Archive

Archives pour 06/2009
un commentaire 26/06/2009

Un petit dessin vaut mieux qu’un long discours : connaissez-vous Wikimédia Commons ?

« Une image vaut mille mots » ; le projet Wikimedia Commons vaut donc environ 4 milliards et demi de mots.

Wikimedia Commons, c’est la médiathèque des projets Wikimedia. Elle contient 4,555,629 de fichiers : sons, vidéos, et surtout images. Tous ces fichiers sont « libres », c’est-à-dire que leur utilisation est permise sans restriction.

L’ensemble des projets de Wikimédia – l’encyclopédie Wikipédia, les actualités de Wikinews, les traités de Wikiversité, les documents de Wikisource – utilise les fichiers de Commons comme s’ils étaient hébergés localement. Un unique téléchargement sur Commons permet ainsi aux contributeurs d’irriguer toute la constellation des projets Wikimédia.

Commons n’est pas seulement un hébergeur pour les projets Wikimédia : c’est aussi un projet indépendant et surtout une immense mine d’images, certaines de très haute qualité, disponibles pour tous, et pour tous usages. On trouve ces images dans les journaux quotidiens, dans des livres, sur des tracts, des projets d’architectes, etc. Des images de haute qualité sur des sujets importants (lorsque des écoliers réalisent un exposé sur Louis XIV, par exemple) jusqu’aux sujets les plus particuliers (avez-vous jamais eu besoin de photographies de chars d’assaut gonflables ?).

Commons existe pour répondre à tous les besoins : de l’actualité aux reproductions de tableaux en passant par des pièces de musées, des portraits de célébrités ou des objets de la vie courante.

Louis XIV par Hyacinthe Rigaud, château de Versailles

Louis XIV par Hyacinthe Rigaud, château de Versailles

Toutes les images de Commons sont classées par thèmes dans des catégories et sous-catégories, où elles apparaissent sous forme de vignettes ; en cliquant dessus, on accède à la documentation de l’image qui fournit la légende, la licence, l’auteur, etc. Ces catégories sont accessibles depuis les articles correspondants de Wikipédia, ce qui permet une recherche rapide.

Char gonflable

Char gonflable
(domaine public)

Certaines images sont le travail de photographes professionnels ou d’amateurs avancés ; on trouve donc des images d’actualité ou d’histoire (le siège de Grozny par exemple), ainsi que les images de haute qualité en haute résolution. La qualité des images est sanctionnée par des labels : « image de qualité » pour l’excellence technique, « image de valeur » pour la meilleure sur un sujet donné, et « images remarquables » pour les plus belles et les plus frappantes.

Siège de Grozny, 1995 (Mikhail Evstafiev)

Siège de Grozny, 1995
(Mikhail Evstafiev, CC-BY-SA)

Les images de Commons proviennent d’abord de contributeurs bénévoles, tout comme les articles de Wikipédia. Il arrive que des projets spécifiques s’organisent pour systématiser des contributions : « Wikipedia loves art » (voir le billet de Pierre Beaudoin), où une journée de photographie est organisée dans des musées, en est un exemple.

Certains contributeurs de Commons partent aussi en reportage avec le soutien d’une association Wikimédia locale ; il a ainsi été possible de couvrir des manifestations culturelles ou politiques, et jusqu’au défilé du 14 juillet, comme une agence de presse – mais les photos sont libres.

Meeting du parti socialiste français, 2007. Photo : Marie-Lan Nguyen

Meeting du parti socialiste français, 2007.
(Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons, CC-BY)

Des groupes de contact entre Commons et des médiathèques publiques ont aussi amené la mise à disposition de fonds d’archives. A cet égard, la réussite la plus éclatante à ce jour est l’obtention par Wikimédia Allemagne de 250 000 images de la Deutsche Fotothek et 100 000 des Bundesarchiv, couvrant tout le XXème siècle.

Soldat devant le mur de Berlin, Deutsches Bundesarchiv

Soldat devant le mur de Berlin.
(Bundesarchiv, CC-BY-SA)

Une autre activité qui produit des images remarquables est la numérisation et la restauration informatique de gravures et photographies anciennes. Un petit groupe de contributeurs, les restaurateurs, s’est taillé une solide réputation dans le domaine : selon des archivistes professionnels, si un travail de cette qualité n’est pas techniquement hors de la portée des bibliothèques publiques, il serait en pratique trop cher à effectuer à grande échelle. Le travail des contributeurs de ce groupe sur Commons est dont remarquable.

Gekko Zuihitsu (esquisse de Gekko), une impression de Ukiyo-e à partir des « Vues du Mont Fuji » dOgata Gekkō

Gekko Zuihitsu (esquisse de Gekko), une impression de Ukiyo-e à partir des « Vues du Mont Fuji » d’Ogata Gekkō
(domaine public)

Que ce soit pour répondre à un besoin spécifique, par profession ou par loisir, ou que ce soit pour visiter un musée virtuel, le temps passé sur Commons n’est jamais vain. Et s’il y a en vous une fibre artistique, affirmée ou naissante, que ce soit pour le dessin, l’illustration d’information ou la photographie, Commons est aussi une fantastique école d’arts graphiques.

6 commentaires 26/06/2009

Décès de Michael Jackson vu des coulisses de Wikipédia

Statue de Michael Jackson

Statue de Michael Jackson
(Sjors Provoost, CC-BY)

Vers 23h30 un wikipédien a demandé sur IRC :

Jackson est mort ?

Quelle bonne blague, encore un internaute qui a vandalisé l’article d’une star en indiquant qu’elle était morte. Comme à chaque fois, les contributeurs vont recouper et vérifier l’information, et dans le cas d’un évènement d’actualité c’est Google News qui est utilisé. Et donc dans Google News les wikipédiens trouvent des articles indiquant que the King of Pop a fait une crise cardiaque.

Petit souci, tous ces articles articles de presse indiquent une seule et unique source, TMZ.com. TMZ étant un site de la même veine que celui de Morandini, les Wikipédiens estiment la source pas assez sérieuse et ne font donc pas mention du décès de la star dans son article.

À partir de 00h20, l’article sur Michael Jackson est protégé en écriture sur la Wikipédia en français mais aussi sur la majorité des autres Wikipédia.

L’évènement ayant beaucoup de retentissement, les internautes cherchent des informations et viennent en masse sur Wikipédia. Les serveurs de Wikipédia ont un peu de mal à supporter une telle charge.

À ce moment là, toujours rien d’officiel sur CNN ni aucun autre grand média. Pourtant l’information se précise de plus en plus et, pour que l’article de Wikipédia soit mis à jour, il ne manque plus qu’une source crédible. C’est CNN qui jouera ce rôle en annonçant la mort de Michael Jackson.

Les Wikipédiens mettent l’article à jour l’article et à 1h46 l’article est semi-protégé permettant aux internautes identifiés de modifier l’article. Pour éviter tout débordement l’article est attentivement suivi par les Wikipédiens toute la nuit et au final ce seront 114 modifications qui seront faites sur l’article entre minuit et 8h du matin !

Statistiques de fréquentation de l’article sur Michael Jackson sur la Wikipédia francophone

Statistiques de fréquentation de l'article sur Michael Jackson sur la Wikipédia francophone

Statistiques de fréquentation de l’article sur Michael Jackson sur la Wikipédia anglophone

Statistiques de fréquentation de l'article sur Michael Jackson sur la Wikipédia anglophone

Bilan de la soirée : 1 400 000 visites sur l’article en anglais, 122 000 visites sur l’article en français (à titre de comparaison pendant la dernière campagne électorale européenne l’article sur Daniel Cohn Bendit a reçu 52 000 visites et en novembre 2008 l’article consacré à Barack Obama a été lu par 220 000 visiteurs).

Comme quoi, contrairement à certaines idées reçues, les articles ne sont pas édités n’importe comment, le besoin de sources est une priorité.

Aucun commentaire 19/06/2009

Wikimédia France lance une consultation pour la refonte des ses sites

À l’approche de sa cinquième année d’existence, l’association Wikimédia France souhaite redonner un coup de neuf aux sites qu’elle gère afin :

  • de faciliter sa communication ;
  • d’attirer de nouveaux donateurs ;
  • d’attirer de nouveaux bénévoles.
  • Nous avons, à diverses reprises, essayé de réaliser les sites en interne, grâce au travail bénévole. Chaque tentative, pour diverses raisons, a échoué. Afin de doter l’association de sites efficaces et homogènes il a donc été décidé de faire appel à un prestataire externe.

    Logo de Wikimédia France

    Logo de Wikimédia France

    Wikimédia France cherche donc un prestataire pour refaire les sites suivants :

  • le site officiel de Wikimédia France
  • Wikipédia.fr le portail de recherche francophone
  • le site pour faire un don à Wikimédia France
  • Le blog de Wikimédia France
  • Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici.
    La date limite pour répondre à cet appel d’offre est le 24 juillet pour une mise en ligne au plus tard le 1er novembre.

    Si vous ne savez réaliser des sites qu’avec des technologies non libres, vous pouvez passer votre chemin ;)

    Et surtout n’hésitez pas à transmettre l’information aux personnes que vous connaissez qui pourraient être intéressées. Indépendants, petites agences ou grosses agences web, nous attendons vos réponses.

    Télécharger la consultation au format PDF.

    par Conseil d'Administration
    Categories: Wikimédia France
    Aucun commentaire 15/06/2009

    Wikiversity : le partage du savoir éducatif

    Le projet le plus connu parmi ceux hébergés par la Wikimedia Foundation est Wikipédia. Mais d’autres projets éducatifs existent.

    Logo de Wikiversité

    Logo de Wikiversité

    Wikiversity, contraction de wiki et d’university (en français université), est un projet décliné en une dizaine de versions linguistiques (anglais, français, allemand, finnois, espagnol, portugais, italien, grec, japonais et tchèque). Un espace réservé (la Betawikiversity) permet à quelques contributeurs de commencer une Wikiversité dans une nouvelle langue en attendant qu’il y ait assez de contributeurs pour lancer définitivement la nouvelle version linguistique (actuellement une quarantaine de projets sont en attente).

    Quel est le but de Wikiversity et en quoi est-il différent de Wikipédia ?

    Wikiversité (nom francisé de Wikiversity) a pour but de permettre à tous d’apprendre, d’acquérir des notions, des savoirs et de la connaissance librement. Et ceci grâce à une méthode pédagogique structurée puisque les leçons publiées sur la Wikiversité se rapprochent sensiblement de ce que l’on peut voir dans les écoles.

    Comme Wikipédia, Wikiversité est structurée en thèmes de connaissance (appelés « facultés »), tels les mathématiques, la biologie, la théologie… Soit 35 thèmes en tout. Ces thèmes se décomposent en départements qui eux-mêmes sont découpés en leçons. Ce découpage très hiérarchisé permet de mieux situer un cours, une situation d’apprentissage dans la diversité des thématiques de la connaissance pouvant s’y rapporter. De plus, comme dans un manuel scolaire, chaque leçon s’associe aux autres pour faire progresser de manière structurée l’apprentissage. Chaque leçon rappelle toutes les leçons précédentes qui doivent être maitrisées pour appréhender correctement la leçon en cours.

    Wikiversité s’adapte à tous les niveaux d’apprentissage

    Le mot université ne signifie pas que tous les cours sont de niveau universitaire mais que tout le monde peut y apprendre. Certaines leçons sont adaptées à des personnes n’ayant aucune connaissance dans le domaine concerné, d’autres à des personnes déjà formées. La Wikiversité a pour objectif d’être adaptée à tous les publics.

    Permettre à chacun de communiquer avec des référents

    Chaque leçon est souvent écrite par des personnes qui ont une connaissance dans le domaine de la leçon. Ils sont ce que l’on appelle des référents. Cette notion de référent est très utile car la Wikiversité permet de rentrer en contact avec ces personnes pour avoir une aide ou demander une information. Le wiki est parfaitement adapté à ce type d’échange puisque les pages de discussion permettent justement de poser des questions ou d’apporter des éclaircissements. Et donc de faire évoluer la leçon. Ainsi une leçon s’adapte, au fil du temps, à son public.

    Wikiversité, un espace de recherche

    Un autre domaine de Wikiversité est qu’il permet de faire de la recherche, c’est-à-dire qu’il offre un espace permettant de se constituer des études, des conclusions, voire même des suppositions puisque tout type de recherche (respectant certaines règles) peut s’y trouver. Dans la Wikiversité anglophone, on trouve un projet d’étude des périodes de floraison des fleurs en fonction de leur localisation. Dans la francophone, on trouve une étude sur les nombre de Bernoulli.

    Quelques chiffres

    À l’heure actuelle, les projets Wikiversité sont en pleine croissance car ils sont jeunes (créés en aout 2006 pour l’anglophone et décembre 2006 pour la francophone), mais on y trouve beaucoup de choses, bien entendu variant suivant les domaines de connaissance puisqu’il y a un peu moins de 900 leçons. Certains domaines contiennent déjà beaucoup de leçons (mathématiques, sciences …) car beaucoup de contributeurs y travaillent alors que d’autres domaines recherchent justement des personnes pour venir y apporter leur savoir.

    par Crochet.david
    Categories: Wikiversity
    6 commentaires 09/06/2009

    Wikipédia utilisé dans Google News

    Il y a peu nous vous faisions part d’une étude sur les thématiques abordées dans Wikipédia. Cette étude étaie l’idée reçue que Wikipédia possède des articles sur toutes les thématiques existantes. Biographies, culture, géographie, société et bien d’autres thèmes, font de Wikipédia une source d’information incontournable d’internet.

    Ainsi, il n’est pas rare de compléter la lecture d’un article de presse en lisant l’entrée de Wikipédia sur le même sujet. C’est ce qu’a compris et implémenté Google News.

    Logo de Google News

    Logo de Google News

    Google News est un outil fort utile pour avoir rapidement sous les yeux l’ensemble des articles publiés sur un thème donné. Pourtant, jusqu’à présent, il manquait des liens vers des meta-sites, des sites centralisant, agrégeant et retraitant l’information tel Wikipédia. Afin de pallier ce manque, l’équipe de Google News est en train de mener un test en ajoutant sous les articles un lien vers l’entrée de Wikipédia relative à la thématique.

    http://www.niemanlab.org/images/wikipediagooglenews.jpg

    Capture décran de Google News montrant l'insertion du lien Wikipédia

    Pour le moment aucune annonce n’a été faite sur le blog officiel de Google News puisqu’il s’agit d’un test visible seulement par la minorité des personnes utilisant Google News avec un compte Google. Selon Gabriel Stricker, un des porte-parole de Google, le lien vers Wikipédia est là pour servir de référence sur un évènement d’actualité.

    Si les scientifiques font de plus en plus confiance à Wikipédia, il semblerait que ce soit également le cas de Google qui intègre des liens vers Wikipédia dans de plus en plus de ses outils.

    Et vous, que pensez vous de cette initiative ?