Archive

Archives pour 10/2010
un commentaire 15/10/2010

Rencontres Wikimédia 2010 : ouverture des inscriptions

Rencontres Wikimédia 2010

Rencontres Wikimédia 2010

Wikimédia France, association pour le libre partage de la connaissance, s’est beaucoup investie cette année dans des partenariats culturels, de l’accord avec la Bibliothèque nationale de France à celui récemment signé avec la ville de Toulouse. Le mouvement Wikimédia dans son ensemble a initié de nombreux partenariats culturels partout dans le monde.   Associations et institutions, professionnels et volontaires, nous avons tous à apprendre des uns et des autres : faisons-le autour d’une table !

Les Rencontres Wikimédia 2010 réuniront des acteurs importants du milieu de la culture pour aborder le thème « Patrimoine culturel et web collaboratif ».

Inscrivez-vous tout de suite en ligne – l’entrée est libre et gratuite, dans la limite des places disponibles.

Ces Rencontres ont lieu les 3 et 4 décembre 2010 dans la salle Victor Hugo, 101 rue de l’Université.  Elles s’inscrivent dans la série des conférences GLAM-WIKI, dont elles seront la troisième édition, la deuxième ayant lieu à Londres les 26 et 27 novembre 2010 (voir http://glamwiki.org pour plus d’information).

Pour vous donner un aperçu rapide du programme complet, voici  la liste des intervenants :

Adrienne AlixAlexandre MoattiAlexandre MonninAndrea ZanniAnne FauconnierArnaud BeaufortBastien GuerryBeatriz BusanicheBen WhiteBenjamin JeanBenoît EvellinColine AunisDaniel MietchenDavid Evan HarrisDavid MonniauxDiane DrubayDidier DescouensEmilie LaffrayEmmanuelle BermèsFlorence DevouardFrancis DuranthonFrançois BordesGautier PoupeauGerard MeijssenGhislaine ChartronGilles VerckenGloria OriggiGrégoire BlancIan PadghamJean-Frédéric BerthelotLiam WyattLudovic PéronMarin DacosMathias SchindlerMichael DaleMichel BriandMélanie Dulong de RosnayNicolas VigneronOlivier HugotOsmar ValdebenitoRoei AmitRégis AndréRémi MathisSamuel BaussonStéphane PouyllauThomas AillagonVincent PuigXavier Crouan

Ne manquez surtout pas ce nouveau rendez-vous de la culture libre !

Aucun commentaire 08/10/2010

Wikimédia France à la Novela : retour sur le partenariat avec Toulouse

Samedi 2 octobre 2010, le partenariat entre Wikimédia France et la Mairie de Toulouse a été rendu public et signé lors de l’inauguration de la partie « numérique » de la Novela, le festival des savoirs partagés. Retour sur le fond de ce partenariat et sur la journée du 2 octobre.

Novela 2010 - Pierre Cohen et Adrienne Alix

Signature de la convention par Pierre Cohen et Adrienne Alix.
(Ludovic Péron, CC-BY-SA)

Wikimédia France était à l’honneur de la Novela le 2 octobre dernier. Pendant toute une après-midi, nous avons pu présenter au public la genèse et les termes du partenariat qui nous lie à présent avec la Ville de Toulouse, et en profiter pour sensibiliser à l’importance de la libre diffusion de la connaissance.

L’après-midi a commencé par la signature officielle de ce partenariat, entre Pierre Cohen, maire de Toulouse, et  Adrienne Alix, présidente de Wikimédia France. Une signature lors de laquelle le maire de Toulouse a renouvelé ses engagements pour une politique de diffusion de la connaissance la plus large possible, s’appuyant sur les opportunités offertes par le numérique et notamment par les projets Wikimédia.

Poignard 0.188.1 2

Poignard en silex − néolithique, Danemark
(Didier Descouens, CC-BY-SA)

Après cette signature officielle, qui a été très bien accueillie et commentée dans les médias, l’après-midi s’est poursuivie par des présentations conjointes des acteurs institutionnels toulousains de ce partenariat et des wikimédiens impliqués. Didier Descouens, président de l’Institut Picot de Lapeyrouse, passionné de paléontologie, wikimédien et grand artisan, dès 2009, de ce partenariat, a présenté avec beaucoup d’énergie et d’humour les termes et les intérêts du partenariat mené avec le Museum de Toulouse, qui concerne la prise de photographies de très haute qualité technique et scientifique sur une partie des collections du Museum. Ces photographies sont progressivement mises en ligne sur Wikimedia Commons.

Pierre Gastou et Catherine Bernard, des Archives municipales de Toulouse, ont ensuite présenté leur vision du partenariat que nous avons entamé avec eux : mettre en ligne, sur Wikimedia Commons, un fonds de photographies anciennes d’Eugène Trutat, datant du début du XXe siècle. Pierre Gastou a présenté Eugène Trutat et la composition de ce fonds (ethnographie et vie quotidienne, collections du Museum de Toulouse, et monuments) ainsi que leur importance historique.

Fonds Eugène Trutat - Toulouse. Capitole. Juillet 1905

Toulouse. Capitole, juillet 1905.
(Eugène Trutat, domaine public)

Catherine Bernard a montré comment ce partenariat s’inscrit dans une démarche plus globale de numérisation et de connexion entre les archives et internet. Des discussions informelles entre ces deux dynamiques représentants des Archives et les wikimédiens ont émergé facilement une foule d’idées intéressantes pour continuer à collaborer, espérons que cela débouchera sur de nouveaux projets !

Puis la parole est passée aux wikimédiens « pur jus » : Ludovic Péron et Rama. Rama a commencé par une présentation de Commons, montrant l’organisation du projet, ce qu’on pouvait y trouver et comment contribuer, puis a démontré l’importance des licences libres et ouvertes pour la diffusion de la culture. Axant son discours sur la stratégie gagnante des institutions qui choisissent de libérer leurs contenus, gagnant ainsi en visibilité et donc en influence et en notoriété, nul doute qu’il a fait prendre conscience à beaucoup des enjeux de la présence sur internet, s’appuyant notamment sur le rapport que Wikimédia France a fourni il y a deux ans au ministère de la Culture sur ce sujet.

Ludovic a terminé cette après-midi riche en présentant le traitement des monuments historiques sur les projets Wikimédia, et la progression intéressante de ce projet fédérant de plus en plus de wikimédiens et ambitionnant de recenser, photographier, géolocaliser et décrire un maximum de Monuments historiques, en France et à l’étranger, afin de fournir un corpus cohérent et réutilisable.

Que retenir de cette journée de mise en valeur du partenariat entre Wikimédia France et la mairie de Toulouse ?

  • Nous avons ressenti un réel plaisir à nous rencontrer, présenter nos projets, montrer comment nous pouvons avancer ensemble.
  • L’accueil du public, des médias, des blogueurs, des « professionnels », est très enthousiaste.
  • Nouer des partenariats, c’est aussi en préfigurer d’autres. De voir quelque-chose qui fonctionne donne envie aux institutions de se lancer.
  • Les projets Wikimédia, lorsqu’ils sont bien compris, commencent à être réellement vus comme des partenaires, des atouts dans la création et la diffusion de la culture.

La mise en valeur de ce partenariat tombe formidablement bien, puisqu’il a concordé avec l’annonce officielle des Rencontres Wikimédia 2010, axées autour des partenariats et potentialités de projets entre les projets Wikimédia et les GLAM (musées, archives, galeries et bibliothèques). Deux jours pour faire bouillonner des milieux qui ont tout pour s’entendre !

Vous reprendrez bien un petit peu de GLAM ?

un commentaire 06/10/2010

Le site des Rencontres Wikimédia 2010 est en ligne

Les intervenants des Rencontres Wikimédia 2010

Ils seront aux Rencontres Wikimédia 2010 - et vous ?

Les Rencontres Wikimédia 2010, ce sont deux jours de tables rondes et de discussions autour des partenariats qui se sont noués partout dans le monde entre des associations Wikimédia et des institutions culturelles.  C’est aussi un nouveau rendez-vous clef pour la culture libre en général : un endroit où se retrouveront les associations Wikimédia, les contributeurs des projets Wikimédia, les professionnels du secteur de la culture, les chercheurs qui réfléchissent à la manière dont le numérique vient changer nos pratiques de partage de la culture – et vous !

Cette année, les Rencontres Wikimédia font  partie du cycle GLAM-WIKI – un ensemble de conférences internationales portant sur les collaborations entre Wikimédia et les institutions culturelles.  La prochaine conférence GLAM-WIKI aura lieu à Londres les 26 et 27 novembre, au British Museum, et elle sera organisée par Lyam Wyatt – premier Wikipédien en résidence dans un musée.

L’association Wikimédia France est heureuse de vous annoncer le lancement du site de ces Rencontres Wikimédia: http://rencontres.wikimedia.fr

Ne manquez pas de lire le programme ou de voir qui viendra échanger avec vous.

Les inscriptions publiques ouvriront le 15 octobre 2010 – l’entrée est libre et gratuite, mais les places sont limitées – tenez-vous prêts, et faites passer le message :)

Aucun commentaire 02/10/2010

Wikimédia France signe un accord avec la Ville de Toulouse.

Wikimédia France et la Ville de Toulouse signent aujourd’hui un accord, dans le cadre du festival culturel Novela.

Biface en silex

Biface en silex, paléolithique inférieur.
(Didier Descouens, CC-BY-SA)

Cette convention a pour but de fournir un cadre dans lequel développer à l’avenir de nombreux projets avec différentes institutions culturelles toulousaines. Il sera signé à 15h par la présidente de l’association Adrienne Alix et le maire de Toulouse Pierre Cohen.

Cette journée sera riche d’interventions de membres et d’institutionnels autour des thèmes de la culture et de sa diffusion sur Internet.

Adrienne Alix fera une rapide présentation introductive à Wikipédia et aux autres projets Wikimedia et aux actions de l’association Wikimédia France. Ludovic Péron évoquera le travail de valorisation du patrimoine culturel sur les projets Wikimedia au travers d’articles encyclopédiques et de photographies, en se penchant en particulier sur les monuments historiques français. Rama Neko expliquera en quoi les licences libres constituent un vecteur essentiel de la diffusion de la culture sur Internet et le rayonnement des institutions.

Ensuite, les différents acteurs institutionnels porteurs des projets de collaboration entre Toulouse et Wikimédia France en présenteront la teneur et la genèse.

Le Café Albrighi par Eugène Trutat

Le Café Albrighi en juillet 1905.
(Eugène Trutat, domaine public)

Dans le cadre du projet « Phœbus », des Wikimédiens ont photographié des objets de la collection préhistorique dans les réserves du Museum de Toulouse, encadrés par un professionnel du musée. Didier Descouens, président de l’institut Picot de La Peyrouse, présentera la genèse et les coulisses de ce projet, et les premiers fruits de ce travail.

Catherine Bernard, directrice adjointe des Archives municipales de Toulouse et Pierre Gastou, responsable des documents figurés présenteront le projet de mise en ligne du Fonds Eugène Trutat, photographe de la fin du 19e siècle.

Placés sur le site Wikimedia Commons, tous ces documents seront disponibles pour enrichir l’ensemble des projets Wikimedia.

Aucun commentaire 01/10/2010

Umberto Eco, Wikipédia et l’édition collaborative

Umberto Eco, universitaire connu et reconnu, ici nommé docteur honoris causa de l’université de Reggio Calabria (2005)

Umberto Eco, universitaire connu et reconnu, ici nommé docteur honoris causa de l’université de Reggio Calabria (2005)
(Università Reggio Calabria, CC-BY-SA)

Vendredi 3 septembre paraissait sur Wikinews la version francophone de l’interview d’Umberto Eco, interview réalisée par le projet Wiki@Home italien.  Dans cet article, Umberto donne un avis critique sur Wikipédia et nous explique aussi pourquoi il utilise cette encyclopédie en ligne plutôt qu’une autre.  Ce faisant, son regard d’universitaire et d’essayiste nous aide à entrevoir quelques changements qu’Internet et Wikipédia induisent aujourd’hui dans nos comportements.  Ainsi en est-il du rapport à la connaissance, de la nécessité de l’esprit critique, des nouveaux modèles de travaux collaboratifs.

Il est également intéressant de signaler que l’interview a été rédigée dans la langue maternelle d’Umberto de manière collaborative : plusieurs personnes sont intervenues pour proposer des questions, corriger des fautes et ajouter des liens vers Wikipédia.  C’est aussi de façon collaborative que l’interview a été traduite en anglais, en français et en polonais, et peut-être demain dans d’autres langues.

La traduction française a ajouté dix titres intermédiaires qui permettent de mieux profiter de cette riche interview. Voici ces titres, sachant bien sûr que chacun de ces intitulés demanderait un développement plus important. Nous parlons d’une interview, pas d’un livre !

  1. Wikipédia, un outil du quotidien à manier avec esprit critique
  2. Quantité des vérifications et qualité des pages
  3. Une communauté sur le modèle du monde scientifique ?
  4. Différents modèles d’édition collaborative
  5. Organisation de communauté et communauté anarchique
  6. Traditions disciplinaires et pratiques collaboratives
  7. Édition collaborative et notion d’auteur
  8. Réactivité et perméabilité à l’actualité
  9. Projets collaboratifs ouverts et organisation du savoir : le mariage impossible ?
  10. Propriété intellectuelle et diffusion à l’ère du numérique

Voilà ce que produit le dialogue entre un grand nom et un anonyme ; entre une belle pointure du monde savant, sensible aux changements contemporains et un pseudonyme donnant de son temps pour partager sa curiosité et les réponses qu’il trouve.  Alléchant, non ?

Pour aller plus loin, il faut lire cette interview sans plus tarder.

Wikinews est un site d’information sous licence libre, qui propose des articles de presse et des interviews. Vous pouvez accéder à d’autres interviews grâce à la catégorie associée.

Deux remarques, pour finir.

  • Delphine a déjà publié dans ce blog son appréciation d’une autre interview d’Umberto Eco. On y retrouve bien des choses, mais concernant la problématique des sources les deux commentaires (David Monniaux et Jean-no) sont intéressants.
  • L’usage des pseudos ne favorise pas le respect du devoir de citation dans un travail universitaire. Voir ce billet sans prétention de Jastrow, qui a le mérite de soulever clairement la difficulté.