Accueil > Projets Wikimedia, Wikipédia > Critiques à Wikipédia : Des défauts systémiques ?

Critiques à Wikipédia : Des défauts systémiques ?

Même si, de plus en plus, les scientifiques considèrent Wikipédia comme fiable, les erreurs contenues dans l’encyclopédie libre sont régulièrement pointées du doigt. Et il est fréquent que les personnes qui pointent les erreurs, les omissions, les incohérences sur Wikipédia concluent qu’il s’agit de défauts systémiques inhérents au fonctionnement de Wikipédia, et notamment de sa politique d’édition ouverte.

Logo de Wikipédia, le projet d'encyclopédie libre

Logo de Wikipédia, le projet d'encyclopédie libre

C’est le cas d’Olivier Postel-Vinay qui, à partir d’une phrase maladroite dans un article sur un sujet délicat, formule une conclusion générale :

Nous avons là, hélas, un bon exemple de la fragilité de l’entreprise Wikipédia.

En tant que scientifique, je suis sensible aux problèmes épistémologiques, et notamment à l’action intellectuelle consistant à généraliser quelques observations à un phénomène général. En effet, face à une insuffisance, nous pouvons adopter deux catégories d’explications : soit il s’agit d’un phénomène ponctuel, par exemple lié à la faute personnelle d’un individu donné, soit il s’agit d’un problème systémique, inhérent au fonctionnement du système étudié. Ici, Olivier Postel-Vinay penche pour le second cas, comme d’ailleurs la majorité des articles de presse couvrant les « problèmes » de Wikipédia.

Quelques éléments de comparaison sont utiles ici. Lorsque le journaliste David Pujadas a annoncé, à tort, au journal télévisé qu’Alain Juppé se retirait de la vie politique, son action a été traitée comme une faute personnelle : il a été suspendu 15 jours, ainsi que son supérieur hiérarchique. En revanche, rares ont ceux qui ont dénoncé un problème systémique du fonctionnement du média télévisuel, par exemple la recherche du « scoop » et la hâte de révéler une information avant les concurrents, quitte à ne pas la vérifier autant qu’elle devrait l’être.

Quels mécanismes intellectuels nous permettent de choisir entre ces deux explications (faute ponctuelle ou illustration d’une faiblesse structurelle) ? Un scientifique préférerait assurément une étude menée dans les règles de l’art. S’agissant de relations de causalités sur des phénomènes sociaux, une telle étude serait difficile à mettre en place, et ses résultats seraient contestés.

En l’absence d’arguments rationnels et solides, notre appréciation est basée sur un jugement mou, modelé par nos préjugés. L’automobiliste provincial qui peste contre « les parigots » lorsqu’il voit une voiture immatriculée 75 lui faire une « queue de poisson » est une manifestation vulgaire de ce phénomène intellectuel, mais ce mode de raisonnement est également présent dans des cercles plus raffinés.

Autant dire que les polémiques sur Wikipédia ne sont pas prêtes de s’éteindre. En l’absence d’études transversales solides, les uns continueront de citer des exemples de dysfonctionnements en expliquant qu’ils illustrent un problème général de fiabilité, les autres diront qu’il s’agit des arbres qui cachent la forêt.

par David Monniaux
Categories: Projets Wikimedia, Wikipédia
  1. O. Morand
    09/06/2009 à 01:00 | #1

    Globalement, je suis sur la même longueur d’onde.

    Il ne faudrait toutefois pas oublier que la sanction individuelle est rare sur Wikipédia (je ne souhaite pas que l’on procède à des sanctions, je constate seulement).

    D’autre part, il ne faudrait pas aller trop loin dans l'(auto)satisfaction à l’égard de Wikipédia. Certes, les erreurs, les omissions, les incohérences sont assez peu nombreux, et les autres publications (livres, presse, autres sites) n’en sont pas exempts.
    En revanche, il faut reconnaître que nombre d’articles de Wikipédia ne sont pas vraiment au niveau professionnel, ce qui est le but poursuivi.

    Plus que d’erreurs factuelles à corriger, il s’agit de voir globalement la manière de traiter chaque article, sur le fond comme sur la forme.

    Bien entendu, cela ne doit pas détourner de Wikipédia, mais inciter à faire encore mieux… et il y a du boulot !

  2. 09/06/2009 à 09:31 | #2

    Bien résumé.

  1. Pas encore de trackbacks