie Wikipédia dans les zones faiblement connectées.

L’intégralité des contenus (textes, logiciels, encyclopédie, etc.) sont disponibles sous licence libre, autorisant donc leur copie, leur partage et leur modification sans autre condition que de citer les auteurs et de partager les modifications elles aussi sous licence libre.

 

Où peut-on trouver cette clé ?

La clé en version Bêta, d’une capacité de 32 Go, est disponible sur la boutique Framasoft d’EnVenteLibre au tarif de 25€ (50 clés disponibles environ).

Elle est également librement téléchargeable sur le site Framakey : clé Framakey Wikipédia

Pour cette version Bêta, les retours d’utilisateurs sont fortement encouragés, afin de nous permettre d’améliorer encore ses contenus et ses fonctionnalités. Un forum a été mis en place pour accueillir vos retours et échanger autour de cette clé :

La future version de la clé, disponible début décembre, sera commercialisée autour de 35€, mais restera toujours librement téléchargeable.

La clé Framakey Wikipédia sera également disponible et présentée lors des Rencontres Wikimédia 2012 organisées les 14 et 15 décembre 2012 autour des thématiques éducatives.

 

L’objectif de ce projet, associant Framasoft, Kiwix et Wikimédia France, est d’apporter une nouvelle façon de consulter Wikipédia et d’accéder aux logiciels et à la culture libre pour ceux qui n’y ont pas ou peu accès.

Nous comptons sur vous pour faire de la Framakey Wikipédia un outil largement partagé et utilisé : n’hésitez pas à partager cette annonce et à tester cette clé !