Archive

Archives pour 11/2009
Aucun commentaire 19/11/2009

Améliorer l’ergonomie de Wikimedia Commons pour encourager la participation

Du 6 au 8 novembre 2009, Wikimédia France, en partenariat avec la Wikimedia Foundation a organisé une réunion à Paris sur le thème “Ergonomie et Multimedia dans les projets Wikimedia”. Cette réunion, d’un budget total de 45k€,  a rassemblé pendant trois jours une trentaine de personnes dont le but était de réfléchir sur la meilleure façon d’améliorer l’interface et les fonctionnalités de Wikimedia Commons, la médiathèque libre des projets Wikimedia. Elle était aussi organisée afin de lancer le projet “Multimedia Usability”, financé par la Ford Foundation (pour une subvention de 300k$ donnés à Wikimedia Foundation).

Les buts de la réunion étaient les suivants :

  • Permettre à l’équipe projet du Multimedia Usability Project de repartir avec des idées et une roadmap pour bien démarrer le projet
  • Permettre à des développeurs et à des utilisateurs (de tous horizons) de se rencontrer afin que les uns et les autres puissent ensemble identifier les problèmes et les possibles solutions à la question d’ergonomie de Wikimedia Commons.

Un cadre de réflexion international

Le cadre du projet “Multimedia Usability” est un cadre assez restreint. Ce projet sera mené sur 1 an, avec des ressources dédiées et des limites claires  (budget oblige).  Du coup, ce projet ne pourra s’attacher à régler que les problèmes d’ergonomie les plus pressants et les plus pertinents.

Wikimédia France, en investissant dans cette réunion internationale, avait pour objectif, sous l’égide de l’un de ses objectifs  “l’année de l’image” de poser les bases d’une réflexion sur le sujet de l’ergonomie, afin d’inscrire le “Multimedia Usability Project” dans un cadre de plus grande envergure, qui pourrait servir à initier d’autres demandes de subventions au niveau international.


Les résultats de la réunion

  • Plus de 30 personnes intéressées par différents aspects du multimedia, dont environ 20 développeurs travaillant sur le multimedia (certains payés par des organisations Wikimedia ou des organisations externes, d’autres développeurs bénévoles) et une dizaine de personnes destinées à représenter les utilisateurs (notamment personnes intéressées par les relations avec les institutions culturelles, les bénévoles importateurs de fichiers sur Commons etc.)
  • De longues sessions de “hacking” qui ont permis à certaines fonctionnalités de voir le jour (par exemple, l’intégration dans le coeur de Mediawiki de la fonctionnalité “check usage” permettant de voir dans quels projets sont utilisés des fichiers multimedia)
  • De longues discussions entre développeurs et utilisateurs sur des fonctionnalités et les thèmes à développer qui ont tourné autour des thèmes suivants
    • Téléchargement de fichiers (améliorer l’interface)
    • Coulisses (mettre en place une zone de “coulisses” – staging area – permettant aux usagers de travailler leurs fichiers avant qu’ils ne soient visibles par le grand public – téléchargement différé)
    • Métadonnées (licences, autres)
    • Fonctions et moteurs de recherche
    • Intégration multilingue
    • Statistiques (pour mesurer l’impact des changements, l’implication des utilisateurs etc.)
    • Intégration des informations de Commons par des logiciels tiers (aide à la réutilisation des contenus)
    • Revoir le design de l’interface (comment aérer les pages, les rendre lisibles aux contributeurs etc.)
    • Téléchargement de fichiers en masse
    • Cycle de vie des BAM (Bibliothèques, Archives, Musées – GLAM en anglais – mettre en place des processus et améliorer la communication pour favoriser les partenariats)
    • Education (développer des outils d’information sur Commons, sa mission, ses buts etc.)

La liste en anglais avec idées et solutions est visible sur le wiki “Usability” en anglais.

Conclusion
Cette réunion a été plébiscitée par tous les participants, notamment sur les points suivants :

  • Première réunion internationale thématique  (contrairement aux réunions telles Wikimania ou réunions chapters, qui ont par défaut des programmes plus universels autour de la planète wiki)
  • Lieu de rencontre de développeurs bénévoles et employés qui jusque-là ne se connaissaient pas, un grand pas en avant dans la coopération et dans la synergie de développement
  • La rencontre entre les “techniciens” et les “non-techniciens” qui a permis un vrai travail de collaboration et de gestion des problèmes/solutions adaptées et productif

Pour ceux que cela intéresse, toutes les notes prises par les groupes de travail sont disponibles sur le wiki Usability.

Un grand merci à tous les participants pour avoir fait de cette réunion un succès.

Dans le droit fil de cette réunion, Guillaume Paumier, « responsable produit » du Multimedia Usability Project pour la Wikimedia Foundation, cherche des volontaires qui veuillent bien lui expliquer comment ils utilisent (ou pas) Commons. S’inscrire sur le Bistro ou directement auprès de Guillaume à l’adresse gpaumier[at]wikimedia[.]org.

2 commentaires 12/11/2009

Wikimédia France recrute !

Wikimédia France lance le recrutement de son premier permanent.  Outre l’aide qu’il apportera à la gestion courante et au suivi des projets en cours de notre association,  ce ou cette chargé(e) de mission aura la charge d’organiser le colloque “Wikipédia et les Sciences humaines” prévu pour le  second semestre 2010. Ce recrutement est une bonne nouvelle. Il témoigne du développement et de la vitalité de Wikimédia France et lui permettra d’encore mieux soutenir et promouvoir WikipédiaWikimedia Commons, Wiktionnaire et les autres projets Wikimédia et de manière plus générale la diffusion et le partage de  la connaissance libre.

Si vous êtes intéressé(e) ,  vous trouverez toutes les informations décrivant le poste sur la page dédiée sur le site de Wikimédia France.

par Thierry Coudray
Categories: Wikimédia France
9 commentaires 05/11/2009

Une première en France : l’agenda Wikimédia !

Couverture de l'agenda Wikimédia 2010

Couverture de l'agenda Wikimédia 2010

Wikipédia vous accompagne tous les jours dans vos recherches sur Internet. Qui aurait dit qu’un jour c’est dans votre bureau, dans votre salon, parmi vos cadeaux de Noël que vous retrouveriez les contenus et les photos de la plus célèbre encyclopédie en ligne ?

Offrez-vous la richesse des projets Wikimédia…

Pour matérialiser et mettre en valeur la richesse des contenus des projets Wikimédia, l’association Wikimédia France et InLibroVeritas ont conçu un superbe agenda reprenant photos, textes et citations issus de Wikipédia, de la médiathèque libre Wikimedia Commons et des autres projets hébergés par la Wikimedia Foundation, qui héberge l’ensemble des projets Wikimédia.

Résultat du travail de dizaines de contributeurs, photographes et rédacteurs, l’agenda Wikimédia est publié sous licence libre afin de promouvoir de manière très concrète la richesse incroyable des projets Wikimédia.

Nous sommes allés puiser des photos parmi les plus belles de Wikimedia Commons (qui compte plus de cinq millions de fichiers multimédia). Nous avons choisi, pour les accompagner, des textes issus de Wikipédia et des autres projets Wikimédia. Nous avons mis en page un bel objet, qui pourra tout au long de l’année rappeler à ses possesseurs que le partage du savoir peut être source de richesse et de beauté.

Un bel objet pour une noble cause


Les bénéfices de la vente de cet agenda serviront à soutenir les projets Wikimédia tout au long de l’année 2010. Acheter un agenda Wikimédia, c’est donc soutenir concrètement Wikipédia, remercier les centaines de milliers de contributeurs qui tous les jours, à travers le monde, enrichissent les projets Wikimédia en plus de 250 langues.

L’agenda Wikimédia est tiré en édition limitée de 2 000 exemplaires seulement. Il est mis en pré-vente à partir du 5 novembre 2009 (premières livraisons à partir du 20 novembre), et sera disponible chez les libraires à partir du 25 novembre. Vous pouvez le feuilleter dès à présent en ligne.

Vous pouvez dès à présent commander votre agenda ici !

Aucun commentaire 02/11/2009

WikiTrust, l’extension évaluant la fiabilité des articles de Wikipédia

Il y a quelques jours de nombreux articles sont publiés sur Internet concernant une « nouvelle » extension qui devrait permettre de mieux déterminer la qualité des articles de Wikipédia. L’extension en question, WikiTrust, est développée par un chercheur italien, Luca de Alfaro travaillant pour l’université de Californie, Santa-Cruz.

Étant donné que des erreurs se sont introduites dans les différents articles publiés, que ce soit par des blogs très lus ou des médias classiques, il a semblé indispensable de publier un article les rectifiant.

Qu’il y ait des erreurs au sein d’un article d’investigation peut se comprendre, mais la majorité des articles publiés sont de simples reprises d’articles déjà existants. Il est alors, selon moi, très surprenant de trouver des erreurs factuelles.

Afin que les internautes aient l’information la plus correcte possible voici un rapide correctif.

Une des erreurs factuelle de premier ordre, est la mention de la fondation Wikipedia qui va mettre en place cet outil. Il est assez peu probable que ce soit le cas puisque la fondation Wikipedia n’existe pas. Wikimedia Foundation, le vrai nom de la fondation concernée, est une fondation de droit américain qui héberge l’ensemble des projets Wikimedia, dont fait partie Wikipédia. En tant qu’hébergeur, la Wikimedia Foundation a toujours pris la précaution de ne pas s’impliquer dans le fonctionnement éditorial des différents projets.

Tout comme pour la mise en place des FlaggedRevisions, Wikimedia Foundation se contentera de conseiller à la communauté, seule souveraine sur le fonctionnement des projets, de mettre en place une telle extension.

C’est d’ailleurs ce que précise Jay Walsh, Directeur de la Communication de Wikimedia Foundation, dans sa réponse, tronquée, à Wired qu’il nous a transmis :

WikiTrust is one of thousands of extensions available within the MediaWiki library. As with other extensions, including flagged revisions, which has been the subject of quite a bit of attention over the past few weeks, extensions are tested and evaluated by members of the volunteer community before being implemented on any of the Foundation’s projects, including Wikipedia. Many of these extensions are part of ongoing research by outside developers and volunteers who want to look at ways of improving the quality of content on Wikipedia and other wikis using MediaWiki. When WikiTrust makes its way through testing and analysis it may be made available as an optional tool that Wikipedia users can activate through their user settings. That timeframe has still not been set. The Foundation is also looking at introducing a number of visible trust/quality metric tools, which may include tools familiar to many users, including ‘rate this article’ tools on Wikipedia pages. These enhancements would be introduced in the spirit if letting readers and editors better understand which articles, facts, or edits need to be reviewed for quality and accuracy.

Donc repartons sur de bonnes bases.

Même s’il est présenté comme une nouveauté, WikiTrust est en fait en développement depuis début 2007 et Luca De Alfaro l’a présenté durant la Wikimania 2007 à Taipei. Août 2008 correspond à la première version packagée comme une extension de Mediawiki.

Ce projet a pour but, au moyen d’un algorithme, de mettre en exergue, via un code couleur, les parties des articles de Wikipédia estimées comme non-fiable.

WikiTrust calcule en temps réel, ou presque, la fiabilité des contenus et ce grâce à plusieurs critères.

Premier critère : la réputation de l’auteur. Celle-ci est calculée au travers de différents paramètres, par exemple moins les contenus d’un auteur sont modifiés, plus celui-ci est considéré comme fiable. Par contre, les auteurs dont les modifications sont très rapidement supprimées verront leur réputation chuter. De fait, le système fait en sorte que plus un auteur a un comportement productif, meilleure est sa réputation.

La « réputation » du texte est le second critère. Celle-ci est calculée en se basant, notamment, sur la réputation des différents auteurs qui ont participé à son élaboration. Il va de soi que plus un texte reste longtemps en ligne plus celui-ci est estimé comme fiable.

Exemple d'article avec coloration des contenus par WikiTrust

Exemple d'article avec coloration des contenus par WikiTrust

WikiTrust est un travail de recherche universitaire qui pourra devenir très utile pour améliorer les contenus des divers projets Wikimedia mais qui pourra également servir à d’autres projets collaboratifs comme aux FLOSS manuals pour déterminer les parts de revenus de chaque auteur, ou à des projets comme WikiTravel pour ne garder dans les auteurs dont le contenu est présent dans l’article final.

Pour plus d’information vous pouvez consulter le site du projet : http://wikitrust.soe.ucsc.edu/