Archive

Archives pour 09/2010
4 commentaires 23/09/2010

Wikipédia atteint un million d’articles en français !

Logo spécial de Wikipédia choisi pour célébrer le millionième article.

Wikipédia atteint un million d’articles

Née en mars 2001, la version en français de l’encyclopédie en ligne Wikipédia a franchi cette nuit le seuil symbolique du million d’articles. Après la version en anglais (qui compte actuellement 3,4 millions d’articles) et la version en allemand (1,1 million), la version en français est la troisième à franchir cette barre. Les prochaines versions millionnaires pourraient être celles en italien et en polonais.

Le succès de cette entreprise ambitieuse est fondé sur la participation bénévole de tous les internautes. Pour la seule version en français, ce ne sont pas moins de 60 millions de modifications que les internautes ont dû réaliser pour créer un million d’articles répartis en près de 1 000 portails thématiques, le portail « Cinéma » regroupant à lui seul 45 000 articles.

Plus de 300 000 contributeurs francophones enregistrés ont ainsi participé depuis neuf ans à la rédaction de ce million d’articles, sans compter les centaines de milliers d’internautes non enregistrés (c’est-à-dire ne disposant pas d’un compte utilisateur).

En 2010, tous les mois ce sont environ 15 000 contributeurs enregistrés et des dizaines de milliers de personnes non enregistrées qui enrichissent l’encyclopédie en effectuant au moins une modification du contenu de Wikipédia en français.

Après la période de forte croissance des années 2005-2006, marquée par l’ajout d’articles géographiques (36 000 communes françaises), la version en français semble avoir atteint un rythme de « croisière » et s’enrichit de plus de 300 nouveaux articles par jour ; le projet est toujours rejoint par plus de 800 nouveaux participants tous les mois.

Le projet d’encyclopédie, dont la politique éditoriale est entièrement confiée aux internautes bénévoles, est cadré par quelques principes de base :

Projet international et multilingue, Wikipédia est déclinée en 272 versions linguistiques totalisant près de 14 millions d’articles qui ont nécessité plus d’1 milliard de contributions de la part d’internautes de tous les pays. Le gigantisme est tel que la comparaison avec les encyclopédies classiques, telles que Universalis ou Britannica, perd presque tout sens en termes de nombre d’entrées.

Ce graphique représente la taille de wikipédia ainsi que celle de trois autres encyclopédies généralistes « classiques ».  La surface du toit des bâtiments est proportionnelle au nombre d'article. Affiché dans sa taille originale, un pixel représente un article. La hauteur des bâtiments est fonction du pourcentage de conflits dans la catégorie correspondante. Les catégories et les conflits ne sont pas montrés pour les encyclopédies classiques.  Chaque fenêtre rouge correspond à 1000 éditeurs très actifs (avec plus de 100 éditions par mois), les bleus représentent 1000 contributeurs actifs (plus de 5 éditions par mois). Chaque bonhomme bâton représente un million de visiteurs uniques par mois. Du fait du manque d'information concernant les encyclopédies classiques, il n'y a aucun visiteur dessiné près d'elles. Certains bonshommes transportent de petits carrés, qui représentent chacuns 21 nouveaux articles par mois (un pixel par article dans les proportions normales).

Ce graphique représente la taille de Wikipédia ainsi que celle de trois autres encyclopédies généralistes « classiques » (cliquez pour agrandir)

La volonté des internautes et les potentialités de l’ère numérique rendent presque infinies les possibilités de développement des sujets traités : de la culture populaire (sport, séries télévisées,…) aux articles scientifiques pointus (astronomie, chimie,…) en passant par l’histoire, la géographie ou la littérature, Wikipédia affiche un éclectisme impressionnant. Son mode de fonctionnement particulier, basé sur le wiki, permet en outre une grande réactivité et une mise à jour permanente.

Illustrée grâce aux contenus de la médiathèque libre Wikimedia Commons (qui a atteint les 5 millions de fichiers il y a un an), Wikipédia fait partie d’un ensemble de projets frères fondés sur les mêmes principes : le Wiktionnaire (dictionnaire et thésaurus, avec plus de 1,5 million d’entrées en français), la Wikiversité (communauté pédagogique proposant plus de 1 000 leçons en français), Wikisource (bibliothèque libre, qui vient d’engager un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France), etc.

S’il est devenu l’un des sites les plus consultés au monde, wikipedia.org, hébergé par une fondation caritative à but non lucratif de droit américain (la Wikimedia Foundation), reste fondé sur des principes atypiques dans le monde du web : son financement, ainsi que celui de l’ensemble de ses projets frères, repose exclusivement sur les dons des internautes et d’autres fondations ainsi que sur le mécénat. L’intégralité de son contenu est gratuit, librement réutilisable et sans publicité.

Souvent critiquée pour son mode de rédaction ou pour la fiabilité de certains de ses articles, Wikipédia est un projet en constante évolution qui compte sur la participation de tous pour s’améliorer.
Avec environ 17 millions de visiteurs uniques par mois en France (près d’un internaute sur deux, chiffres Médiamétrie de mai 2010), le nombre de ses contributeurs potentiels est énorme.

Pourquoi pas vous ?

Aucun commentaire 23/09/2010

Assistez en direct à la création du millionième article en français de Wikipédia !

Compteur d'articles le 23 septembre à 20h30

Compteur d'articles le 23 septembre à 20h30.

D’ici quelques heures la version en français de l’encyclopédie en ligne Wikipédia franchira le seuil symbolique du million d’articles, moins de dix ans après la création du projet !

Vous pouvez suivre en direct l’évolution du compteur d’articles de Wikipédia sur cette page ou sur la liste des nouvelles pages créées sur Wikipédia.

Quel sera le millionième article ? Et si c’était vous qui le créiez ?

2 commentaires 21/09/2010

Les Rencontres Wikimédia 2010, c’est le 3 et 4 décembre au 101 rue de l’Université (Paris)

Trois ans après l’organisation de son premier colloque, l’association Wikimédia France est heureuse de vous convier aux Rencontres Wikimédia 2010 — deux jours de conférences sur le thème « Patrimoine culturel et web collaboratif ».

Ces journées auront lieu les vendredi 3 et samedi 4 décembre 2010 au 101 rue de l’Université, 75007 Paris.  Elles se tiendront dans la salle Victor Hugo de l’immeuble « Jacques Chaban-Delmas » de 9h00 à 19h00 (accès direct par la station de métro Assemblée nationale.)

Ces Rencontres s’intègrent aux conférences internationales GLAM-WIKI, dont le but est de présenter les projets collaboratifs réunissant les associations Wikimédia et les institutions culturelles.  Il s’agit aussi, lors de ces conférences, de mener une réflexion de fond sur les nouvelles possibilités offertes par le web de diffuser la culture plus largement, plus librement et de manière plus participative.

La première conférence GLAM-WIKI a eu lieu en Australie en octobre 2009 et la seconde aura lieu à Londres en novembre 2010.

La participation à cette conférence sera libre et gratuite, dans la limite de capacité de la salle.  L’inscription est obligatoire — le site pour les inscriptions sera mis en ligne le 15 octobre.  Le programme sera prochainement annoncé.

Faites passer le message, et réservez vos dates !

GLAMWIKI

Wikimédia France is pleased to announce the first edition of the Rencontres Wikimédia series – a two-days conference on « cultural heritage and collaborative web ».

The conference is hosted at the 101 rue de l’Université, Paris, in the “Victor Hugo” conference room, on the 3rd and 4th of December 2010.  The closest métro station is Assemblée nationale.

This edition of the Rencontres Wikimédia is part of the international GLAM-WIKI conferences, where cultural projects led by Wikimedia chapters and cultural institutions are presented.  It’s also a unique opportunity for cultural policy makers to gather with wikimedians and researchers and to discuss how innovative web tools promote free culture and participation of all.

The first GLAM-WIKI conference happened back in October 2009 in Australia, the second will take place in London, november 2009.

Entrance for the Rencontres Wikimedia is free.  Registration will be opened on October 15th.

Please join us at Rencontres Wikimédia!

un commentaire 16/09/2010

Wikimédia France accueillie à la Bibliothèque universitaire Sainte-Barbe

Monogramme du collège

Monogramme du collège
(Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons, CC-BY)

Wikimédia France poursuit son projet visant à mieux mettre en valeur les bibliothèques françaises en révélant leurs coulisses et en diffusant auprès du plus grand nombre leurs beautés architecturales et artistiques. Après, la bibliothèque Mazarine, c’est la bibliothèque interuniversitaire Sainte-Barbe qui a accepté de recevoir deux wikimédiens pour une visite accompagnée d’une séance de photographie.

Si cette bibliothèque est récente, les bâtiments qui l’abritent ne le sont nullement. La « BSB » occupe les murs du collège Sainte-Barbe, le plus ancien de Paris, où une activité d’enseignement a été tenue presque sans interruption de 1460 à 1999 et qui a vu passer dans ses murs Ignace de Loyola, Gustave Eiffel… ou Michel Piccoli.

Salle de lecture de la bibliothèque Sainte-Barbe

Salle de lecture de la bibliothèque Sainte-Barbe.
(Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons, CC-BY)

La bibliothèque a ouvert ses portes au printemps 2009 dans un bâtiment réaménagé et rénové par Antoine Stinco. Rattachée administrativement à l’université Sorbonne nouvelle – Paris 3, ses universités co-contractantes sont Paris 1, Paris 2, Paris 3 et Paris 4. Elle accueille les étudiants de niveau licence et master de Paris et d’Ile-de-France et leur propose des collections entièrement en libre accès dans des salles de lecture refaites à neuf.

La bibliothèque conserve également les témoins de son glorieux passé, et notamment de la riche décoration qui fut réalisée sous la direction de l’architecte Lheureux à la fin du XIXe siècle – et qui lui valent une inscription aux monuments historiques. Des mosaïques de Giandomenico Facchina représentant des oiseaux recouvrent les murs l’ancien réfectoire.

Mosaïque de G. Facchina dans l’ancien réfectoire

Mosaïque de G. Facchina
(Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons, CC-BY)

L’ancienne salle de dessin possède elle des bas-relief en terre cuite de Charles Gauthier

Bas-relief de Ch. Gauthier

Bas-relief de Ch. Gauthier
(Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons, CC-BY)

L’ensemble des photos, prises dans les divers espaces intérieurs et extérieurs de l’établissement se trouve à cette adresse. Toutes ces photos sont bien entendu librement réutilisables pour tous les usages !

Aucun commentaire 14/09/2010

Wikimedia Foundation : informations diverses

Quelques nouvelles fraîches des avancées techniques, de la préparation de la levée de fonds et de l’expansion de la fondation.

Technologie

resourceLoader

Un chargeur de ressources dédié JavaScript/CSS est en cours d’implémentation. Celui ci permettra de ne pas charger les bouts de CSS/JS dont l’utilisateur n’a pas besoin – typiquement, parce qu’il n’utilise pas telle fonctionnalité ou qu’il se connecte depuis un mobile ou un navigateur ne les prenant pas en charge.

Ce nouveau système permettra aussi d’améliorer le temps de chargement des gadgets (special:gadgets). Actuellement, le code de chaque gadget est chargé via une sous-page séparée (ce qui rallonge  le temps de chargement à cause des aller-retour serveur). Le nouveau système fusionnera les morceaux de manière à ce que du point de vue du navigateur, il n’y ait qu’une unique page de CSS et une unique page de JavaScript à charger.

La mise en production de cette fonctionnalité est prévue pour courant octobre 2010.

(Page du projet)

Nouveau datacenter

La Wikimedia Foundation (WMF) stocke actuellement la grande majorité de ses serveurs (et l’ensemble des bases de données des différents projets) dans un unique datacenter. Cette situation est dangereuse, d’autant plus que le datacenter est dans l’un des états des États-Unis subissant le plus d’ouragans chaque année.  La WMF a donc décidé d’en monter un deuxième, d’une capacité équivalente à l’actuelle, afin d’avoir une architecture redondante. Cela permettra aux différents sites (wikipedia, wiktionary, etc.) de rester accessibles même si l’un ou l’autre des datacenters tombe en panne.

Il sera situé dans la zone non-incorporée d’Ashburn, à une cinquantaine de kilomètres au nord-ouest de Washington.

D’après l’agenda actuel, le lieu définitif sera choisi (au plus tard) en octobre 2010, et l’installation de l’infrastructure des serveurs s’étalera sur novembre et décembre 2010.

(Page du projet)

Google Summer of Code

Les 6 projets dont la WMF a profité durant le GSoC 2010 se sont terminés, selon elle, “d’une manière très satisfaisante”. Vous trouverez plus de détails sur cette page.

LiquidThreads

La refonte de l’extension LiquidThreads, qui (supposément) remplacera bientôt les pages de discussion sur les projets de la WMF, avance bien. Vous trouverez des captures d’écran et de plus amples explications sur cette page.

Divers

Levée de fonds

Le fundraising débutera officiellement le 7 novembre 2010 pour se terminer le 15 janvier 2011, date correspondant au 10e anniversaire du lancement de Wikipédia.

Contrairement à l’année 2009 où la campagne s’était appuyée sur les bannières faites par deux entreprises spécialisées, Fenton Communications (article, site) et SeaChange Capital Partners (site), la WMF semble encourager cette fois-ci les contributeurs (notamment les chapitres nationaux tel que Wikimedia France) à imaginer eux-mêmes les bannières qui marcheront le mieux dans leur pays respectif.

Les bannières prévues pour la levée de fonds seront testées sur de petits groupes d’utilisateurs et les jeudis uniquement.

(source, page dédiée sur meta)

Wikimedia Foundation en Inde

La WMF poursuit son plan d’expansion vers les autres continents. L’implantation de la première “succursale” permanente, en Inde, est maintenant prévue pour dans 6 mois environ. Une partie des raisons ayant entrainée le choix de l’Inde sont détaillées dans cet article. Une offre d’emploi pour un “National Program Director” à d’ors et déjà été postée. La personne embauchée sera ensuite chargée de recruter le reste de l’équipe locale.

Il est à supposer que l’emplacement exact de la succursale dépendra de l’endroit où habite cette personne.

Cette entrée de blog est une réécriture par l’auteur de la version qu’il a publiée sur son blog, sous le titre : « Diverses informations wikimédiennes »