Archive

Archives pour 07/2011
Aucun commentaire 30/07/2011

L’image de l’année 2010 de Wikimedia Commons

Le mois dernier se tenait la cinquième édition du concours de l’image de l’année de Wikimedia Commons.

Les photos lauréates sont :

Le lauréat 2010 : Utilisation d'un laser pour observer en détail le centre galactique.
(Yuri Beletsky/ESO, CC-BY)

Vue panoramique de la vieille ville de Mostar, en Bosnie-Herzégovine, prise depuis le minaret de la mosquée Koski Mehmed pasa, située juste en face de Stari Most, le Vieux Pont, sur la Neretva.
(Ramirez, CC-BY-SA)

Le volcan Sarychev, sur l'île Matua, en éruption, le 12 juin 2009.
(Original par la NASA, domaine public ; œuvre dérivée par John et The High Fin Sperm Whale, CC-BY-SA)

La médiathèque Wikimedia Commons rassemble des médias sous licences libres à vocation pédagogique. Projet en très forte croissance, il a passé la barre des dix millions de fichiers il y a quelques mois, moins de deux mois après les huit millions.

Parmi tous les médias versés sur Commons, les plus marquants et les plus exceptionnels sont distingués du label « image remarquable ».

Le concours de l’image de l’année (ou POTY – Picture of the Year) vise à célébrer les plus belles images remarquables versées sur Wikimedia Commons en 2010. 784 images étaient en lice pour le premier tour, dans 17 catégories thématiques et techniques.

Les autres images lauréates sont consultables sur Wikimedia Commons.

Aucun commentaire 11/07/2011

Wikimédia France signe la déclaration en faveur de l’Open Data en France

L’Open data est un mouvement soutenant l’ouverture des données publiques, en vue qu’elles soient accessibles gratuitement et librement, mais aussi placées sous une licence libre qui permette la libre réutilisation (reproduction, redistribution, modification), y compris à des fins commerciales.

Creative Commons France, Regard Citoyens et Veni Vidi Libri se sont associés à l’Open Knowledge Foundation pour rédiger une déclaration, destinée à sensibiliser les différents acteurs institutionnels à ces questions.

Le mouvement de l’Open Data va de pair avec celui de la connaissance libre que promeut Wikimédia France. Après avoir déjà signé en avril dernier une lettre ouverte pour l’Open Data à Toulouse, c’est tout naturellement que l’association a signé cette déclaration, témoignant ainsi de son engagement dans cette cause.

un commentaire 06/07/2011

Mise au point conjointe Wikimédia France / AFP

Suite à la publication par l’Agence France-Presse (AFP) d’un vade-mecum d’utilisation des réseaux sociaux pour ses journalistes, l’association Wikimédia France, qui soutient et promeut en France l’encyclopédie Wikipédia, s’était interrogée dans un billet publié le 2 juillet sur l’interdiction qui y était faite d’utiliser Wikipédia, rappelant que Wikipédia est très souvent utilisée par les journalistes (de l’AFP ou d’autres rédactions) et avait illustré son propos en mentionnant un article de Wikipédia qui semblait avoir été réutilisé sans identification par l’AFP.

Après discussion et recherches avec l’AFP, il se trouve qu’en réalité c’est l’article de Wikipédia qui a très probablement repris sans mention des sources antérieures de l’AFP, cet exemple était donc tout à fait malvenu et Wikimédia France tient à présenter ses excuses à l’AFP pour cette mise en cause injuste.

Cette mésaventure devrait confirmer ce qui est une exigence à la fois pour l’AFP et pour les contributeurs de Wikipédia : citer ses sources. Elle aura toutefois permis aux deux milieux de se rencontrer et de réfléchir ensemble aux enjeux de l’information sur Internet.

par Conseil d'Administration
Categories: Wikimédia France
,
13 commentaires 02/07/2011

L’AFP interdit d’utiliser Wikipédia comme source : entre évidence et ironie

L’Agence France-Presse (AFP) a mis en ligne un document intitulé « Règles d’utilisation des réseaux sociaux pour recueillir de l’information » (mise en ligne annoncée par communiqué de presse).

Entre autres choses y figure ce passage :

Rappelons enfin qu’il est interdit d’utiliser Wikipédia comme source de documentation, encore moins d’en reproduire des passages. Le mode de rédaction participative de cette encyclopédie en ligne ne répond pas à nos critères de fiabilité.

Macaques japonaisse baignant dans les sources chaudes de Jigokudani, Préfecture de Nagano, Japon.

Une source est à utiliser avec intelligence.
(Yosemite, CC-BY-SA)

Une démarche logique, étant donné que Wikipédia est une encyclopédie, autrement dit un outil de synthèse des connaissances existantes sur un sujet. Comme toute encyclopédie, Wikipédia n’est pas en elle-même à l’origine des informations : elle constitue une source secondaire, ou plus souvent une source tertiaire. Ce qu’elle contient n’est pas pour autant à rejeter ! Ce contenu peut être une piste de départ pour croiser des sources et ainsi vérifier une information. D’autant que « Citez vos sources » est un des principes cardinaux imposés aux rédacteurs de l’encyclopédie.

Cependant, cette injonction de ne pas citer Wikipédia est quelque peu entachée par certains exemples récents de plagiats par l’AFP, rendant la démarche légèrement ironique. Ainsi a-t-on vu récemment des dépêches reprendre presque mot pour mot un article de Wikipédia sans citer leur source : le décès de Wouter Weylandt a notamment été annoncé accompagné d’une liste des cyclistes morts en course, reprise par bien des médias, tel que Yahoo, et dont la source était un article de Wikipédia, non crédité dans la dépêche ! En outre, on notera que la liste en question comporte un bandeau d’avertissement aux lecteurs et le comportait déjà le jour où la dépêche fut envoyée. Celui-ci les informe du fait que cet article ne cite lui-même pas suffisamment ses sources. Malgré cet avertissement, donné par Wikipédia, le contenu fut ré-employé tel quel par les journalistes…

Rappelons donc qu’il est tout à fait possible d’utiliser du texte de Wikipédia (et des images de Wikimedia Commons) à condition de respecter la licence (CC-BY-SA) et de citer les auteurs. Par ailleurs, bien que Wikipédia soit en perpétuelle actualisation, il est possible pour un journaliste ou un chercheur de citer une version précise et stable de l’article voulu, à l’aide d’un permalien, qu’on peut obtenir dans la colonne de gauche de l’encyclopédie en ligne, section boîte à outil, puis adresse de cette version. Enfin, un journaliste cherchant à remonter aux sources d’une information saura à partir d’un article de Wikipédia ou de ses versions dans différentes langues, trouver les sources qui ont été utilisées. Il est donc facile d’avoir une utilisation périphérique de Wikipédia : certains médias, tel que Rue89, utilisent l’encyclopédie pour compléter et développer certains contenus qu’ils publient, en plaçant dans le corps de texte des liens renvoyant à un article Wikipédia. Wikipédia est alors un outil pratique, permettant de fournir une illustration à une information de première main.

Wikipédia est par conséquent un outil de complément intéressant pour les professionnels de l’information, et nous ne pouvons que les encourager à l’utiliser, lorsqu’ils le font à bon escient. Ce rappel déontologique fait par l’AFP était certes légitime, car, pour être publiée, une information doit être validée par plusieurs sources croisées, comme sur Wikipédia. Ce qui, espérons-le, n’empêchera pas l’AFP de reconnaître les services que lui rend l’encyclopédie en ligne.

Et peut-être, un jour, cette vision d’un des membres de Wikimédia France se réalisera-t-elle :

Je ne serais pas surpris de lire un jour sur le fil AFP :
« Telle personnalité vivant dans un pays coupé du monde est morte cette nuit, rapporte Wikipédia, citant un site peu connu dans un dialecte local que l’agencier de l’AFP ne comprend pas. »


Mise à jour (6 juillet) : Après discussions avec l’AFP, lire ce billet « Mise au point conjointe Wikimédia France / AFP ».


Ce billet a été rédigé collaborativement par Trizek, Aude, Jean-Frédéric, Ofol, Rémi M. et Wikinade.