Archive

Archives pour 03/2010
Aucun commentaire 27/03/2010

Changement d’habillage sur l’ensemble des projets

A partir du 5 avril 2010, l’ensemble des wikis de la Wikimedia Foundation va changer d’habillage, passant de l’actuel “monobook” vers celui développé par la Wikipedia Usability Initiative, nommé “vector” . Selon Naoko Komura, le changement sera tout d’abord effectué sur Wikimedia Commons, avant d’être progressivement étendu à la Wikipédia en langue anglaise, aux autres Wikipédias et autres projets de la fondation (wiktionary, wikibooks, wikiversity, etc.)

Vector deviendra l’apparence par défaut pour les non-connectés, les nouveaux comptes, et ceux existants dont le paramètre habillage n’a jamais été modifié.

Un lien dans la barre du haut indiquera aux personnes mécontentes du changement sur leur compte comment repasser à l’habillage monobook, à l’emplacement actuel du “essayer la beta açai”

Plus d’informations (en anglais)

6 commentaires 19/03/2010

Gallimard souhaite le retrait d’oeuvres hébergées sur Wikisource

Ces derniers jours, quelques informations sont sorties sur internet à propos d’une affaire de retrait de textes sur le site Wikisource, à la demande des éditions Gallimard.

Wikisource est un des projets frères de Wikipédia. Ce projet est dédié à l’hébergement de textes d’auteurs relevant du domaine public ou publiés sous licence libre. La version francophone de Wikisource hébergeait, depuis plusieurs semaines, des textes issus des œuvres d’auteurs tels que Guillaume Apollinaire, Jean-Pierre Calloc’h, Robert Desnos, Charles Péguy, Louis Pergaud, Victor Segalen, Jean de La Ville de Mirmont et Paul Eluard.

Mi-février 2010, la société Gallimard a contacté la fondation américaine Wikimedia (qui héberge tous les projets Wikimedia hors du sol français, y compris les projets francophones) et lui a demandé que ces textes soient retirés du site, au motif que les éditions Gallimard en possèdent encore les droits en France.

Suite à cette demande, Wikimedia Foundation a demandé aux éditions Gallimard un complément d’information pour pouvoir estimer la légitimité de cette requête.

Dans l’attente de ces clarifications, Wikimedia Foundation a souhaité éviter de faire du tort à quiconque et a décidé, jusqu’à éclaircissement de la situation, de suspendre l’hébergement de ces œuvres.

Plus d’informations sur les évolutions de cette affaire seront fournies dans les jours à venir.

2 commentaires 18/03/2010

Assemblée Générale de Wikimédia France 2010

Ce week-end,  Wikimédia France a tenu son Assemblée générale annuelle.  L’occasion pour les membres de l’association de se retrouver et d’en accueillir de nouveaux, Wikimédia France ayant connu une forte augmentation du nombre de ses adhérents au cours des derniers mois.  L’occasion aussi pour beaucoup de faire connaissance avec Bastien Guerry,  chargé de mission au sein de notre association et premier permanent recruté par Wikimédia France.

Lors de cette AG, le conseil d’administration sortant a fait le bilan de l’année écoulée et a présenté les rapports moral et financier. Les membres de l’association étaient appelés à renouveler la moitié du conseil d’administration et à se prononcer sur 4 questions :

  • Approbation du rapport moral 2010
  • Approbation du rapport financier et quitus au trésorier
  • Approbation du soutien moral de Wikimédia France à la candidature de Montréal pour l’organisation de Wikimania 2011
  • Approbation de la demande pour être reconnue association d’utilité publique

Afin que tous les adhérents le souhaitant puissent voter, même s’ils ne pouvaient assister physiquement à l’AG, une solution de vote électronique avait été mise en place.

Les résultats ont été les suivants :

  • Approbation du rapport moral 2010 : les membres ont, à la majorité absolue, validé le rapport moral 2010 de Wikimédia France.  Il sera publié dans les semaines à venir.
  • Approbation du rapport financier et quitus au trésorier: les membres ont, à la majorité absolue, validé le rapport financier 2010 de Wikimédia France et donné quitus au trésorier. Validé, le rapport financier sera consolidé et publié dans les semaines à venir.
  • Approbation du soutien moral de Wikimédia France à la candidature de Montréal pour l’organisation de Wikimania 2011 : Les membres de Wikimédia France ont approuvé la décision d’apporter un soutien moral à la candidature de Montréal pour l’organisation de Wikimania 2011. Wikimania est le nom de la conférence annuelle des utilisateurs des projets de la Wikimania Fondation et si Montréal était retenue,  elle se tiendrait pour la première fois dans une ville francophone.
  • Approbation de la demande pour être reconnue association d’utilité publique : les membres de Wikimédia France ont décidé d’approuver la décision de travailler à l’obtention à moyen terme de la Reconnaissance d’Utilité Publique. L’association va donc dans les mois qui viennent déterminer la faisabilité, les avantages, les inconvénients et les mesures à prendre pour obtenir cette reconnaissance.

Les membres de Wikimédia France ont élu les membres suivant pour deux ans (renouvellement  annuel de la moitié du CA) :

  • Rémi Mathis
  • Rémi Bachelet
  • Pierre Beaudouin
  • Thierry Coudray
  • Christophe Henner

et pour un an  (remplacement d’un membre démissionnaire) :

  • Nicolas Vigneron

Le nouveau conseil d’administration est donc désormais composé de :

  • Adrienne Alix – Présidente
  • Julien Fayolle – Vice-président
  • Nicolas Vigneron – Secrétaire
  • Pierre Beaudouin – Trésorier
  • Thierry Coudray – Trésorier-adjoint
  • Rémi Bachelet
  • Florence Devouard
  • Christophe Henner
  • Rémi Mathis

Merci à Delphine Ménard et Alexandre Moatti, qui ne se représentaient pas,  pour l’investissement dont ils ont fait preuve durant toute cette année pour accompagner Wikimédia France dans son développement.

Une fois l’assemblée générale proprement dite achevée, la journée s’est poursuivie avec des présentations et retour d’expérience. Les thèmes abordés ont été :

  • La question de la prise de photographies pour l’enrichissement de Commons avec le soutien de l’association
  • L’expérimentation de groupes de travail locaux avec l’exemple des wikimédiens bretons
  • Une analyse du fonctionnement de l’association par Bastien Guerry, chargé de projet pour l’association, qui a débuté sa prise de fonction par un fructueux rapport d’étonnement.
  • Un brainstorming général sur les modes de communication internes de l’association, notamment enrichi par le retour d’expérience donné par les membres de l’APRIL présents lors des discussions.

Un diner rassemblant les participants de la journée, mais également ouvert aux Wikipédiens et aux autres contributeurs des projets Wikimédia, a conclu la journée de manière très conviviale.

Le lendemain, dimanche 14 mars,  a été consacrée à des ateliers, chacun traitant un thème donné  : communication et organisation interne ; actions de l’association dans le domaine de la valorisation et production de culture libre, préparation d’un colloque envisagé par l’association à  la fin de l’année ou au  tout début de l’année prochaine.

Avec le recrutement de son premier permanent et une augmentation significative de ses adhérents, Wikimédia France espère que 2010 sera un tournant important de son histoire,  notamment au travers de l’organisation d’actions d’envergure.

Par la présence physique de nombreux membres de l’association, ce week-end couplant Assemblée générale, retours d’expérience et travail de groupe est un succès pour l’association, et augure d’une année 2010 active et fructueuse.

Et un merci tout particulier à la Fondation Charles Leopold Mayer pour le progrès de l’Homme (FPH)  d’avoir accueilli notre AG dans leur locaux.

par Conseil d'Administration
Categories: Projets Wikimedia, Wikimédia France
Aucun commentaire 17/03/2010

La Wikiversité francophone atteint les 1 000 leçons

La Wikiversité francophone a atteint, le 15 mars 2010, les 1 000 leçons avec Coniques, courbes paramétrées. La Wikiversité est un projet soutenu par la Wikimedia Fondation. Il s’agit d’une communauté pédagogique libre existant actuellement en 11 langues différentes, disponible sur le Web et écrite par les internautes grâce à la technologie wiki. Après avoir été proposée à la suppression (dans sa version anglophone) en août 2005, elle devient finalement un projet Wikimedia indépendant et sa version francophone est créée en décembre 2006.

Logo Wikiversity

Logo de la Wikiversité
(Tous droits réservés, Wikimedia Foundation, Inc.)

Comme l’indique la première ligne de sa page d’accueil, la Wikiversité a pour slogan : « La communauté pédagogique libre à laquelle chacun peut prendre part ! ». Comme Wikipédia, ce projet a pour but de créer et distribuer le savoir de la meilleure qualité possible à chaque personne sur la terre dans sa langue maternelle.

L’originalité de la Wikiversité se dégage également par le fait qu’elle offre un espace, non seulement pour héberger les travaux de recherche, mais aussi pour faciliter la recherche au travers de communautés de chercheurs. Contrairement à Wikipédia, son ambition ne se limite pas uniquement à exposer des connaissances déjà établies et reconnues. Les travaux personnels ou originaux ont aussi leur place sur la Wikiversité.

Aucun commentaire 15/03/2010

Un wikipédien en résidence au British Museum

Les projets Wikimedia, notamment Wikipédia, ont pour but de diffuser auprès du plus grand nombre l’ensemble de la connaissance humaine. Si aujourd’hui les articles de Wikipédia offrent un large accès à la connaissance, il est toujours possible de mieux faire. Un des axes de développement se trouve dans les contenus existants des institutions culturelles.

British Museum great court roof

Toit de la grande cour du British Museum.
(Andrew Dunn, CC-BY-SA)

Aujourd’hui, de nombreux contenus culturels existent et sont disponibles, notamment dans tout ce que l’on appelle les GLAM (Galleries, Libraries, Archives and Museums, en français « galeries, bibliothèques, archives et musées »). Toutes ces organisations possèdent de riches fonds d’œuvres et de contenus, souvent dans le domaine public, qui peuvent à terme, enrichir les contenus de Wikipédia et ainsi être mis à disposition de l’ensemble des internautes.

Depuis plusieurs mois, les diverses organisations Wikimedia mènent des actions vers ces acteurs culturels pour organiser la libération de contenus. Grâce à de longues discussions, certains projets arrivent à terme, ce fut par exemple le cas avec les archives fédérales allemandes qui ont libéré 80 000 photos d’archives.

Le plus gros du travail, dans le genre de ce projet, est la sensibilisation. Expliquer ce qu’est le domaine public, les licences libres et ce que peut apporter la mise en ligne de ces contenus sur le projet Wikipédia.

Ce travail demande une très très forte implication et beaucoup de temps humain.

Liam Wyatt, vice-président de Wikimedia Australia, a pris à bras le corps ce dossier et a organisé en 2009 une conférence : “GLAM-WIKI : find the common ground” («GLAM/wiki : trouver un terrain d’entente »). Cette conférence a permis de réunir plusieurs dizaines de représentants des GLAM et de Wikipédia et d’échanger autour des attentes de chacun.

Suite à cette conférence, Liam a continué à faire part de ses réflexions sur son blog. L’une des conclusions étant que comme le travail de sensibilisation prend tant de temps, le mieux serait qu’un Wikipédien soit intégré aux équipes d’un musée pour détecter les possibilités de collaboration bénéfiques aussi bien au musée, gain de visibilité, qu’aux projets Wikimedia, gain de contenus de qualité.

Son article, loin d’être passé inaperçu, a été lu et apprécié par des membres du British Museum.

Au final, le British Museum a décidé d’accueillir en son sein Liam Wyatt, durant 5 semaines, pour travailler avec les collaborateurs du musée et identifier des opportunités. Annoncé par mail par Matthew Cock, le responsable Web au British Museum, la mise en œuvre de ce partenariat aura lieu en juin.

Liam aura plusieurs taches durant ces cinq semaines :

  • Créer et améliorer les articles concernant des objets ou sujets notables relatifs aux collections et à l’expertise du musée ;
  • Soutenir les wikipédiens qui éditent des articles liés au British Museum à la fois au niveau local et international ;
  • Travailler avec les employés du musée pour expliquer le fonctionnement de Wikipédia et comment ils peuvent contribuer aux projets directement ;

Après Britain loves Wikipedia, les musées et organisations culturelles anglo-saxonnes continuent donc leur découverte des projets Wikimedia.

Il reste à espérer que les musées francophones suivent l’exemple cette année !