Archive

Archives pour 12/2009
4 commentaires 08/12/2009

Anh Đào Traxel porterait plainte contre Wikipédia selon l’AFP

Depuis le début du mois d’octobre plusieurs articles font état du fait que Mme Traxel porterait plainte contre Wikipédia pour diffamation. Au fil des jours plusieurs journalistes nous ont contactés pour avoir des détails et à chaque fois les mêmes réponses ont été faites.

Tout d’abord les faits. Au début du mois de septembre des propos injurieux ont été déposés sur l’article relatif à Mme Traxel. À ce moment là son article est vu, en moyenne, moins d’une centaine de fois par jour. Dès qu’un article de presse est publié sur le sujet, la fréquentation grimpe à 400 vues dans la journée. Les contenus injurieux ne sont alors déjà plus visibles, car retirés par des contributeurs à l’encyclopédie libre le 9 septembre, soit trois jours avant la publication des articles de presse.

Fréquentation de l'article relatif à Anh Dao Traxel

Fréquentation de l'article relatif à Anh Dao Traxel

Le 13 septembre, jour de publication d’un article de presse, l’article reçoit à nouveau des contenus injurieux. Contenus qui sont retirés par un contributeur à Wikipédia dans la minute suivant leur ajout.

Historique de l'article relatif à Anh Dao Traxel

Historique de l'article relatif à Anh Dao Traxel

Donc, premier constat, les contenus ont été médiatisés non pas par Wikipédia mais par les médias qui ont relayé la communication de Mme Traxel. C’est ce qu’on appelle un effet Streisand.

Deuxième chose, l’AFP annonce que :

Dans cette plainte déposée contre X, le conseil de Mme Traxel estime que l’auteur de l’article et le site internet Wikipedia ont agi « de concert » avec l’intention manifeste de nuire au couple Traxel.

On va commencer par le plus évident. Wikipédia est une marque et non une personne d’un point de vue juridique. Un nom ne peut pas agir de concert puisqu’il « n’existe pas ».
En admettant que ce soit un abus de langage et que le « conseil » de Mme Traxel veuille en fait parler de l’hébergeur du site internet Wikipédia, son allégation reste surprenante. Tout d’abord aucun des employés de Wikimedia Foundation, donc les personnes capables d’agir en son nom, n’a interagi avec les contenus de l’article sur Mme Traxel. Ensuite, à ma connaissance, Wikimedia Foundation n’a reçu ni mail ni fax en bonne et due forme. Dès lors que Wikimedia Foundation n’a eu aucun contact ni avec l’article relatif à Mme Traxel ni avec Mme Traxel ou son conseil, il est surprenant d’affirmer que Wikimedia Foundation a agi de concert avec l’auteur des propos injurieux.

Dernière précision apportée aux journalistes insinuant que la législation française est lacunaire par rapport à Internet. La France s’est dotée en 2006 d’une loi très précise sur la responsabilité des hébergeurs Internet qui les responsabilise très fortement sous certaines conditions. Je vous laisse le plaisir de lire l’article 6 de la Loi de la Confiance en l’Économie Numérique pour plus de détails.

Bref, comme une fois par an, une personnalité voit des propos injurieux à son encontre déposés sur Wikipédia.
Si il est communément admis qu’il est important de porter plainte contre X afin que l’auteur des propos réponde de ses actes, il n’a pas encore été compris que loin d’être une zone de non-droit, Internet bénéficie d’un lot de lois assez complet concernant la responsabilité de chacun.

Il est important de rappeler que sur Internet la responsabilité de l’hébergeur est équivalente à celle des imprimeurs. Et même potentiellement plus grande puisque les hébergeurs ont plus de responsabilité sur les contenus qu’ils impriment numériquement que les imprimeurs vis-à-vis des journaux qu’ils impriment.

par Christophe Henner
Categories: Focus sur, Projets Wikimedia, Wikipédia
,