Archive

Archives pour 08/2011
4 commentaires 23/08/2011

Ateliers au Centre Pompidou pour créer des articles Wikipédia sur l’art moderne

Le Centre Pompidou et Wikimédia France ont conjointement organisé des ateliers afin d’améliorer la qualité d’un certain nombre d’articles de Wikipédia sur des œuvres contemporaines. L’enjeu est double : pour Wikimédia, jouir de l’accompagnement d’experts et obtenir pour ses contributeurs un accès privilégié aux œuvres afin d’améliorer les articles sur un thème où la marge de progression est importante. Pour le Centre Pompidou, pouvoir réutiliser des textes de qualité, notamment dans le cadre d’une application de visite sur smartphone.

Atelier Pompidou à la BPI

Les participants à l’atelier à la BPI
(Lionel Allorge, CC-BY-SA)

L’atelier a eu lieu les mardis 7 et 14 juin et a réuni une vingtaine de personnes, dont quatre wikipédiens expérimentés – (:Julien:), Xaviateur, Lionel Allorge et Remi Mathis. Les participants ont eu la chance de visiter la salle 7 du musée national d’art moderne (4e étage). La salle rassemblait six œuvres de Fernand Léger, deux statues de Brancuşi et une d’Henri Laurens. Un conservateur a expliqué aux visiteurs la signification des ces œuvres cubistes/abstraites, les remettant dans leur contexte historique, expliquant la volonté de l’artiste, etc. Les visiteurs ont ensuite posé des questions. Nous sommes ensuite passés à la bibliothèque Kandisky, la bibliothèque de recherche du MNAM, où nous avons discuté avec les conservatrices. Les projets Wikimédia et l’association Wikimédia France ont été présentés aux visiteurs. Discussions sur le droit d’auteur. Le groupe a ensuite préparé la rédaction des articles Wikipédia (articles autour de Léger, de Brancusi et des œuvres exposées) en se renseignant à l’aide du riche fonds de la bibliothèque Kandisky.

La seconde partie, toujours au centre Pompidou le 14 juin, était directement centrée sur la rédaction des notices. Après un nouveau passage auprès des œuvres originales, la BPI (bibliothèque publique d’information) a accueilli les participants et mis à disposition des ordinateurs et ses riches fonds en histoire de l’art. Des binômes ont été formés afin que des personnes ayant déjà contribué à Wikipédia travaillent avec des débutants complets − les membres de Wikimédia France étant toujours présents en support.

Au terme d’un après-midi de travail, plusieurs articles bien renseignés ont été créés. Au-delà, des personnes qui ne connaissaient pas toujours très bien les projets ont pu comprendre comment fonctionne Wikipédia, le travail en collaboration, l’importance des sources, etc. − y compris la difficulté à travailler sur des œuvres protégées par le droit d’auteur et qu’il est donc impossible de montrer sur Wikipédia − avec l’espoir qu’ils poursuivent leurs efforts pour une meilleure visibilité de l’art contemporain sur Internet en général et sur les projets Wikimedia en particulier.

Aujourd’hui nous travaillons à renouveler ce type de rencontre et d’atelier d’écriture sur Wikipédia avec le Centre Pompidou.


Ce billet a été rédigé collaborativement par Julien Fayolle, Rémi Mathis et Adrienne Alix

Aucun commentaire 20/08/2011

Journée d’études GLAM en Suisse : retour d’expérience de Wikimédia France

Palais de Rumine, Lausanne, Suisse

Le Château de Prangins.
(Marco Zanoli, CC-BY-SA)

L’association Wikimedia CH, homologue helvétique de Wikimédia France, organise aujourd’hui une journée d’étude sur la thématique des relations avec les institutions culturelles, ou « GLAM » (pour Galleries, Libraries, Archives et Museums). L’événement est organisé au Château de Prangins, site romand des Musées nationaux suisses, sur les bords du Lac Léman.

Wikimédia France y est invitée à partager son expérience sur le sujet. Adrienne Alix, directrice des programmes de l’association, reviendra sur tout le travail mené ces dernières années en France avec diverses institutions culturelles. Benoît Evellin présentera son expérience de Wikimédien en résidence au Château de Versailles. La journée se poursuivra avec Mourad Ben Abdallah, président de Wikimédia CH, qui exposera la situation en Suisse, avant de se terminer par une table-ronde et discussion avec le public.

Aucun commentaire 19/08/2011

Wikimédia CH signe un partenariat avec la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne pour enrichir des biographies sur Wikipédia

L’association Wikimédia CH, le pendant helvétique de Wikimédia France, a récemment annoncé un partenariat avec la Bibliothèque cantonale et universitaire (BCU) de Lausanne.

Palais de Rumine, Lausanne, Suisse

Le palais de Rumine, l’un des sièges de la BCUL.
(Urs Zeier, CC-BY-SA)

Cette bibliothèque a créé une série de biographies de personnalités du Canton de Vaud, en particulier les écrivains nés au 20e siècle, et elle a approché l’association Wikimédia CH pour mettre en valeur ces biographies sur l’encyclopédie libre Wikipédia. C’est ainsi qu’est né le projet Valdensia, qui vise à intégrer sur Wikipédia d’ici novembre 800 de ces notices biographiques. Depuis début avril, celles-ci sont ajoutées petit à petit, et plus de 500 d’entre elles ont déjà trouvé leur place dans l’encyclopédie libre. Elles couvrent des auteurs débutants tout comme des auteurs de renommée internationale, tel que Jacques Chessex. Lorsque les biographies existent déjà sur Wikipédia, elles peuvent être complétées avec les informations fournies par la BCU.

Palais de Rumine, Lausanne, Suisse

Le projet Valdensia.
(jynus, Booyabazooka & Manoillon, CC-BY-SA)


C’est un exemple supplémentaire, s’il en fallait encore, qui montre que la communauté qui s’est formée autour de l’encyclopédie Wikipédia, et en particulier les chapitres nationaux, est un partenaire crédible pour les institutions culturelles. Les avantages d’un tel partenariat sont évidents : pour Wikipédia, outre la reconnaissance, ce sont plusieurs centaines de pages de contenu intéressant qui sont ajoutées au corpus de l’encyclopédie. Pour la bibliothèque, il y a bien entendu un intérêt en termes de visibilité : toutes ces pages, auparavant disponibles uniquement sur leur propre site web, sont maintenant disponibles sur l’un des sites les plus visités du monde. Et l’effet ne s’est pas fait attendre : certaines des personnalités concernées, qui ne connaissaient pas la biographie que la BCU leur avait consacrée, l’ont rapidement découverte une fois qu’elle a été publiée sur Wikipédia. De là un autre avantage pour une institution telle que la BCU : le travail des contributeurs de Wikipédia, additionné aux commentaires reçus de lecteurs, a permis de découvrir quelques erreurs dans ces biographies, allant de fautes d’orthographe à des indications erronées. Ces corrections, effectuées sur Wikipédia, ont rapidement trouvé le chemin des biographies originales, permettant d’améliorer leur contenu.

Il est à espérer qu’une telle initiative ne sera que la première d’une série de nouvelles collaborations entre la communauté Wikimedia et des institutions culturelles telles que la BCU ; au vu du succès de ce projet, il est plus que probable que ce soit le cas. En attendant, allez consulter la liste des biographies concernées par ce projet, et si vous voyez des articles qui pourraient être améliorés, n’hésitez pas à les modifier !